politique interieure

La France après Notre-Dame: communiqué officiel de l'Action française

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Voir les commentaires

L'Action française Grand Sud-Ouest dénonce une usurpation de la "Nouvelle Droite": la "Nouvelle librairie nationale" de 2018!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Voir les commentaires

Les incroyables liaisons du capitaliste Augustin de Romanet de Beaune avec Macron et... Bertrand de Reviers de Mauny, du crafe

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fpermalink.php%3Fstory_fbid%3D2071279319773892%26id%3D1878104159091410&width=500" width="500" height="633" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true"></iframe>

Voir les commentaires

Sécurité maritime nationale: L'Action française-Bordeaux interpelle le Gouvernement

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Une récente affaire de remorquage d'un navire en détresse a mis au jour l'absence de tout moyen de sauvetage maritime de Brest à Bayonne. Or, depuis six mois, qu'est-ce qui a été fait par le Gouvernement? La sécurité maritime, voilà bien un domaine dont les Pouvoirs publics ne sauraient se désinteresser sans grave danger pour la protection de nos côtes, de nos marins, de l'écosystème et de la circulation maritime.

Il ne s'agit pas là d'une question de politique politicienne, ni de la survie du Régime, mais d'intérêt général qui devrait faire consensus. Aussi, la section locale d'Action française de Bordeaux & Bassse-Guyenne, fidèle à son rôle de vigie patriotique, réclame-t-elle la mise en chantier immédiate de six remorqueurs. Le Gouvernement, qui se préoccupe tant du chômage et de la désindustrialisation, devrait saisir sans délai cette occasion pour relancer les chantiers navals!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/01/01016-20160201ARTFIG00167-notre-littoral-n-est-pas-assez-securise-il-manque-un-remorqueur.php

Voir les commentaires

Radioscopie du dîner du C.R.I.F.

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Cette année encore, le personnel politique, Hollande, Valls, Cazeneuve, Sarkozy et Juppé en tête, se sont rendus à la manifestation communautariste israélite du crife. Hauts fonctionnaires, militaires, politiciens, show-biz ne manqueraient pour rien au monde l'invitation comminatoire qui leur est faite. Dans leur agenda, ils en entourent pieusement à l'avance la date d'un cercle rouge.

De la part de ces individus stipendiés, qui dépendent de la "finance anonyme et vagabonde" (selon les mots du Duc d'Orléans) et de ses relais médiatiques pour leurs campagnes électorales, leurs films, leurs bouquins, leurs albums, leurs tournées, leur avancement, cela ne saurait étonner.

Mais sait-on que, horresco referens! des princes cadets de la Maison de France s'y sont rendus il n'y a pas dix ans? Les authentiques nationalistes d'Action française ne sont pas près d'oublier cette date funeste du 9 février 2011, trois jours après le soixante-dix septième anniversaire du 6-Février, où le Régime, - dont le gratin se retrouve chaque année à cette sauterie, - massacra les patriotes français qui voulaient "que la France vive dans l'honneur et la propreté"! Tout un symbole!

Pour sûr, cette date restera marquée d'une pierre blanche dans notre histoire nationale, et pas comme celle d'un grand succès politique digne de Machiavel. Cela fit un peu de bruit à l'époque et, pour toute justification, l'un des plus suspects thuriféraires de cette Famille dit, avec son culot habituel, que si le Conseil français du culte musulman ou tout autre organisation communautariste les avaient invités, ils y seraient allés! Comme si l'on pouvait comparer l'influence respective de ces deux minorités sur le Pouvoir républicain!

Non! tant qu'une communauté spirituelle vivant en France se permettra de réunir dans la louange béate d'un Etat et d'une armée d'occupation étrangers, et que des Français parmi les plus en vue, - à défaut des plus remarquables, - se croiront obligés d'y faire allégeance tacite, par leur acte de présence, pour être bien en Cour, hé bien les nationalistes d'esprit politique auront le devoir d'assumer la légitimité nationale et, le jour venu, d'exercer le Pouvoir! Qu'on se le dise!

A.F.-Grand Sud-Ouest

Les invités de l'an dernier:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/07/01016-20160307ARTFIG00197-le-diner-du-crif-rendez-vous-incontournable-des-politiques.php

...et de l'année en question:

http://www.purepeople.com/media/le-prince-jean-d-orleans-et-la_m2032905

http://www.contre-info.com/la-famille-dorleans-parmi-le-gratin-republicain-au-diner-du-crif

http://blanrue.blogspot.fr/2011/03/la-famille-dorleans-parmi-le-gratin.html

La polémique du prix du dîner:

http://www.arretsurimages.net/breves/2015-02-25/Diner-CRIF-precisions-sur-la-deduction-fiscale-id18607

...soit 1800 "euros" pour un couple! 11807 francs et vingt-deux centimes! Tout ça pourquoi? Pour être vu dans le personnel politique? Ou pour manger "cacher"? Pour dix fois moins, l'Action française-Grand Sud-Ouest aurait pu indiquer au couple princier un restau national plus sûr, où le service à la française est plus rapide et convenable!

Voir les commentaires

Lunettes rouges pour nuit blanche

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

On lira plus bas la stimulante interviouve de la journaliste souverainiste de Gauche Elisabeth Lévy sur les mythes (gauchisme de pacotille, antimilitarisme dépassé) qui affligent encore certains politiciens et citoyens:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/05/14/31003-20160514ARTFIG00096-elisabeth-levy-de-nuit-debout-a-verdun-le-chantage-au-fascisme-ne-passera-pas.php

Voir les commentaires

Le scandale de la Presse "d'opposition nationale" financée par la Démocratie

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

On le sait: Il ne peut y avoir de Presse sans argent. Cela est si vrai que L'Humanité a été fondée par douze financiers israélites (historique). D'où les hold-ups de la pseudo-Libération, où la grande Presse a littéralement dépouillé de ses biens ce qui existait de Presse libre, nationale et régionale. Il s'en est suivi un appauvrissement de la liberté d'expression, car spécialement en province où une pluralité de titres subsistait, on n'a plus entendu qu'une seule voix, organe du politiquement-correct de la Finance anonyme et vagabonde dont le Pouvoir est le bras armé. Mais on suppose que M. Jean Viansson-Ponté, le patron actuel de la Presse quotidienne régionale, trouve ça très bien, lui qui aime "chasser en meute"!...

Un autre aspect a été de mettre la Presse nationale dans la main de l'Etat qui finance, par un fonds spécifique (https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22740 ; http://www.cppap.fr/article.php3?id_article=1156), son déficit structurel. Inutile de dire qu'on ne peut, dans  ces conditions, être objectif, voire "d'opposition nationale" et tendre la sébille. Ce déficit est dû à la perte de son lectorat au profit, soit de l'abstention pure et simple, soit, en partie, des sites internet comme L'Action Française Aquitaine (http://af-aquitaine.over-blog.com) et L'Action Française Toulousain (http://actionfrancaiseaquitaine.over-blog.com), tous deux édités, dans la ligne définie par Pierre Pujo, depuis une décennie par la fédération Grand Sud-Ouest de l'A.F. Certes, mais cette perte ne serait-il pas le fruit de l'exaspération des Français qui finissent par comprendre que la Presse n'est que la voix de son maître ploutocratique et oligarchique? Cette question-là, dans une période où Rothschild possédait encore récemment l'impertinente et officielle Libération, on se garde bien de la poser!

Un chiffre, officiel, résume bien la situation; le nouveau est que, dans la liste des heureux élus, on trouve un quotidien se disant contre-révolutionnaire, "catholique et français toujours", et philo-maurrassien! Cela démontre par l'absurde l'étendue du mal. Qu'on en juge:

"L'an passé, quatre quotidiens nationaux se sont répartis au total 9,1 millions d'euros au titre des aides au pluralisme: L'Humanité (3 075 673 euros), La Croix (2 928 932 euros), Libération (2 903 366 euros) et Présent (226 888 euros)."

On trouve aussi dans le lot (http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/05/06/aides-a-la-presse-qui-touche-le-plus_4411883_4355770.htmlValeurs Actuelles, Famille ChrétienneMessages du Secours catholique, Prions en Eglise... sans oublier Le Bien Public de Jean Viansson-Ponté!... Edifiant, vraiment! Comment peut-on prétendre combattre la Démocratie et être financé par elle? La même remarque peut être faite des partis politiques de la même tendance dite d'"opposition nationale" qui, en participant aux élections, remplissent leurs caisses:

Ou détruire la Démocratie, - Ou toucher son sale fric, il faut choisir.

On ne sort jamais de cette logique nationaliste démontrée par Maurras:

Ou la France avec le Roi, - Ou pas de Roi... mais plus de France!

A cette incontournable et terrible (pour eux) alternative, politiciens et journalistes en herbe, activistes et "cathos" sans tête feraient bien de réfléchir, avant de prétendre "faire de la politique". Quand on prétend en faire sérieusement, dans le but de la Victoire, on en prend les moyens! On rompt avec la bourgeoisie, le carriérisme et l'Etat! Ce qui est impossible à comprendre quand on recherche, plus que la Victoire, une popularité factice et éphémère dans les salons ou les rallyes, sur fessebouc ou sur les tréteaux: Une vraie victoire contre-révolutionnaire, constructive et durable, ne s'obtient que seuls contre tous!

L'Action française-Grand Sud-Ouest et ses sections enracinées de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque, unique mouvement d'Action française utile et incorruptible dans le Midi de la France, elle, a choisi.

Pas de compromissions avec le Régime, ni avec la classe bourgeoise qui le soutient, avec les extrêmes qui le justifient ou les flics qui le protègent! La pauvreté dans la liberté pour la Victoire! Il n'y aura d'Action française victorieuse que renouvelée et populaire.

