Comment résoudre les fléaux sociaux, et quelques autres, avec l'Action française: Réflexions sur la peine de mort

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Alors que l'exécution par un Etat souverain de vulgaires trafiquants de drogue soulève l'indignation du pays légal, parce qu'un "Français" devait faire partie de la charrette, on lira ci-après un article très documenté sur l'application de la peine capitale dans le monde. Voilà un dilemme qui bouleverse le "politiquement correct": ce qui est un fléau social en Asie n'en est-il pas un en Europe? Un autre faits-divers du même ordre est assez cocasse: la condamnation de la France par la Cour de justice de l'Union européenne pour son refus d'autoriser les pédérastes à donner leur sang! Le grand écart des attendus entre nécessités objectives de santé publique et "non-discrimination" envers les pédérastes est assez réjouissant! ( http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/04/29/97001-20150429FILWWW00093-france-l-exclusion-des-homosexuels-du-don-du-sang-doit-etre-strictement-reglementee.php .)

Sur la peine de mort, la conclusion de l'Economist est parfaitement logique, démontrant l'écart inconciliable entre le laxisme de l'Occident sur les fléaux sociaux et la répression de l'Asie; il est évident que, dans le front nécessaire de la "communauté internationale" contre la drogue, phénomène mondial, la faiblesse des uns fait le jeu des criminels:

"Asia’s toughening approach contrasts with a slackening off in the West. Trading cannabis, which earns beheading in Saudi Arabia, has been legalised for recreational use in four states of America, as well as in Uruguay, and decriminalised in much of Europe and Latin America. Heroin addiction is increasingly treated as an illness rather than a crime: clean needles are available in many rich countries, and a few, including Britain and Switzerland, even prescribe heroin to a small number of addicts. In most areas of social policy, such different regional policies would not matter much. But in the case of drugs, a relentlessly globalising business, the sharply diverging approaches will lead to more uncomfortable stand-offs between East and West."

Plusieurs questions demeurent cependant: Quand la France rétablira-t-elle la peine capitale pour les mêmes crimes? Quels sont les crimes que l'Etat peut légitimement punir de mort? Y a-t-il des crimes plus graves que les autres? La dissidence politique, qui affaiblit la communauté des citoyens, entre-t-elle dans ces cas?... Il faudra un gouvernement vraiment nationaliste pour trancher (c'est le cas de le dire!) ces questions épineuses, car combien de cathos sensibles, pour justifier devant l'opinion leur opposition à l'avortement, déclarent refuser aussi à l'Etat le droit de se défendre... Attitude à comparer avec celle des bien-pensants qui acceptent la peine capitale, mais autorisent l’avortement! Beau débat "participatif" en perspective pour l'après-Restauration, auquel l'Action française-Bordeaux aura à cœur de contribuer!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

Source: http://www.economist.com/blogs/economist-explains/2015/04/economist-explains-28

Voir les commentaires

Le prévisible échec de Marine Le Pen

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Il y a treize ans, le candidat d’extrême-Droite parvenait au deuxième tour de l'élection présidentielle. Pour commémorer utilement cet anniversaire, l'Action française-Bordeaux se penche sur les chances réelles ou rêvées par des romantiques de ce parti. La récente tragicomédie familiale à laquelle le public a assisté, écrite à l'avance et dans laquelle chacun des acteurs a parfaitement joué son rôle, se donnant la réplique dans un tempo impeccable, visait sans doute en fait - et à la fois! - à asseoir l'autorité vacillante de la cheftaine sur la P.M.E., à consolider sa "ligne" new look et à assurer l'avenir de la petite-fille, tout en permettant au fondateur de la boîte de sortir en beauté dans un coup d'éclat qui fasse illusion sur les "durs" et en écartant les derniers tenants du patriotisme traditionnel. Bref, un modèle de scénario cynique dont ne sont dupes que les aveugles qui croient que l'on puisse faire une politique "propre" dans le Système démocratique.

Même si on doit être en désaccord sur tout le reste avec l'auteur des lignes qu'on lira ci-dessous, l'article ancien que nous livrons à la réflexion de nos lecteurs a le mérite de monter les réalités politiques auxquelles une éventuelle présidence F.N. (ou même un hypothétique Roi) serait confrontée dès son investiture! Il montre aussi les reculades comiques auxquelles elles donneraient lieu et sur quoi ses électeurs ne doivent se faire aucune illusion!

