Fête nationale de Jeanne-d'Arc 2011, à Bordeaux, Bayonne et Toulouse

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'A.F.

ACTION FRANCAISE

Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest

 

Fête nationale de Jeanne-d’Arc 2011

 

 

Comme chaque année,

la fédération interprovinciale

du Grand Sud-Ouest

de l'Action française

organise

près de chez vous la

manifestation traditionnelle du patriotisme français,

ouverte à tous les Français,

quels que soient leur origine sociale

ou leurs préférences politiques.

 

 

Armoiries pays basque fs 

Section de Bayonne & pays basque. – Samedi 7 mai 2011, à 15 h, square Léo-Pouzac. Sous la coprésidence du Délégué régional et du délégué interdépartemental de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.

 

 

h-bordeaux-_armes-de-la-ville_.jpg 

 

Section de Bordeaux & Basse-Guyenne. – Dimanche 8-Mai 2011, à 10 h 15, rond-point Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (intersection cours de Verdun et Xavier-Arnozan). Sous la présidence du Délégué régional de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.

 

 

Toulouse--blason-avec-couronne-murale.jpg

 

Section de Toulouse & Haut-Languedoc. – Dimanche 8-Mai 2011, à 16 h, place Jeanne-d’Arc. Sous la présidence du Délégué régional de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.

 

 

 a.f.-aquitaine-jeanne-d--arc.jpg

 

Voir les commentaires

Ralliement : attention danger !

Publié le par Fédération Aquitaine-Grand Sud-Ouest de l'A.F.

Les 25 et 26 mars derniers, la fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l’Action française a eu le plaisir d’accueillir l’historien bien connu Philippe Prévost, venu parler d’un sujet de haute synthèse politico-religieuse : « L’Eglise, la France et les trois Ralliements : 1892 – 1926 – 1965 ». Un public nombreux, renouvelé et assidu a participé à la série de conférences, qui a  montré la  volonté de la papauté, après la perte de ses Etats pontificaux en 1870, de retrouver une influence temporelle sur les nations chrétiennes, par le biais, érigé en dogme politique, du Ralliement aux régimes établis, fussent-ils anticléricaux. Les résultats de cette politique de Gribouille ne se firent pas attendre : s’ensuivirent une déchristianisation du peuple et une marginalisation des élites catholiques traditionnelles au profit des démo-chrétiens. L’A.F. et le principe monarchique en furent d’ailleurs des victimes collatérales.

 

Eglise & Ralliement 

 

S’appuyant sur la réédition copieusement augmentée de son livre L’Eglise et le Ralliement : Histoire d’une crise 1892-2000, l’orateur a démontré qu’en matière religieuse comme en matière politique, les révolutions sont faites avant d’éclater, et que tout pouvoir spirituel ou temporel qui renie ses soutiens naturels perd la partie face à la Révolution. Il est donc vain de vouloir rechristianiser la Société par la « capillarité » des bons sentiments, sans restaurer d’abord la Monarchie légitime. Deux grandes leçons à méditer à une époque où la mode est à l’activisme et à l’électoralisme écervelés plutôt qu’à la définition d’une politique nationale fondée en raison.

 

Après la fête de Jeanne d’Arc, qu’elle organisera le 7 mai à Bayonne, le 8 à Bordeaux et à Toulouse, la Fédération donne rendez-vous à ses amis au 10 septembre prochain où une grande réunion publique sera organisée à Bordeaux, avec la présence exceptionnelle de trois personnalités intellectuelles et politiques de premier plan…

Voir les commentaires

L'assimilation à la Nation française en marche: "le scout musulman est fils de France et bon citoyen"

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne

On lira ci-après avec un vif intérêt le sympathique article du journal gratuit 20 Minutes sur l'étape, le 10 avril dernier, à Bordeaux de la campagne nationale des scouts musulmans en faveur de la citoyenneté. La section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française apporte son soutien à ces manifestations positives, preuves de l'assimilation de la majorité des musulmans français et de leur volonté de vivre et de travailler en paix dans notre Patrie commune. Gageons que, sous un Roi très-chrétien, protecteur des Diverses Familles spirituelles de la France (Barrès), cette volonté l'emporterait sur toutes les propagandes diviseuses.

 

Car n'oublions pas, à l'approche d'une année électorale, que tous les "bons démocrates" sont, tour à tour, cosmopolites ou racistes, exploiteurs de toutes les passions et misères humaines, selon le besoin des élections! Un vrai nationaliste, aimant avant tout ses concitoyens et la paix civile, nécessaire à la grandeur de la France, se gardera bien de les imiter! Il y a en effet d'autres moyens - politiques- de défendre l'Unité française et de régler les problèmes économiques et sociaux, l'Action française les enseigne depuis cent ans.

 

Evidemment, pour comprendre la vraie nature de la France, nation aristocratique, il y a des moyens plus utiles qu'encourager la pratique de la démocratie, mais de cela, ces scouts musulmans reviendront plus tard... il y a tant de Français de longue date qui l'ignorent, ou l'ont oublié! Notons enfin que cette campagne qui vise, sans démagogie, à impliquer les jeunes dans la vie de la Cité est tout à fait dans l'esprit oecuménique de Baden-Powell.

 

A.F. 

 

 

 

 Scouts musulmans

 

Une promesse scout musulmane:

"Le scout est l'ami de tous

et le frère de tout autre scout"

(article 4 de la Loi scoute)

(Photo D.R.)

 

 

"Le voile sous l'uniforme scout. Hier après-midi, les promeneurs ont découvert avec étonnement les scouts musulmans de France, rassemblés sur les quais de Bordeaux.

 

 

" Inciter les gens à voter

"Assis dans l'herbe, à quelques mètres du mât et des tentes canadiennes, une quarantaine de jeunes, filles et garçons mélangés, partagent les mêmes jeux. Les passants s'arrêtent, médusés : "pour nous, les scouts étaient forcément chrétiens", s'étonnent Malika et Julia. "Mais est-ce que ça existe au Maghreb ?", s'interrogent-elles. La réponse est "oui". But de la manifestation : faire connaître cette branche du scoutisme, née il y a 20 ans et encore méconnue (il existe des scouts de chaque religion), mais aussi inciter les gens à aller voter en 2012. "On est là pour réaffirmer notre citoyenneté", explique Jamel El Mekkaoui, adhérent installé dans les Landes. "On peut très bien être musulman et vivre sa vie normalement, avoir des droits et des devoirs", poursuit-il.

 

"Il regrette que l'Islam continue d'alimenter la chronique, comme l'a démontré le récent débat sur la laïcité, et alimente des discours extrémistes. (...) "Commencez par faire enlever le voile aux filles et après, on parlera de scoutisme!" (...) "Il faut qu'il y ait cette discussion", relativise Martial Kolailat, en haussant les sourcils. "Mais c'est dommage qu'ils nous interpellent toujours sur la burqa ou la lapidation, images d'un Islam archaïque." Pour Camel Bechikh, commissaire des scouts pour l'Aquitaine, les Musulmans doivent aussi "prendre leurs responsabilités, par une pratique religieuse plus discrète". "Beaucoup confondent encore culte et culture. Or, ce n'est pas parce qu'on mange du couscous qu'on devient musulman ! Nous n'avons pas besoin de minaret et de burqa pour vivre notre religion."

 

Source: www.20minutes.fr



 

3 couleurs 1 Nation
 

Voir les commentaires