Source: http://www.lefigaro.fr/medias/2015/11/03/20004-20151103ARTFIG00255--minute-bientot-prive-d-aides-publiques.php

Sur la "proximité" de la Presse quotidienne régionale avec les élus locaux, déjà évidente avec le cas de "not' bon maître", l'illustre Jean Viansson-Ponté, voici l'exemple, particulièrement caricatural, de la très rad-soc' Dépêche du Midi:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/02/17/25002-20160217ARTFIG00189-malgre-les-polemiques-jean-michel-baylet-nie-toute-pression-sur-son-journal.php?redirect_premium

Voir les commentaires

La citation du jour: la bourgeoisie traditionnelle, vecteur du "politiquement correct"

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

L'avis d'une écrivaine, intéressant en dépit de son optimisme béat sur le peu qu'il restera de la "manif" pour tous":

"Petit à petit, elle a su adapter ses valeurs à ceux de bourgeois plus «modernes», plus déracinés et plus pragmatiques, comme la noblesse s'était adaptée aux bourgeois du XIXe. C'est la seule manière pour ses membres de ne pas mourir, et c'est le sujet de mon dernier roman. Ils veulent avoir une bonne situation, payer moins d'impôts, partir dans des pays exotiques et parler anglais. N'importe quel prolétaire veut cela. Leur seule particularité c'est qu'ils conservent un vernis social, une distinction. Ils continueront de se marier à l'église, un temps, pour le décorum. On est seulement dans le domaine du paraître, ils vivent exactement comme tout le monde. On arrive à un moment de l'histoire occidentale où «tout le monde est bourgeois» comme disait déjà Péguy en 1913, et où, paradoxalement, tout le monde est un prolo. Ce n'est pas parce que vous gagnez 10 000 € que vous n'êtes pas un esclave. Vous l'êtes, à plus forte raison. L'argent n'a aucune valeur de libération, il ne sera jamais l'étendard d'aucune distinction, il crée et systématise le conformisme et la lâcheté.

"Il y avait un vrai combat, mais aussi un véritable entre-soi. C'était réellement le mai 68 des catholiques. Grands bourgeois, certes, mais pas que. Des petits bourgeois de province, aussi. On parle pourtant de la même catégorie sociale, déclinée entre Paris et province, comme Balzac le montrait dans Illusions perdues : le haut Angoulême et le Faubourg Saint-Germain... Les combats menés pendant la Manif pour tous soulevaient pourtant de vrais enjeux de société civile, et on peut regretter que d'autres catégories de Français n'y aient pas été sensibles. Avec le recul, je dirais que cela a été un moment catholique, pour le meilleur et pour le pire. On a pu constater que les catholiques sont devenus une communauté en France, qu'ils sortent du champ social général, et qu'ils ne font plus plier le gouvernement. On a pourtant pu constater qu'ils ont réussi à instiller ces questions dans des partis, et que certains jeunes ont découvert l'engagement politique à l'occasion de la Manif pour tous. Ça, c'est positif."

Source: http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/10/14/31003-20161014ARTFIG00337-solange-bied-charreton-c-est-a-nous-de-reconstruire-la-societe-occidentale.php

Voir les commentaires

République ou Monarchie, telle est la question! Réponse avec l'Action française-Grand Sud-Ouest

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

L'universitaire à succès de Droite Rouvillois se mélange les pinceaux dès qu'il est question de république. C'est le complexe habituel des hommes de Droite qui n'assument pas ce qu'ils doivent à l'Action française - tout!

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2015/10/23/31005-20151023ARTFIG00375-frederic-rouvillois-le-mot-8216republique-est-a-la-fois-vide-et-sacre.php

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/02/31001-20160902ARTFIG00331-frederic-rouvillois-pourquoi-les-francais-sont-nostalgiques-de-la-monarchie.php

Comme l'Action française-Grand Sud-Ouest l'a déjà dénoncé pour la "réserve citoyenne" de l'Armée française, la pratique scandaleuse de nommer des colonels d'opérette existe traditionnellement dans les armées monarchiques: ridicule pour ridicule, en fait de métaphore de notre impuissance militaire, plutôt qu'un Jean-Vincent Placé ou un Jean d'Orléans, nous préférerions encore avoir pour général le pingouin Nils Olaf!

Voir les commentaires

Sur un mot de mister Blair: le réalisme en politique s'applique aussi à l'Action française!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

On sait les difficultés que le nouveau leader du parti travailliste anglais, le gauchiste rétrograde Corbyn connait. L'ancien premier ministre Blair vient y ajouter, avec le grain de sel qu'il pourrait faire son come-back en politique, son interprétation qui peut, ma foi, faire réfléchir aussi en France, spécialement dans notre Mouvement d'Action française. Laissons-lui la parole en V.O., avant de donner l'opinion de la fédération Grand Sud-Ouest, seul organisme d'A.F. actif dans la grande région à Bordeaux, Toulouse, Pau et Bayonne... et au-delà:

“This is not about Jeremy Corbyn,” he said. “It’s about two different cultures in one organism. One culture is the culture of the Labour party as a party of government. And that, historically, is why Labour was formed: to win representation in parliament and ultimately to influence and to be the government of the country.

The other culture is the ultra-left, which believes that the action on the street is as important as the action in parliament,” he said. “That culture has now taken the leadership of the Labour party. It’s a huge problem because they live in a world that is very, very remote from the way that the broad mass of people really think.

The reason why the position of these guys is not one that will appeal to an electorate is not because they are too left, or because they are too principled. It’s because they are too wrong.

“The reason their policies shouldn’t be supported isn’t because they’re wildly radical, it’s because they are not. They don’t work. They are actually a form of conservatism. This is the point about them. What they are offering is a mixture of fantasy and error."

Source: https://www.theguardian.com/politics/2016/oct/07/tony-blair-says-his-return-to-british-politics-is-an-open-question?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+NEW+H+categories&utm_term=193717&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

Commentaire: Il n'appartient pas à l'Action française-Grand Sud-Ouest de s'immiscer dans la cuisine politique d'un parti étranger. Nous sommes un Mouvement purement français, qui n'attendons le salut du Pays d'aucun exemple, ni d'aucune aide étrangère, à la différence des racisto-identitaristes (qui font le jeu de Moscou) et autres sots-raëliens (qui font tantôt celui de l'Iran, tantôt celui du Venezuela). Cet avenir, nous le forgeons chaque jour de nos mains, avec nos seules idées d'A.F. Il est vain de vouloir faire des emprunts doctrinaux ou pratiques à des partis ou des situations qui ne sont pas compatibles avec le résultat que nous souhaitons obtenir en France. (C'est toute la raison de l'échec actuel du groupuscule "Axion Front-XVI" et de sa course éperdue derrière les racisto-identitaristes, les cathos obsédés par le sexe des anges ou le néo-F.N.) Proudhon disait à peu près que l'on ne peut greffer du courage intellectuel à celui qui en est dépourvu et que les carriéristes ne sont que des femmelins, adorateurs de la Force pour la force (n'est-ce pas, "Petit-Pull-Orange" Blanchonnet?).

"Pays légal" et "pays réel" d'Action française

Mais revenons à nos moutons, c'est-à-dire à Blair et à son analyse de ce qui fait le succès en politique. Il parle d'or, puisqu'il a réussi à égaler et surpasser en durée la recordwoman de Downing Street (Mme Thatcher), étant resté plus de dix ans au Pouvoir. Mais dans quel état de division a-t-il laissé le parti travailliste! Si ses cadres parlementaires sont libéraux-libertaires, la base, en élisant et réélisant Corbyn, a marqué qu'elle restait indécrottablement marxisante.

Cette dichotomie est en elle-même intéressante. Elle s'applique, toutes choses égales par ailleurs, à l'A.F. actuelle: si les cénacles parisianistes sont acquis à l'idée folle d'une participation illusoire à un gouvernement F.N. new look (dans lequel ils croient pouvoir figurer l'appoint de "l'ouverture"), la base, elle (lecteurs de L'Action Française 2000, adhérents au crafe, sympathisants de province qui forment le gros des maigres bataillons du nationalisme intégral), est indéfectiblement composée de nationalistes d'esprit traditionnel, acquis et rompus aux idées maurrassiennes. Il y a là une dialectique inquiétante pour les novateurs...

Blair marque que le critérium du succès en politique, c'est l'élection (et la réélection) par le Peuple. L'Action française, de son côté, si elle n'exclue aucun moyen pour changer de Régime, n'a, logiquement, jamais privilégié, en présentant régulièrement des candidats aux élections, la légitimation d'un Système qu'elle souhaite détruire, la Démocratie. Cela aurait été alimenter un Régime de mort qui empêche la restauration de la grandeur française et le bien-être du Peuple.

Un Régime, un Peuple, et pas d'opposition

D'où, pour Blair, un pragmatisme politique et économique, qui ne laisse pas de place à des solutions idéologiques trop étrangères aux mentalités. Or, que trouvons-nous en France aujourd'hui? Un Peuple, comme nous l'écrivions récemment, étranger au nationalisme et à l'idée de Roi, qu'il juge surannés. La pensée qu'il se débat lui même dans un antipatriotisme et une attitude subversive dépassés ne l'effleure pas. En effet, même s'il vit et travaille en France et si sa sécurité dépend de la force de notre Communauté nationale, il se refuse encore absolument, sous l'emprise des idées de mai 68 qui sont l'aboutissement de l'oeuvre destructrice des instituteurs communistes des années 20-50, à le reconnaître et à agir en conséquence. Et on ose parler de "droitisation des valeurs" des Français! Mais où est donc le nationalisme rationnel, qui en serait la traduction politique? Car quelques mouvements sporadiques de mécontentement, ou bien des réactions xénophobes ne sauraient tenir lieu d'une critique charpentée s'incarnant en un mouvement discipliné! Que des activistes imbéciles, agités par des arrivistes professionnels, fassent parler d'eux, c'est dans l'ordre des choses. Jamais ils ne gêneront décisivement le Pouvoir établi. Quant à l'éventualité d'un coup d'Etat militaire par une junte de jeunes ou de vieux officiers excédés, naïfs et non-formés politiquement, qui deviendraient vite les jouets des politiciens roublards, loin de servir la France, il porterait aux idées de renaissance nationale un coup fatal; il n'est pas souhaitable. Blair a donc raison en disant que l'action de rue, directe est un leurre, un rêve.

D'autre part, il n'y pas en France de contestation, d'opposition frontale, radicale, totale au Régime démocratique (car on ne saurait tenir le F.N. new look pour cela). La seule alternative possible serait l'A.F., si elle était en ordre de bataille. La solution électorale, valable au Royaume-Uni, est inapplicable ici.