En fait de chantre de la rupture, un Fillon, pur produit du sérail républicain, est plus convaincant que mademoiselle Le Pen, c'est dire! Car des trois cas de figure envisagés, le premier (celui du renoncement pur et simple et du cocufiage des électeurs) semble le plus probable... le troisième (une réaction libérale) exigerait une foi en sa mission difficilement concevable chez la politicienne en question.

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.gfaye.com/si-le-fn-prend-le-pouvoir-quest-ce-que-ca-changera-les-scenarios-6/

Sur la récente "crise" au F.N., l'avis d'un adversaire de longue date de ce parti, bon observateur du dilemne qui se pose à Mlle Le Pen: ne devenir qu'une vulgaire "Droite dure":

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2015/04/08/25002-20150408ARTFIG00399-boutih-tant-mieux-pour-le-pays-si-marine-le-pen-prend-ses-distances-avec-son-pere.php

Enfin, un article qui explique de façon relativement convaincante que le F.N. n'est plus un parti "anti-Système":

http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/pourquoi-le-fn-n-est-plus-vraiment-un-parti-anti-systeme_883369.html

Voir les commentaires

La grande misère budgétaire de la police politique, un scandale de la Démocratie

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Les récents évènements de Paris ont eu au moins le mérite de mettre au jour la question du budget, non seulement du renseignement, mais aussi, ô surprise, de la police politique. Car les deux, à la faveur de la réforme sarkozienne de 2008, ont été savamment confondus. Il faut dire que, sur ce point-là comme sur tant d'autres, la continuité entre "Droite" et "Gauche" est parfaite, puisque le projet de loi sur le renseignement, actuellement "débattu" au Parlement, qui est présenté comme un progrès fournissant enfin un cadre légal au secret d'Etat à l’imitation des "grandes démocraties", permettra lui aussi une surveillance accrue des antidémocrates, en premier lieu de l'Action française. Joli travail que ce tour de passe-passe qui permet de faire passer la surveillance des opposants politiques au Régime comme un service rendu à la défense nationale! Et qui, à part des antimilitaristes retardataires et irréalistes ou des nationalistes conséquents, critiquerait les moyens discrétionnaires mis à la disposition de la défense nationale, en période de "guerre contre le terrorisme"?

On sait qu'à l'imitation des States, à défaut d'uniformiser - mission impossible - les différentes tâches en matière de sécurité interne et extérieure de l'Etat (espionnage, contre-espionnage, antiterrorisme, et police politique), qui requièrent des personnels et des notions du patriotisme, de l'honneur et du service public différents, on parle à l'envi de "communauté du renseignement", qui œuvrerait de concert pour la protection des Français, pour leur permettre de jouir en paix de la société de consommation!

Cette bannière barbouzarde mêle les services de renseignement proprement dits (direction générale de la sécurité extérieure - D.G.S.E. - et direction du renseignement militaire - D.R.M.), sur le fonctionnement desquels il y a aurait d'ailleurs beaucoup à dire, mais aussi la police politique (principalement la direction générale de la sécurité intérieure, ex-direction générale du renseignement intérieur, nées de la fusion des ex-renseignements généraux - R.G. - et de la direction de la surveillance du territoire - D.S.T.) qui soi-disant, selon les démocrates, n'existe plus. Nous sommes ainsi la seule grande Démocratie au monde à en être dépourvu! Il est assez amusant que cette fusion, qui a été vendue à l'époque comme "une O.P.A. de la D.S.T. sur les meilleurs éléments des R.G." soit aujourd'hui considérée inefficace! Se pourrait-il que ce soit parce qu'il n'y avait que des médiocres aux R.G.?... Il est vrai que pour moucharder, il ne faut pas de compétences particulières.