Nécessité d'une "discipline de parti"

Nous parlions de discipline. C'est précisément le point essentiel pour tout mouvement qui souhaite, comme la Fédération, aboutir. Discipline de pensée (qui n'est pas caporalisme, mais honnêteté dans le raisonnement et volonté de le traduire dans la réalité) et d'action (intelligence et cohésion dans celle-ci, dans le cadre des hiérarchie et structures préexistantes, non de façon anarchique, contre elles). Le sentiment (la trop fameuse "amitié d'Action française", qui cache toutes les dissidences et les plus vils coups bas) n'a rien à faire en politique, à la différence de la démagogie; il peut arriver, que, pour se faire comprendre du Peuple, on doive employer son langage et donc "grossir le trait", mais jamais une adhésion passagère ne justifie une déviation doctrinale. Pour nous, nous nous interdisons par avance d'employer ces moyens grossiers, nous mettant volontairement en position d'infériorité dans le débat public: "Nous respectons trop le Peuple pour lui mentir", disait Maurras, quand bien même d'un mensonge dépendait son salut. Et pourtant... "Paris vaut bien une messe!"

Nous ne sommes et nous ne devons être ni un mouvement de masse ("royaliser le Pays" est une tâche irréaliste et disproportionnée, par rapport à nos moyens), ni un mouvement d'élite (terme que l'on utilise généralement pour masquer la faiblesse des effectifs et la sociologie aristocratico-bourge qui plombe notre audience auprès du Peuple). Sauf quelques éléments, - d'élite, ceux-là - il faut savoir que le Peuple dans sa masse est inaccessible à un raisonnement un peu poussé (sans doute, ici, des cathos intellos invoqueraient en se lamentant la "crise de la transmission", l'amoindrissement de l'enseignement de l'histoire et de la philosophie - le fait est que l'enseignement public, laïc et obligatoire, fils du Régime, favorise objectivement l'ignorance et le désintérêt pour la Cité!). Nous devons être une avant-garde. C'est ce que la fédération Grand Sud-Ouest, avec ses sections actives de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque, essaie d'être, à son niveau. L'avant-garde, chargée d'explorer le terrain sans s'y perdre et d'ouvrir une voie au gros de la troupe avec lequel elle doit rester en constante communication (ici, le Peuple lui-même, sans intermédiaires déformants qui travestissent sa volonté), suppose des qualités de curiosité, de courage, d'audace, d'à-propos, d'ingéniosité qui ne sont pas le fait de la masse, pas plus que des prétendues élites, trop souvent confites en admiration de leur nombril.

Le fait d'être minoritaire n'est pas une excuse pour ne pas faire le ménage dans un mouvement. Or, à l'aèfe, telle qu'elle se présente dans certains cénacles de Paris, on n'a jamais vu, de mémoire de militant, que des coteries étudiantes, d'extraction conservatrice (voir les immortels Thibaut de Pierre de Bernis ou Charles-Henri d'Herpès), en éliminant d'autres, pour squatter plus à leur aise les bureaux du Siège et avoir une "surface sociale" dans le centre de la capitale. Malheureusement pour ces Eliacins, ce n'est pas le nombre de mètres carrés occupés vainement et la proximité géographique avec le Pouvoir qui fait une Contre-Révolution!

L'urgence d'une Contre-Révolution au sein d' "Axion Front-XVI"

Blair a entièrement raison en disant que deux "cultures" ne peuvent coexister dans un appareil conçu pour prendre le Pouvoir; l'une doit forcément exclure l'autre. Tous les révolutionnaires ont démontré cette vérité et par là même se sont frayé un chemin vers le gouvernement. A l'A.F. en 2016, il s'agit de savoir si la ligne de l'accommodement avec la Démocratie, au prix de la perte de notre spécificité, dont les sahibs Dejouy, Bel-Ker, Blanchonnet et Hatem sont les chantres, va l'emporter sur celle de la fidélité à nos principes et à nos exemples nationalistes (qui ne se dispense pas d'être sainement critique), disons la ligne que suit, depuis au moins une décennie, la fédération Grand Sud-Ouest sous la direction de son Délégué régional.

A l'heure où le régimiste Viansson-Ponté entre en force dans le capital de L'Action Française 2000 et dans sa direction, faire le ménage au sein de son appendice activiste s'impose urgemment à tous les éléments sains qui y demeurent encore. La base peut et doit se faire entendre par l'arme à sa disposition, la seule qu'il entendra: la grève du réabonnement à L'A.F. 2000 et de la réadhésion au crafe, la constitution autour des môles de résistance provinciaux d'un nouvel organisme militant. La Fédération appuie entièrement ces efforts.

Voir les commentaires

Le cas Viansson-Ponté à L'Action Française 2000 (suite du dossier)

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

L'Action Française Aquitaine, organe de la fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française, fête dignement, en ce mois de septembre 2016, par une série d'articles sur certains dessous de groupuscules et de personnalités se réclamant abusivement de notre école de pensée, son joyeux anniversaire! Dix ans d'activité continue sur internet et sur le terrain au service du nationalisme intégral, qui peut en dire autant? Résolue à poursuivre, par tous les moyens à sa disposition et suivant la ligne de la Fédération, son combat exclusif pour le Peuple français, L'Action Française Aquitaine invite ses lecteurs de plus en plus nombreux à ne pas hésiter à répercuter ses articles fouillés sur les réseaux sociaux.

Dans un précédent article ( http://af-aquitaine.over-blog.com/2016/08/le-cas-viansson-ponte-l-action-francaise-2000-a-l-encan.html ), nous avons levé le lièvre de l'intrusion de M. Jean Viansson-Ponté ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Viansson_Pont%C3%A9 ), l'un des pontes journalistiques du Régime, dans le saint des saints du Journal de notre école de pensée, et sur les nombreuses questions qu'elle pose. Les réactions d'abonnés et de simples lecteurs ont été à la hauteur de l'indignation que cette manœuvre occulte soulève. Nous poursuivons donc ici, comme exigé par nos lecteurs, notre enquête.

Faut-il encore acheter L'Action Française 2000?

Comme disait un syndicaliste du dix-neuvième siècle: "N’achetez jamais un journal, vous ramèneriez un patron à la maison!" Question à 1 000 000 d'euros depuis que le patron de Presse en vue et grand bourgeois conservateur Jean Viansson-Ponté (de la famille du journaliste libéral hostile à l'Algérie française Pierre Viansson-Ponté) est membre de son conseil d'administration, est-ce aussi vrai pour L'Action Française 2000? A l'époque de Maurice et de Pierre Pujo, les "barons Pié", grands prêtres du libéralisme politique et économique, restaient hors de L'A.F. Puisque son successeur, Mlle Pujo, en a jugé autrement, il n'est pas inutile de se renseigner sur les marottes du nouvel administrateur; on lira ci-dessous un échantillon des idées de ce curieux nationaliste d'aèfe:

http://www.strategies.fr/actualites/medias/234908W/2-13-3441/s-adapter-a-un-contexte-de-decroissance.html

Pour M. Viansson-Ponté, libéral simpliste qui ne croit pas à la force des idées mais à la seule puissance de l'Argent (sur les liens entre Grande Banque et Presse quotidienne régionale, lire: http://docpresse.esj-lille.fr/2012/07/10/credit-mutuel-ebra-est-republicain/), déguisée en "logique économique" en symbiose avec le Pouvoir, la "décroissance" justifie probablement toutes les audaces économiques et politiques, dans la Presse quotidienne régionale comme nationale, dans la presse d'information comme dans celle d'opinion, qui ne saurait être dans son esprit que le parent pauvre de la Grande Presse. Aujourd'hui, on se serre la ceinture, demain on renonce à ses droits syndicaux et pourquoi pas politiques. Pour se faire une idée de la main de fer qu'il fait peser sur la profession, distribuant sans complexe les bons et les mauvais points (lol), et de ses rapports "copain comme cochon" avec le Pouvoir actuel, on se reportera à l'éloquente section "Relations avec les Pouvoirs publics" du rapport d'activité pour l'exercice 2014-2015 de son "Union de la Presse en région" (de province, en bon français!), son bébé: http://www.upreg.fr/wp-content/uploads/2015/07/Rapport-annuel_UPREG_Juin-2015-BAT.pdf .

L'homme du "politiquement-correct"?

On observera aussi avec intérêt que M. Viansson-Ponté, en novembre de l'an dernier (http://www.fondationvarenne.com/frontpage?page=9 ; http://www.fondationvarenne.com/2015-presse-quotidienne-regionale-departementale), a fait partie du jury du prix de la fondation clermontoise Varenne qui porte sans honte le nom méprisé de ce socialiste antipatriote de la Belle Epoque, maire de Saint-Eloy-les-Mines, ennemi de Maurras et du Maréchal ( http://www.fondationvarenne.com/alexandre-varenne/biographie). (Cette année, on notait la présence du "droitiste" sarköziste "François d'Orcival", également "personnalité qualifiée" au sein de son conseil d'administration, qui est désormais bien en Cour dans le paysage de la Presse démocrate!...) Ce genre d'institution, où se cooptent les puissants pour maintenir leur domination idéologique de Gauche, permet aux hommes d'influence d'exercer leur emprise sur la jeune génération de journalistes et de se créer une clientèle toute dévouée de "professionnels", du fait de son fonctionnement très souple, pour ne pas dire arbitraire... ou "souverain" ("L’examen des dossiers et le choix des lauréats seront confiés à un jury indépendant composé de professionnels de la presse et de la communication. Celui-ci, souverain dans ses décisions, se réservera le droit de modifier le montant de la dotation et le nombre de lauréats en fonction de la qualité des travaux reçus": http://www.fondationvarenne.com/concours-prix-varenne/journalisme/prix-varenne-de-la-pqr-pqd/presentation).

On n'insiste pas assez sur le caractère rétrograde et hypocrite du patronat français; c'est aussi pour cela qu'il faut un Pouvoir fort (qui ne soit pas celui de M. Jean d'Orléans). Alors qu'aux Etats-Unis, leur grand modèle, leur seconde patrie, - à moins que ce ne soit la première, - on désamorçait dès l'Entre-deux-Guerres la lutte des classes par une politique sociale généreuse, en France, on n'a accepté celle-ci que contraint et forcé par la Guerre froide, tout en faisant payer cette assurance contre la Révolution - et non pas contre-révolutionnaire! - par les classes moyennes, et on s'efforce de la limiter le plus possible à la moindre occasion. Nous vivons bien dans une époque où le patronat est aussi inconscient et égoïste qu'en 1936!

"Not' bon maître" Viansson-Ponté, la liberté de la Presse et la propagande

Mais prenons au hasard, telles qu'elles sont officiellement livrées au grand public, quelques-unes des opinions du grand patron de droit divin qui est désormais "not' bon maître"! On lira ainsi plus bas le compte rendu de sa récente et incroyable audition (avril 2016, "accompagné de Mme Haude d'Harcourt, conseillère chargée des relations avec les pouvoirs publics": https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=8F1D3A0490E416A29B87AC2CB8C1C43C.tpdila16v_1?cidTexte=JORFTEXT000032447553&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000032447114), au titre de la Presse quotidienne régionale, par une commission d'enquête de la Chambre des députés sur les moyens de la lutte antiterroriste, dans laquelle il décerne au Régime un satisfecit que, malgré l'état d'urgence, la liberté de la Presse est intacte; sans doute faut-il comprendre que l'autocensure, en temps normal comme en temps de guerre, est si bien intégrée depuis l'école par les journalistes, qu'il n'y a nul besoin de mesures autoritaires ou répressives!

Il est paradoxal qu'en introduction de son propos, le président d'un organisme corporatif ne s'étonne pas (ou ne s'indigne pas!) qu'on le convoque dans une enquête qui concerne essentiellement les forces de police et les services de renseignement. La Presse n'est-elle qu'un vulgaire auxiliaire de la "Justice"? Qu'est devenue l'indépendance et la dignité de la Presse française par rapport à l'ignoble appareil répressif de l'Etat républicain? C'est bien la question qui se pose aujourd'hui à L'Action Française 2000!

http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/cr-cemoyter/15-16/c1516017.pdf

Dans un autre congrès récent (juin 2016) de l'association des maires de France ( http://www.amf.asso.fr/), présidée par le politicien arriviste François Baroin, fils du grand maître du Grand-Orient, M. Viansson-Ponté semble voir dans la Presse quotidienne régionale le complément de la propagande (dite "communication") des collectivités locales (ces nouvelles féodalités), et se désole que sa pédagogie ne permette pas au lecteur de surmonter son ignorance (ou sa méfiance? ou son antidémocratisme foncier?) des élus et de tout le bien qu'ils nous font:

http://www.amf.asso.fr/upload/fichiers/documents/AMF_23749TELECHARGER_L_ARTICLE_SUR_L_ATELIER_COMMUNICATION_PUBLIQUE.pdf .

"J’aime travailler en meute"

Il est vrai que les deux se servent mutuellement la soupe (voir l'article dithyrambique, p. 22 du n° 93 de juin 2009 de Côte-d'Or Magazine: http://www.cotedor.fr/files/content/sites/cg21-2/files/communication-cg21/cotedormag-cg21/cotedormagazine-pdf/CotedorMagazine093-juin2009.pdf)... Avis au passage aux gens d'Axion Front-XVI: comme il sied à sa mentalité de grand patron, "not' bon maître" Viansson-Ponté aime "travailler en meute : modérer les échappés, faire monter les trainards"! On appréciera l'image, bien caractéristique d'une personnalité autoritaire, d'un projet politique et éditorial en adéquation avec la brutalité du libéralisme et d'une vision clanique du fonctionnement de la Presse. Attention aux retardataires réactionnaires qui ne seraient pas dans le sens du Progrès et de l'Histoire!

Il ressort clairement de ces interventions où il apparaît au naturel que le nouvel administrateur est résolument du côté du manche régimiste qui a si souvent frappé les camelots du Roi. Voilà pour le beau contre-révolutionnaire que M. Viansson-Ponté était il y a trois mois encore... avant son accession au conseil d'administration de L'Action Française 2000! Ne doutons pas que la fréquentation de ses nouveaux et compétents collègues transformera en profondeur ce libéral soixantenaire en jeune premier du nationalisme intégral!

Un obsédé du caporalisme d'entreprise à tous les étages

Mais un autre aspect de "not' bon maître" doit retenir notre attention. "M. Viansson Ponté, né Viansson Ponte (Jean, Jacques, Marie)", ce noble chevalier d'industrie... et de l'ordre national du Mérite et de la Légion d'honneur (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032295678 ; https://www.lalettrea.fr/journalistes-medias/2016/03/31/jean-viansson-ponte-decore-du%C2%A0ruban-rouge,108139450-BRL) appliquera-t-il à L'A.F. 2000 la politique de concentration des organisations professionnelles "représentatives", son obsession (http://www.ofop.org/articles/2015/11/vers-une-organisation-unique-reunissant-presse-regionale-et-presse-nationale), qu'il vante tant pour la Presse régionale (c'est-à-dire une perte sèche d'autonomie, sans autre avantage que des "économies d'échelle")?...That is the question... avec celle de la ligne politique aux prochaines présidentielles!

Rappelons que, si elle ne doit pas être étrangère à une gestion saine, opérée par ses membres les plus capables, l'Action française, Journal et Mouvement politiques, "préfigure" en quelque sorte la Société "hérissée de libertés" et de corps différenciés et libres ("autogérés") que la Monarchie nouvelle, si elle est instaurée un jour, devra impérativement favoriser! A n'en pas douter, Maurras lui-même, - et Pierre Pujo, - auraient été opposés irréductiblement à la combinaison Viansson-Ponté!

Mais cette obsession pour une concentration "organisationnelle" caporaliste ne se limite pas au monde corporatif; elle s'applique en premier lieu aux organisations de presse elle-mêmes; le prétexte de la perte du lectorat lui fournit son argument principal: http://www.lenouveleconomiste.fr/la-pqr-est-morte-vive-la-pqr-18460/. L'illustre Viansson-Ponté ne déclarait-il pas en novembre 2012 que "la presse quotidienne régionale reste très attachée au support papier même si elle intègre dans ses développement stratégiques le support numérique. La PQR s'interroge sur les attentes de ses lecteurs, sur les coûts de fabrication et de distribution du support papier et sur les synergies possibles pour diminuer le coût d'approche des zones les plus reculées et les moins denses" (http://www.inigraph.fr/Page-de-contenu)? Derrière le jargon gestionnaire, les "attentes des lecteurs" ont bon dos, alors qu'il est patent, à L'Action Française 2000, qu'on en tient moins compte que jamais!

Caporalisme corporatif, caporalisme d'entreprise: dès lors, quelle autonomie, quelle liberté reste-t-il, sous un patron unique, à des journaux qui ont des histoires différentes, des traditions, des publics, des tons différents? Tout ce qui en reste, dans le monde orwellien de M. Viansson-Ponté, c'est une infinie nuance de gris (50 Shades of Grey)! Hé bien, l'Action française ne veut pas faire partie de ce consensus conformiste! En dépit des dizaines de milliers d'euros qu'il pourra mettre dedans, au nom de ses mandataires, elle ne leur appartiendra jamais! Son ton nationaliste et anticapitaliste est inconciliable avec celui, libéral, de son nouveau patron!

Une O.P.A. sauvage sur L'Action Française 2000?

Il va sans dire qu'en période préélectorale, la constitution d'un grand trust rassemblant les quelques titres de la "Droite dure" (au nombre desquels on compte désormais, avec Valeurs Actuelles et tel magazine apolitique, L'A.F. 2000) faciliterait grandement la tâche antipatriotique des candidats de Droite les moins nationalistes (le Juppé, par exemple) pour rassembler le troupeau moutonnier de la bourgeoisie réactionnaire et "catho", et l'aider à faire le "bon choix"! Cette opération serait une forme d'application au public conservateur ("Un mot qui commence mal", disait au début du XXème siècle le très anticapitaliste Duc d'Orléans) du totalitarisme mou de la Pensée Unique, très hollandienne au fond...

Dans quelle mesure la prise de participation de M. Viansson-Ponté dans L'Action Française 2000 est-elle spontanée? Comment imaginer un seul instant que ce grand bourgeois libéral, soucieux de ses intérêts, lié par position au maintien du Régime et récompensé par lui, puisse le moins du monde favoriser (financer!) une entreprise déficitaire, authentiquement vouée à la destruction du faux ordre démocratique! Si nous ne nous trompons pas, de qui donc M. Viansson-Ponté est-il l'homme de paille?

Car, de deux choses l'une:

- ou L'Action Française 2000 et son appendice activiste Axion Front-XVI sont authentiquement (contre-)révolutionnaires et veulent un changement radical, institutionnel et social en France, et alors un bourgeois ne peut décemment pas les financer;

- ou ils ne le sont pas, et, dans ce cas, ils sont les complices du Régime, conscients ou pas, suivant leur degré de roublardise politique et leur propre place dans leur "hiérarchie" interne.

Il n'y a pas de troisième terme dans l'équation que pose la parachutage de M. Viansson-Ponté. Pour les organisateurs optimistes de ce parachutage, le silence face aux questions fondamentales que pose la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française sera de moins en moins tenable...

Un gestionnaire à courte vue... ou un liquidateur sans scrupules?

En tout cas, chose plutôt inquiétante pour L'Action Française 2000, dont les finances sont loin d'être florissantes, on sait que M. Viansson-Ponté s'y connait en matière de liquidation des actifs au détriment de sa propre corporation: http://dirigeant.societe.com/dirigeant/Jean.VIANSSON-PONTE.22260629.html . Il n'y a rien d'étonnant que ce grand patron conformiste sacrifie au dogme, - véritable vache sacrée de l'ultralibéralisme thatchérien, - de la liquidation systématique des actifs (comme si dégager des liquidités à court terme était pour une entreprise une fin en soi et la solution à tous ses problèmes structurels!).

Sans doute, la "vente des bijoux de famille" d'une société, cela est actuellement commun, non seulement dans le privé, mais dans les entreprises publiques et dans l'Etat (rappelons le scandale de la braderie de l'immobilier de l'Etat, par exemple de l'ancienne préfecture de Bordeaux, où officiait Maurice Papon, dont une partie a été acquise par de riches familles aristocratiques du Bordelais, déjà propriétaires de monuments historiques qu'on pourrait nommer!). Pour autant, est-ce de bonne gestion que de réaliser des actifs pour suivre une mode? A part ses locaux parisiens, quels sont les actifs que L'A.F. 2000 pourrait vendre? Est-ce que les profits ainsi rapidement réalisés servent réellement à moderniser l'outil de travail ou à s'en mettre plein les poches? Une chose est sûre: cela fait en tout cas marcher les promoteurs immobiliers et dans le Système capitalistique, tout se tient: "Je te fais faire une bonne affaire, tu me renvoies l'ascenseur!"