Les sommes faramineuses et secrètes qui alimentent la machine de répression des opposants politiques du Régime, à quelque titre que ce soit, dont on trouvera les grandes lignes dans l'excellent article plus bas, en disent assez sur la crainte perpétuelle de celui-ci de se voir remplacé. Cette mentalité des républicains est fondée sur le fait que la Démocratie, en France, n'est pas légitime et ne le sera jamais. Fondée qu'elle est dans le sang (celui unis du Roi et de Son peuple), où voulez-vous, à part dans l'idéologie et la démagogie, véritable fuite en avant dont nous touchons les limites, que le Régime se stabilise? Ce doit être, pour les adhérents du nationalisme intégral, une raison supplémentaire d'espérer et de se former et de se battre dans les sections locales (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées et Bayonne & pays basque) de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, seules organisations royalistes actives près de chez eux. Après-demain nous appartient!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

Source: http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0204071661690-en-france-les-depenses-du-renseignement-restent-tres-peu-lisibles-1082066.php

Sur le "malaise" des "forces de l'Ordre" démocratique proches du surmenage:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/07/01016-20150407ARTFIG00379-la-grogne-des-crs-revele-un-etat-de-deprime-general-dans-la-police-nationale.php

...malaise qui touche aussi les "gorilles" du pays légal!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/24/01016-20150924ARTFIG00215-un-corps-d-elite-de-la-police-etouffe-par-les-contraintes-de-vigipirate.php

En revanche, un ancien écho montre que certains ne connaissent pas la crise!

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/27/97001-20100427FILWWW00307-l-ex-syndicaliste-beschizza-nomme-sous-prefet.php

Voir les commentaires

Prochain cercle de formation d'Action française le 15 avril 2015 à Bordeaux: Ni paternalisme, ni libéralisme, ni socialisme: notre politique sociale

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Année politique 2014-2015

Cycle « Petit cours d’Action française »

sous la direction de

M. Vincent Gaillère

Délégué régional de l’Action française dans le Grand Sud-Ouest

Dans ce cycle de formation aux idées de l’Action française, ouvert à tous, jeunes gens réactionnaires, jeunes filles royalistes ou gens plus âgés désireux de se rendre utile à leur Pays, l’on se posera quelques questions simples sur les motivations et les buts d’un engagement militant au service de la Cause nationale et royale. Y répondre précisément, – et non par à-peu-près, – est indispensable pour éviter pièges et impasses, nombreux en temps de crise.

I. – Programme :

Mercredi 15 avril 2015. – Ni paternalisme, ni libéralisme, ni socialisme: notre politique sociale, ou la « troisième voie » d’Action française

II. – Informations pratiques : Les cercles ont lieu à Bordeaux le 15 de chaque mois, ou, si ce jour est un dimanche, le samedi précédent. Pour les autres villes universitaires de la région (Toulouse, Pau, Bayonne), se renseigner par courriel auprès du secrétariat régional des cercles de formation, via la rubrique « Contact » des sites officiels de la fédération Grand Sud-Ouest de l’Action française : http://af-aquitaine.over-blog.com/ ou http://actionfrancaiseaquitaine.over-blog.com/ . Participation aux frais : 4 € ; inscription préalable obligatoire.

Voir les commentaires

L'Action française interdit le golf, sport bourgeois et mondialiste, et autres passe-temps décadents

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Nous donnons ci-après le texte d'une décision interne du conseil de discipline de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, dont nous souhaitons que d'autres fédérations et sections locales s'inspirent, notamment dans la région Rhône-Alpes:

"Décision n° 2015-01 du conseil de discipline de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française sur les loisirs antinationaux

"Informé qu'une épidémie de pratique du golf, sport bourgeois et mondialiste gangrénant par le snobisme la conscience politique du militant et parasitant ses activités, s'est répandue chez certains cadres de l'Action française extérieurs à la Fédération, dans le but d'en éviter la propagation dans le Grand Sud-Ouest soumis à son autorité:

"1/ Le conseil de discipline de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française interdit à ses cadres, adhérents et sympathisants de pratiquer le golf, sport bourgeois et mondialiste.

"2/ Sont également interdits les passe-temps décadents à caractère étranger qui suivent: la pratique du bridge, la participation aux rallyes, le scoutisme.

"3/ Les membres de l'A.F. continuant de pratiquer ces loisirs antinationaux après la présente décision seront exclus de la Fédération.

"4/ Le conseil de discipline se réserve d'augmenter la liste des activités de loisirs interdites aux membres de la Fédération.

"Bordeaux, le 6-Février 2015.

"Signé: Le président du conseil de discipline de la Fédération: Vincent GAILLERE

"Délégué régional de l'Action française dans le Grand Sud-Ouest

Documentation annexe: http://www.lefigaro.fr/international/2014/12/16/01003-20141216ARTFIG00072-les-fonctionnaires-chinois-interdits-de-golf.php

Voir les commentaires