Ceux qui ont réfléchi aux questions économiques (Th. Philippon, par exemple) savent que le problème majeur des entreprises françaises, c'est le renouvellement des cadres et la promotion interne des employés méritants, au lieu de monopoliser les postes à responsabilités par de pseudo-élites de fils à papa issus des grandes écoles qui sortent des formules magiques avant d'ouvrir leurs parachutes dorés.

On sait aussi comment M. Viansson-Ponté procède en matière de dialogue social (http://www.filpac-cgt.fr/IMG/pdf/2011-03-30-reponse_a_JVP.pdf ; http://www.snjcentrefrance.com/2011/03/negociation-salariale-spqr-un-nouveau-coup-pour-rien/). On retrouve, dans cette morgue autiste de grand bourgeois qui refuse d'écouter le petit personnel (sauf les "jaunes", Bel-Ker, sauf les "jaunes"!), tout ce contre quoi l'anticapitalisme national de l'Action française a toujours combattu!

La curieuse politique du crafe

Si M. Viansson-Ponté, ce ponte du patronat, entre en force dans le capital de L'A.F. 2000 et dans sa direction, il est difficile de croire qu'il s'agisse d'une initiative isolée du P.D.G., Mlle Pujo. Elle a forcément été conseillée. Par quel homme d'affaires cosmopolite? De même, il est difficile de penser que les squatteurs sans titre des locaux parisiens, le groupuscule parisianiste Axion Front-XVI, aient été totalement ignorants de ce tour de passe-passe. Il est impossible qu'ils n'aient pas vu que cela signifie à terme l'aliénation de notre indépendance! En tout cas, ils n'ont rien fait, ces fameux "disciples de Proudhon", pour s'opposer à cette mainmise oligarchique!

Mais il est vrai que, vu la sociologie aristocratico-bourge du crafe, ce changement de ligne, de l'hostilité affichée à la soumission réelle au Gros Argent, n'est guère étonnant. (Ajoutons que, s'il existe évidemment une classe "libérale-libertaire" dominante et antinationale, il n'en subsiste pas moins, partiellement complice de l'autre, une bourgeoisie libérale en économie, faussement "vieille France" en politique et réactionnaire en matière sociale et de moeurs! C'est celle-là, qu'au lieu du Peuple, du pays réel, le crafe vise, contre toute raison, comme "coeur de cible" de "sa petite entreprise".)

C'est une trahison de plus de la ligne d'indépendance d'esprit et d'action vis-à-vis des partis de Pierre Pujo depuis la mort de celui-ci en 2007! N'est pas l'un de ses tout nouveaux responsables centraux, l'immortel Charles-Henri d'Herpès, étudiant en géopolitique et se disant futur officier de l'Armée française, déjà connu pour son manque absolu de respect pour les Jeunes Filles royalistes, qui professe qu'au crafe de Blanchonnet, Dejouy et Bel-Ker, "On n'est ni de Droite ni de Gauche. Disons encore moins de Gauche que de Droite"!

Oui, en effet, toute la déviation d'Axion Front-XVI est là, et elle n'est pas nouvelle: Même si on se donne le frisson de voter pour la Droite dure néo-F.N. au premier tour, au deuxième tour, on votera toujours pour la Droite parlementaire, histoire de défendre le petit portefeuille d'actions de papa (dans les sociétés de M. Viansson-Ponté, peut-être?). C'est ça, et pas autre chose, les "valeurs" du crafe. Comme on est loin de l'Action française; heureusement, la fédération Grand Sud-Ouest fondée par Pierre Pujo, ses sections locales (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées et Bayonne & pays basque) sont là pour perpétuer notre école de pensée et notre Mouvement!

Faire le ménage à l'Action française

Comme nous l'écrivions déjà, M. Viansson-Ponté est un grand patron multicartes (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031397370&categorieLien=id ; http://www.lasemainedupaysbasque.fr/biarritz-les-mousquetaires-au-palais-71573 ; http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2013/06/14/le-christianisme-et-l-art; http://lecomte-est-bon.blogspirit.com/archive/2009/10/17/fils-a-papa.html). Cela seul aurait dû nous le rendre suspect. Inutile de dire qu'être la danseuse (au prix de quelles contorsions!) du grand patronat mondialiste n'est pas ce pourquoi l'A.F. a été fondée, mais pour détruire le Système économico-politique dont M. Viansson-Ponté est l'un des piliers: Pour les hommes d'Action française, c'est le moment de revenir à nos fondamentaux et de faire le ménage à l'intérieur du Journal comme du Mouvement (ou de ce qu'il en reste). La fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française, dernière fédération encore fidèle à l'exemple et aux leçons de Pierre Pujo, est prête à y aider les hommes de bonne volonté!

En tout cas, sur le cas Viansson-Ponté et de ses curieux alliés au sein même d'Axion Front-XVI, les sahibs Blanchonnet, Dejouy, Bel-Ker, Hatem, comme disent les cathos LMPT: ONLRJJJ ("On lâchera rien, jamais, jamais, jamais!!!")! Nationalistes français, restez à l'écoute!

Anticapitalisme national et indépendance d'abord!

La Presse selon M. Viansson-Ponté: une infinie nuances de gris tirant sur la perversion démocratique! L'Action française refuse d'en faire partie!

Voir les commentaires

Les suites du "Brexit": la France contre les intellos!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Vingt "intellos" bien en cour réclament la réforme de la construction européenne dans un sens qui n'ignore plus les peuples et leur volonté de rester eux-mêmes. Combien de fois avons-nous entendu de la part de politiciens les plus divers à Gauche et à Droite cette antienne lénifiante! Elle ne fait que perpétuer l'idée que la construction européenne serait nécessaire, profitable aux peuples et bonne en soi.

Depuis les origines, l'habileté de l'Europe des marchands a été de faire croire que les abdications de souveraineté, qu'on consentait pour son édification, étaient une garantie de la paix et de la prospérité sur le continent, alors qu'il était patent avant 1991 que c’était clairement le parapluie stratégique ouvert par la présence américaine qui les permettait; après, l'absence de menace directe rendait cet argutie caduque! On ne pouvait plus cacher les failles juridiques et sociales de ce monstre.

La menace terroriste actuelle, loin de justifier la continuation de cette erreur historique, est, bien au contraire, une conséquence de l'esprit économiste qui prévaut depuis 1945: en France comme en Allemagne, pour suffire à la reconstruction après-guerre et surtout pourvoir à la croissance dans les années 1960-70, l'appel massif à une main-d'oeuvre étrangère a créé dans nos pays un appel d'air pour l'expansion de l'Islam et ses déviations.

Solutions d'Action française au problème européen

Il serait vain de croire remédier à cette situation par "plus d’Europe". Seuls, la sortie sans délai, - au besoin au mépris des traités, - de l'Union européenne, la fermeture des frontières, la réservation du marché du travail aux seuls nationaux, l’expulsion des étrangers dangereux, l’internement des Français d'extrême-Gauche qui rêvent d'anarchie et d’extrême-Droite qui veulent la guerre civile devraient normalement suffire à régler ce problème d'ordre public. Cela suppose l'avènement d'un gouvernement national fort et indépendant.

Après le Brexit, qui confirme vingt-cinq ans de désaffection des peuples pour la technocratie de Bruxelles et de Francfort, il ne faudrait plus se tromper d'adversaire: comme nous l'avons affirmé lors du référendum ( http://af-aquitaine.over-blog.com/2016/06/referendum-anglais-comment-nous-sortirons-de-l-europe.html ). Pour l'Action française depuis Pierre Pujo, il ne s'agit pas de réformer l'Europe, mais de la détruire. Nous devons œuvrer pour recouvrer totalement notre souveraineté en matière économique et politique. Les limitations techniques de souveraineté qu'on peut accepter ne devront jamais, à l'avenir, toucher au politique.

Inutilité de l'autoritarisme

L’expérience du combat contre les projets de constitution a montré les limites du référendum: les politiciens de tous les pays savent toujours, sur les injonctions de Bruxelles, le contourner des résultats qui ne leur conviennent pas. Elle a également prouvé que la Démocratie ne garantit pas le maintien de notre liberté de Peuple: l'Europe pose implicitement la question du Régime et de sa nocivité.

Encore faut-il ne pas y apporter de mauvaises réponses, démocratiques elles aussi, plébiscitaires ou autoritaires; comme l'a montré le bonapartisme, l'autorité pour l'autorité ne suffit pas sur le long terme! Maurras aurait demandé: L'autorité de qui? Pour faire quoi? Le caporalisme d'un chef ou d'une cheftaine boy-scout ne remplace pas la vraie légitimité, celle qui se construit jour après jour par la confiance gagnée par l'honnêteté et les services rendus à une Cause, - cela vaut pour les Etats comme pour les groupuscules, hein, Bel-Ker!

Pourquoi et comment prendre le Pouvoir?

Normalement, pour modifier l'opinion publique dans le sens de l'intérêt national, l’Action française use de tous les moyens à sa disposition, même légaux, mais il faut bien reconnaître que ceux ci se font de plus ne plus rares. Il deviendra de plus en plus évident que, pour sortir de l’Europe, il faut prendre le Pouvoir et en changer la nature. Le Brexit montre que cela est extrêmement difficile avec une classe politique étroitement imbriquée, comme le veut la logique de la Démocratie électoraliste, avec les intérêts économiques mondialistes.

Avant d'agir, il faut aussi réfléchir si le Roi, qu'à l'A.F. nous appelons au secours dans le désert, en serait capable. Un Roi qui en veuille et qui en ait, certainement; toutefois, la lucidité reconnait qu'aucun prétendant présomptif ne remplit ces conditions aujourd'hui. Nous ne nous battons pas pour une monarchie bourgeoise-conservatrice, parlementaire en termes de constitution et moralisatrice en matière spirituelle, appuyée sur Auteuil-Neuilly-Passy et autres "bonnes banlieues" (une base politique "LMPT" serait pas de base du tout!)! La vieille bourgeoisie française, avec son hypocrisie foncière et son égoïsme sacré, n'est pas une classe d'avenir: le nationalisme s'adresse au Peuple tout entier. Dès lors, une solution d'attente s'impose: dans l'Interrègne, les nationalistes doivent assumer la régence du Pouvoir, selon des modalités à définir. La politique n'est pas l'idéalisme, mais le réalisme.

Souhaiter démagogiquement un énième référendum sur le sujet n'est donc qu'une voie de garage; même dans le cas d'une victoire, ce ne serait que remporter une victoire à la Pyrrhus. Rappeler Sarközy, élire Mlle Le Pen ou couronner M. Jean d'Orléans ne vaudrait rien du tout pour la France!

Les remords des clercs après leur trahison?

Comme on le verra plus bas, il est par ailleurs amusant de voir comment, et avec quelle rapidité, les commentateurs des médias officiels et officieux, dès qu'ils sont écartés des postes lucratifs, deviennent les défenseurs de la liberté d'expression, des opinions "dissidentes" et du pluralisme doctrinal, alors même qu'ils ne renient pas entièrement leurs opinions progressistes: la quadrature du cercle!

L'Action française-Grand Sud-Ouest l'a toujours dit: L'anticonformisme, la pseudo-"dissidence d'esprit" ne sont, dans la Société consumériste, qu'un créneau commercial parmi d'autres, qui ne menace en rien l’Ordre établi. Dans les années 60 et 70, la "rébellion" se situait à Gauche, le Pouvoir gaulliste et giscardien la tolérait fort bien. Aujourd'hui et depuis 2005-2007, elle s'affiche dans la Droite dure, et, depuis 2012-13, à l'extrême-Droite, et le Pouvoir ultralibéral-libertaire ne la tolère que mieux, puisqu'elle lui permet de renouer avec les fondamentaux de la IIIème République antiréactionnaire et "progressiste".

Ainsi, il n'y a pas lieu de s'en féliciter comme d'un succès, mais d'y voir une menace pour l'intégrité de nos doctrines, pour la cohésion de notre parti, pour le progrès de notre Cause. Le succès ne viendra pas du nombre, il viendra de la résolution des hommes d'Action française (les vrais) et des évènements. Il faut se répéter inlassablement que, dans un Système politico-économico-social libéral, les oppositions sont nécessaires pour faire croire au pluralisme et à la possibilité d'une alternance interne et externe, d'une "autre Europe", et, si elles sont caricaturales, pour renforcer le Pourvoir en place quelle que soit sa "couleur". Donc, ce ne sont pas tant nos idées qui sont à édulcorer ou à faire évoluer, mais leur expression: le radicalisme, l'extrémisme et l'activisme, qui sont à proscrire de la panoplie de l'Action française, ce à proportion de sa volonté de changer réellement les choses. Ce n'est pas à eux que se reconnait une volonté de fer, ni le sens de l'efficacité. Là encore, nos Maîtres l'ont toujours dit: La première réforme à opérer est intellectuelle et morale!

Quand on a, comme dans notre école, de fortes convictions, on aurait tort de céder à un facile anticonformisme de facade. Ce n'est pas sur les idées et les modes intellectuelles des autres que l'on fait de la force d’Action française, mais sur les nôtres, et à la lumière de l'empirisme organisateur! Encore faut-il les apprendre et les comprendre, et être doté d'un cerveau!

A.F.-Grand Sud-Ouest

Sources: http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/06/30/31002-20160630ARTFIG00290-brexit-vingt-intellectuels-eurocritiques-lancent-un-appel-pour-un-nouveau-traite.php

Le Brexit comme révélateur d'une demande d'Etat, même dans l'Angleterre post-thatchérienne!

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/09/31002-20160809ARTFIG00189-theresa-may-et-la-renationalisation-industrielle-la-fin-de-l-ere-thatcher.php

P.S. Vue par un journal de Centre-Gauche anglais, une conversation entre le ministre du Brexit et ses hauts fonctionnaires: désopilant!

https://www.theguardian.com/tv-and-radio/2016/aug/07/yes-minister-brexit-eu-jonathan-lynn-sir-humphrey?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+NEW+H+categories&utm_term=185094&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

Médias et pluralisme:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/19/31002-20160819ARTFIG00333-brice-couturierle-parti-des-medias-et-l-intelligentsia-meprisent-la-realite.php

"Mes amis, avec l'Action française-Grand Sud-Ouest, il y aura toujours de l'action; la seule que vous n'aurez pas, c'est celle de la prièpe!"

Voir les commentaires

La politique selon François Hollande et selon l'Action française

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Le président de la République ayant récemment fait des déclarations sur ses conceptions de la politique devant des représentants de la Presse (http://www.lefigaro.fr/politique/2016/08/03/01002-20160803ARTFIG00262-hollande-le-candidat-perce-sous-les-habits-du-president-regalien.php), il n'est pas inutile de revenir dessus.

Selon le Président, «La politique, il faut l'aimer, pour la faire et la traiter. Ce qui me surprend, c'est qu'il y a des politiques, des journalistes, qui n'aiment pas la politique, qui la voudraient différente. Personne n'oblige à en faire. La politique, il faut l'aimer. Même avec ses médiocrités. Car s'il n'y a pas de politique, il n'y a pas de démocratie.»

Le vrai Hollande

On aurait tort de ne considérer François Hollande que comme un politicien médiocre. Il a aussi des qualités d'homme d'Etat (persévérance, dureté, capacité de dissimulation, mesure en toutes choses, sens du contact, goût du parler-vrai, son côté Vert-Galant, humour) qui seraient mieux employées en Monarchie, ce qui le place nettement au-dessus de tous ses compétiteurs. Sa politique étrangère témoigne de cette hauteur de vues, qui doit réparer les pots cassés en Libye et en Syrie par Sarközy et Juppé. Et il a fait ses classes sous Mitterrand, ce qui lui a permis de voir tout le parti que l'on peut tirer de l'histoire, pour soi et pour sa gloire (http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/08/18/25002-20160818ARTFIG00088-hollande-se-livre-c-est-dur-plus-dur-que-ce-que-j-avais-imagine.php. Il est évident que ce n'est pas à la tête du parti socialiste qu'il pouvait avoir l'usage de ses qualités.

Cependant, depuis son élection, abstraction faite de sa politique intérieure, économique et sociétale, il a infiniment plus incarné ce qu'il y a de plus proche d'un chef d’État qu'un Sarközy, par exemple. Ou que ne le représenterait le gérontocrate européiste Juppé! Quelle que soit la suite de ses destinées nationales, cela n'est pas négligeable et certainement à mettre à son actif.

On peut dire de ses conceptions sur la politique qu'elles sont à la fois vraies et fausses. Dans la perspective politicienne interne électoraliste où se place Hollande, dans la logique de la Démocratie, il a parfaitement raison. L'élection qui donne et permet de garder le Pouvoir se fait par des moyens immanquablement grossiers, mais efficaces, il serait vain de le nier. Si l'on choisit cette voie démagogique, il faut les accepter sans protester; si, comme l'Action française-Grand Sud-Ouest, l'on choisit la voie extraparlementaire, évidemment, il en va tout autrement!

Ce que c'est que la politique

La politique, qu'il s'agisse de la politicienne ou de la grande, c'est comme tout métier: l'artisan, - car c'est un art avant d'être une science, - doit l'aimer; nous en sommes d'accord avec le Président. Maurras disait même qu'il fallait y prendre du plaisir. Dans notre fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française et dans ses sections enracinées (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées et Bayonne & pays basque), c'est clairement le cas!

Le Président a par ailleurs pleinement raison d'assimiler Démocratie et médiocrité: la République ne peut se concevoir autrement et c'est la raison secrète de sa longévité. Ce Régime plait aux gens par sa médiocrité même, dans laquelle ils peuvent légitimement se reconnaître. C'est aussi la raison de l'échec de l'Action française, qui, elle, ne fait appel qu'aux sentiments nobles et aux bonnes volontés: c'est une faiblesse qu'il convient de corriger!

La politique, selon nous, se résume basiquement à un rapport de forces et à une volonté sans faille de vaincre ses adversaires. La fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française et ses sections indéracinables travaillent activement à changer le premier et ne sont pas dépourvues de la seconde.

Une mission impossible?

Pour l'Action française-Grand Sud-Ouest, fondée par Pierre Pujo, elle consiste également à rendre possible ce qui est utile au Pays. Ce qui ne correspond pas forcément à ce que veut le Peuple sans lumières particulières et mal éclairé par ses guides naturels (les "élites" sociales et intellectuelles) ou improvisés (les politicards).

Cela débute "par la réforme intellectuelle et morale de quelques-uns" (Maurras). D'où l'utilité de constituer, par un élitisme équitable, g>une véritable élite française méritocratique, hors de toutes castes, ce à quoi, par nos conférences de haut niveau, notre camp d'été Pujo-Réal del Sarte et nos cercles de formation, nous œuvrons décennie après décennie. Inutile de dire que dans une société hédoniste jusque dans ses classes les plus hautes, c'est quasi-"Mission impossible" ("Votre mission, si toutefois vous l'acceptez, sera de restaurer une monarchie dans un peuple égalitariste à fond, avec une dynastie insignifiante et des bourgeois impuissants et hypocrites pour alliés politiques. Si vous échouez, le Département d’État niera toute implication. Cette bande s'autodétruira dans 5 secondes, Mr Phelps...")!

Hollande a donc raison de le souligner, «faire de la politique autrement», cela n'existe pas: la politique est une profession dont il faut respecter les règles. Les marchands d'illusions d’extrême-Droite ou d’extrême-Gauche qui disent: "Votez pour nous, ça va changer!", "Renversons la table!" ou "Demain, le Roi!" mentent. Or, à l'A.F., nous sommes le contraire de ces charlatans de la politique.

Ce qu'ils veulent en réalité, ce sont des places et des bénéfices, pour eux et leurs familles, et vite. Le Peuple, qu'ils ne connaissent pas et qu'ils méprisent, ils s'en foutent. De ce point de vue, les partis déjà en place sont moins dangereux au niveau de la corruption, sinon à celui des libertés publiques, car ils ont déjà tout depuis longtemps et savent jusqu’où ne pas aller trop loin et, le cas échéant, faire le ménage dans les affaires trop voyantes.

Bien entendu, "tout désespoir en politique... etc etc..." Toutefois, ce n'est pas avec des illusions doucereuses, mais de la lucidité glacée que l'on fait triompher une Cause!

Répétons-le, la politique est affaire de pédagogie et de lenteur. L'activisme est à bannir de l'Action française, l’amateurisme aussi. Une Monarchie ne se fait pas en un seul jour, mais en un demi-siècle. Nous travaillons pour 2100, comme aurait dit Maurras!

P.S. Le président Hollande, nommé "homme d'Etat de l'année" par une fondation américaine très politiquement-correcte; il est un peu imprudent de sa part d'accepter une récompense aussi connotée...

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/17/97001-20160917FILWWW00045-le-prix-homme-d-etat-de-l-annee-remis-lundi-a-hollande.php

Ici, une explication "psychanalytique", plus ou moins convaincante, de la personnalité de Hollande:

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2016/10/14/35003-20161014ARTFIG00229-francois-hollande-c-est-l-homme-qui-n-a-jamais-voulu-etre-president.php

Hollande vu par ses "amis":

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/10/26/25002-20161026ARTFIG00155-le-quinquennat-hollande-juge-a-l-aune-du-souvenir-de-mitterrand.php

Restaurer une Monarchie populaire dans la France de la téléréalité et du foute, une "mission impossible"? Allons donc, dirait Maurras!

Voir les commentaires

"La France se sauve elle-même": Le pays réel contre le terrorisme

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Alors que des polémiques stériles, à fins électoralistes, menées par la Droite et l’extrême-Droite tendent à déstabiliser le gouvernement, lui reprochant de ne pas assez violer les libertés publiques pour combattre "plus efficacement" le terrorisme, le président de la République a donné une analyse de la situation (http://www.lefigaro.fr/politique/2016/07/26/01002-20160726ARTFIG00326-francois-hollande-et-manuel-valls-n-envisagent-pas-de-nouvelles-mesures.php), qui, même dictée elle aussi par des préoccupations électorales, s'avère assez exacte: La France n'est pas seulement confrontée à un problème d'ordre public à caractère terroriste, mais à un vrai débat, sur fond politicien, entre deux choix de Société.

Un débat entre deux Sociétés

Ou, au nom des sacro-saints "principe de précaution" et "continuum de sécurité", la suppression concrète de toutes nos libertés (de pensée, d'expression, de réunion, d'association, de communication, de déplacement, etc), ces libertés formelles qui ne sont pourtant pas négligeables, et l'avènement concomittant d'une Etat insidieusement policier au sein du centralisme jacobin persistant; ou un Etat de Droit qui encadre l'exercice de ces libertés par des règles certes arbitrairement fixées par la Loi, mais admises par tous.

Dans le premier cas, on aggrave le penchant naturellement totalitaire de la Démocratie; dans le second, on sauve de l’héritage libéral ce qui peut l'être et être utile quel que soit le type de Société (contre-révolutionnaire ou fondé sur le "contrat social") que l'on préfère par ailleurs. Dans ce débat, alors que la Nation est en danger, le compromis nationaliste exige que nous, à l'A.F., nous tenions résolument dans le deuxième camp, quelles que soient nos réserves sur la pratique réelle de l'Etat de Droit et sur les motivations de ses défenseurs.

L'Action française-Grand Sud-Ouest estime bien entendu que l'on saurait absolument équivaloir Hollande à l'un et l'U.M.P.-F.N. à l'autre, mais ce qui apparaissait un fantasme complotiste digne d'Hollywood il y a vingt ans risque d'arriver en France. Entre deux maux, il faut choisir le moindre. Incapables de nous extraire politiquement et intellectuellement de la tutelle atlantiste, nous vivons actuellement le contre-coup du 11-Septembre 2001.

Les derniers événements dramatiques (Nice et Saint-Etienne-du-Rouvray) ayant justement alarmé l'opinion publique, voyant bien qu'il faut "faire quelque chose", sans pouvoir ou vouloir s'en donner les moyens, le Président baptise les réserves de l'Armée, - qui ont toujours existé, - "garde nationale". Nul doute que, plus que le souvenir de la Révolution dite française, c'est l'imitation de la National guard américaine avec ses ressources sans limites qui a poussé à cet effet d'annonce censé rassurer nos compatriotes (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/17/01016-20151117ARTFIG00166-la-garde-nationale-en-cinq-questions.php). Connaissant la nullité des cadres, spécialement du rang de lieutenant de réserve ou même d'officier supérieur de réserve, soyons absolument sûrs qu'il n'améliorera en rien la sécurité des Français. La vraie réforme est ailleurs que dans un changement d'appellation. L'Armée, dernier rempart de nos libertés, fait de la mauvaise graisse, il faut la lui faire perdre par des mesures-chocs.

La "réserve citoyenne", armée d'opérette de la République

La République, loin d'améliorer la condition matérielle et morale des réserves utiles, - la "réserve opérationnelle", - les a doublées d'une "armée de la grande-duchesse de Gérolstein", la "réserve citoyenne", dotée, de bas en haut, de grades d'opérette: pour ne citer que quelques exemples haut placés (c'est le cas de le dire!) qu'on nous signale, on remarquera que Jean-Vincent Placé, ce sénateur écolo et secrétaire d'Etat de quarante ans dévoré d’ambition, a été nommé "colonel" honorifique au 13ème régiment de dragons parachutiste, unité de renseignement d'élite (http://www.lopinion.fr/edition/politique/jean-vincent-place-colonel-dans-forces-speciales-103029;http://www.opex360.com/2016/05/20/jean-vincent-place-bientot-colonel-de-la-reserve-citoyenne-plutot-bonne-chose/), - tout comme M. Jean d'Orléans, également nommé "colonel" honorifique dans un autre régiment, moins en vue celui-là. Qu'est-ce que la France peut bien gagner à ces promotions tapageuses et qui ne riment à rien? Dans un Etat bien ordonné, cette confusion des genres entre commandement et patronage sera bannie.

Depuis vingt ans, on pourrait en citer des dizaines d'autres, des "réservistes citoyens" ou "réservistes locaux jeunesse et citoyenneté" censés "faire le lien entre Armée et Nation" et remplacer, à eux seuls, le défunt service militaire, comme cet Olivier Dejouy, illustre "président de l’association socio-éducative du plateau de Sartrouville" (qui donne dans le rap, parait-il...), qui prêtait naguère volontairement son concours à la propagande régimiste en faveur de l'"égalité des chances" (un bon mot du maréchal Pétain) du ministère de la défense (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/104000133.pdf). Or, il n'y qu'une seule manière de raffermir le lien entre la Nation et son Armée et d'assimiler en même temps des jeunes en rupture: rétablir une armée de conscription. Les "journées d'appel et de préparation à la défense" et autres gadgets socio-culturels politiquement corrects ne suffiront pas.

Sans oublier les autres fromages civilo-militaires de la République, tels que la commission armées-jeunesse, sorte d'institut des hautes études de la défense nationale au rabais, qui n'a jamais été utile à rien, ni rien produit de valable ayant débouché sur un accroissement de notre potentiel militaire ou de l'"esprit de défense" dans le grand public, pas vrai, Jérôme Besnard (http://fr.viadeo.com/fr/groups/detaildiscussion/?containerId=00214knj0uum2o02&forumId=0021sk90rk1fb72v&action=messageDetail&messageId=0021zht7dkpf8afm)? Tous ces organismes nuisibles doivent être supprimés.

Il est particulièrement parlant que, comme pour les attachés de groupe des conseils régionaux et assemblées parlementaires ou créatures de cabinet, on trouve surtout, dans toutes ces sinécures, les recalés du système électoral, le sous-prolétariat des études supérieures et les intermittents du monde du travail, les copains, cousins, neveux et maîtresses des puissants du Régime et de la bourgeoisie qui lui est alliée! La Nation, elle, en est absente: c'est elle, la Grande Muette! Belle brochette pour le "rayonnement de la défense", n'est-ce pas? Un inventaire à la Prévert qui coûte cher au contribuable et ne nous défendra pas plus que la ligne Maginot, oui!

Un outil pour museler les éventuelles oppositions

A noter que ces nominations sensibles au grade de "colonel" honorifique de la "réserve citoyenne" se font au niveau politico-militaire (https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/index.php/docman-air/reservecitoyenneair/52-instruction-nd93defcabcsrmsp?path=reservecitoyenneair; http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2009/09/cir_29451.pdf), par le chef d'état-major de chaque armée himself, - actuellement M. Le Jolis de Villiers de Saintignon pour l’armée de terre, - et naturellement en toute indépendance (article 4.2.2 de l'instruction de 2009 précitée). On est en droit de douter ("On n'a pas besoin de maître pour douter" disait Bonald; et Nietzsche: "Ni Dieu ni maître") que ce soient uniquement de simples considérations de "rayonnement de l'Armée" (un concept d'ailleurs fumeux) qui les dictent... Comme le conseillait le fondateur de l'Etat jacobin, Bonaparte, pour museler d'éventuelles oppositions dans les "élites", "habillez les en jaune... habillez les bleu"...ou en kaki!

Où est passée la vieille Armée française avec son sérieux et dans laquelle, à la différence des armées monarchiques de la Belle Epoque, on ne distribuait pas, pour raisons politiques, familiales ou pour cimenter des alliances, des grades de convenance! Hélas, elle est morte entre 1940 et 1962!

La vraie réforme, exigée par l'Action française-Grand Sud-Ouest, partant de ce constat de la nullité globale des cadres de réserve que la défaite de 1940 a tragiquement vérifié, c'est:

1/ de dissoudre la pseudo-"réserve citoyenne" qui ne sert à rien qu'à satisfaire des amour-propres (dans le meilleur des cas);

2/ d'interdire aux cadres réservistes de dépasser les grades d’officiers subalternes (capitaine au maximum), et encore de les employer dans des fonctions administratives, pas opérationnelles;

et 3/ de rétablir le service militaire, suivant des modalités à définir.

En Corse, du nouveau!

Ailleurs, le pays réel, en province, s’organise pour assure son autodéfense, face à l'insuffisance des moyens matériels et humains consentis par la Nation pour sa protection:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/28/01016-20160728ARTFIG00035-le-flnc-du-22-octobre-menace-les-islamistes-radicaux-d-une-reponse-determinee.php

On avouera qu'il est assez drôle de voir ces séparatistes se plaindre des insuffisances de l'Etat régalien (http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/28/31001-20160728ARTFIG00276-le-flnc-et-les-islamistesen-corse-quand-l-etat-ne-terrorise-pas-les-terroristes.php)! Plus profondément, on voit, dans le cas très particulier de la Corse, que le fait de préserver ses traditions et sa personnalité régionales par une saine et sincère décentralisation pourrait être utile à l’appartenance nationale, en déchargeant potentiellement l'Etat central de tâches secondaires, même au niveau de l'ordre public!

Les libéraux, avec nous!

Enfin, dans un récent rapport du think-tank auquel elle appartient, la grande bourgeoise bordelaise Agnès Verdier-Molinié, l'une des égéries libérales mises en avant par le grand patronat pour populariser la cause du démantèlement du service public, voudrait qu'on dépense plus pour la sécurité nationale que pour la protection sociale. Bien entendu, ce vœu n'est pas pur d'arrière-pensées, mais le constat que l'on ne dépense pas assez en matière militaire est exact. Il est toujours intéressant de le voir souligné par des adversaires du nationalisme intégral!

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/07/28/29002-20160728ARTFIG00004-agnes-verdier-molinie-nous-allons-devoir-economiser-pour-depenser-plus-dans-le-regalien.php

Là encore, il est hilarant de voir cette libérale, qui d'habitude, veut le dépérissement de toute forme d'Etat central, se réfugier sous l'aile protectrice du Pouvoir.

Deux leçons politiques

De ces interventions incongrues, on peut retenir deux leçons politiques, l'une conjoncturelle, l'autre structurelle:

1/ La peur fait bouger les lignes à Gauche comme à Droite;

2/ La politique, c'est l'histoire qui intervient au quotidien: La "fin de l'histoire" n'est qu'une légende universitaire, le tout est de vouloir reprendre en mains son destin de peuple.

Un gouvernement national profiterait de ces occasions pour rétablir le service militaire, utiliser à plein les possibilités légales ouvertes par l'état d'urgence, sans besoin de recourir à des mesures liberticides, unir sans démagogie le Peuple dans la défense de sa liberté. En ce moment, pour sauver la France, il faut utiliser tous les concours, même les plus improbables!

C'est bien ici le moment de dire, pour reprendre le titre d'un livre de Maurras, que, quand la Nation est en danger, La France se sauve elle-même!

Compromis nationaliste permanent!

Unité française d'abord!

A.F.-Grand Sud-Ouest

Son pour son, plutôt que du rap dégénéré, l'Action française-Grand Sud-Ouest et ses sections locales préfèrent encore la techno du groupe allemand Scooter. Elle illustre parfaitement sa volonté de faire triompher, pour le plus grand bien de la France, une Monarchie authentiquement populaire, respectueuse de l'Etat de Droit et des libertés publiques. Comme on dit: Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, - pas plus que l'Intelligence politique et le courage militaire ne se greffent artificiellement dans un peuple!

Voir les commentaires

Les spécificités transfrontalières du pays basque au crible de l'Action française-Grand Sud-Ouest

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

On lira ci-après, à l'approche des fêtes de Bayonne, auxquelles notre section locale participe joyeusement, un intéressant article d'une universitaire bordelaise sur les influences réciproques des pays basques espagnols et français.

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/frontier/FrontScient5.htm

Le calendrier des fêtes et férias dans les Landes:

http://www.sudouest.fr/2016/04/11/landes-le-calendrier-complet-des-fetes-et-ferias-de-l-annee-2016-2327695-716.php

... et dans notre pays basque français!

http://www.sudouest.fr/2016/04/21/pays-basque-le-calendrier-complet-des-fetes-et-festivals-de-l-annee-2016-2336460-4018.php

Dans chacune de ces fêtes, la section la plus proche (Bordeaux & Basse-Guyenne, Bayonne & pays basque, Pau & Pyrénées et Toulouse & Haut-Languedoc) tiendra un stand pour vous recevoir et vous informer sur nos activités dans la grande région!

Voir les commentaires

Référendum anglais: Comment nous sortirons de l'Europe

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

La fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française prend acte avec satisfaction du résultat du référendum britannique du 23 juin 2016 sur l'appartenance à l’Union européenne. Le peuple anglais a fait le bon choix, reste à espérer que ses politiciens sauront le respecter. Puisse cet acte politique historique susciter chez d'autres peuples la volonté de récupérer leur liberté enchaînée à Bruxelles!

Forte de sa longue expérience politique militante, l’Action française-Grand Sud-Ouest s'oppose néanmoins fermement à ce qu'il y ait référendum en France, et ce, pour plusieurs raisons.

Un référendum, c'est une solution de facilité pour les partis: cela sert de soupape de sécurité au Régime, tout comme les élections sans enjeu, ainsi les européennes.

De plus, la Démocratie, en France, ne suit jamais la volonté du Peuple, même, comme lors du référendum du 29-Mai 2005, elle s'est exprimée nettement.

Alors que la classe politique anglaise est réaliste, la française est idéologue. Le Régime est une religion antinationale, cosmopolite et humanitaire, ce que n'est pas la monarchie anglaise, fruit d'un compromis entre les forces sociales et politiques.

Dans ces conditions, il n'est pas souhaitable de donner dans un panneau menant à une impasse. La seule solution, c'est le recrutement sélectif et la formation sérieuse d'une élite nationaliste qui emmènera le reste du Peuple sur les chemins de la liberté.

Pour sortir de l'Europe, - et nous en sortirons! - il faudra prendre le Pouvoir! Cela ne se fera vraisemblablement pas par des élections. On ne fera pas l'économie du coup salvateur!

Pour la Fédération:

Le Délégué régional,

signé: GAILLERE

Le discours historique et responsable de Nigel Farage, le chef du parti United Kindom Independance Party (UKIP), qui tacle avec humour la majorité européiste du "parlement" de Strasbourg après le référendum du 23-Juin 2016: "You're not laughing now, are you?!"

Voir les commentaires

Comment faire échec au séparatisme idéologique corse

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Voir les commentaires

Et d'un! Fin de partie pour anti-mariage pour tous: la leçon du Ralliement des contre-révolutionnaires à l'extrême-Droite

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

On lira ci-dessous un article bien informé, quoiqu'issu de la Presse de Gauche la plus complice avec le capitalisme voleur, sur l'inexorable décadence d'un groupuscule traditionaliste pseudo-politique, concurrent (à Paris) de l'Action française, et qui prétendait rien moins que prendre la tête de l'ensemble des forces contre-révolutionnaires en France (ce qui est une ambition pour le moins limitée!). Son duce, placé par la fraternité Saint-Pie-X à la tête des catho-tradis français, n'était même pas de notre Peuple, étant un ancien "libraire" belge connu pour ses opinions politiques "folkloriques" et germanisantes! C'est un peu, chose singulière, comme s'il n'y avait, dans les cénacles tradis, aucune personnalité française de marque, qui ait la confiance de la F.S.S-P.-X pour diriger en leur nom leur "politique séculière"!

"Pas d'action sans doctrine" (Maurras)

Ces va-t'en-guerre-civile avaient juste oublié une hypothèque, qui les a finalement rattrapé: leur cléricalisme conformiste, pendant religieux de l'électoralisme à courte vue que pratique, entre autres, la façade parisianiste de l'A.F. Le caporalisme est bon pour les armées immobiles, en politique seul compte le succès!

Or, comme l'électoralisme, le cléricalisme consiste à supporter aveuglement une unique équipe, fut-elle toujours vaincue et composée de bras cassés, - à suivre, en automate décervelé, toutes les consignes du club, même si les dirigeants sont douteux, - à encenser l'entraîneur, même notoirement incapable! "Pas d'action sans doctrine", prévenait pourtant Maurras! Il faut croire qu'il a parlé à des sourds! A vouloir faire du maurrassisme sans intelligence politique, il arriva ce qui devait arriver: moins de quatre ans après, comme pour les racisto-identitaristes, le décor à la Potemkine craque, ne laissant voir que le vide sidéral de leur espace politique!

Etre hardiment nationaliste et (contre-)révolutionnaire

La politique a une logique interne implacable: Quand on fait la politique du chien crevé au fil de l'eau, suivant mollement la force du courant, quelle que soit d'ailleurs sa direction, pourvu seulement qu'elle fasse mousser d'insipides pions de collège (ou des chéfaillons de camp boy-scout survoltés), on finit tôt ou tard par s'échouer, - plutôt que de remonter courageusement à contre-courant avec ses seules forces - et non à rebours, lol!

Ce lamentable exemple, qui fait perdre du temps à une Contre-Révolution nationale pourtant nécessaire, montre qu'en politique, on ne gagne qu'avec ses seules forces, qu'en faisant de la force avec ses propres idées. Encore faut-il, bien entendu, qu'elles soient vraies et vérifiées, pas une contrefaçon bien-pensante, ou paternaliste, ou royaliste de Gauche de l'A.F. (ou les trois à la fois)!

Il faut être hardiment nationaliste et (contre-)révolutionnaire, ce qui est différent de brailler des slogans incompréhensibles à la masse, sorte de private jokes pour initiés (c'est le cas de le dire)! Etre de son temps, comme nous l'écrivions récemment (http://af-aquitaine.over-blog.com/2016/04/la-devise-de-l-action-francaise-grand-sud-ouest-ne-pas-s-adapter.html ), c'est tenir compte du réel, dans toute sa pauvreté, et y adapter ses objectifs, c'est comprendre et aimer l'univers mental et parler la langue politique de ses contemporains, pas une autre du XVIIème siècle, pas la langue d'une autre classe! La politique exclut ces archaïsmes.

Certains attardés feraient donc bien (ou pas) de méditer cet exemple parlant, qui est si proche de leurs déviations. Etre un chef, c'est autre chose que de gueuler, comme un simple sous-off' de cavalerie, "En avant! en avant!" , sans savoir où l'on va, ni vouloir aller autre part qu'à un bon gueuleton payé par les cotisations de braves gens. C'est autre chose que de raconter de soporifiques souvenirs d'anciens combattants anticommunistes d'extrême-Droite des années 70, reconvertis dans l'idolâtrie du kagébiste Poutine, tout en écoutant du Wagner, du Michel Sardou ou du Jean-Pax Méfret à fond! C'est autre chose que de se la jouer "mytho" en collant d'insignifiants autocs et affiches aussitôt recouverts par les sociétés de concerts!

Etre un chef, mode d'emploi

Etre un chef, c'est accepter à vie de lourdes responsabilités! C'est ne pas les rejeter quand la ligne du Mouvement a cessé de plaire! C'est faire preuve de plus de volonté et d'intelligence que le militant lambda (ou que le bourge ou le flic moyens). C'est obéir même à des ordres ineptes, s'ils viennent d'une autorité légitime! C'est incarner à notre tour la légitimité de l'Action française, non en dépositaires passifs, non en fondés de pouvoir de la bourgeoisie la plus étroitement conservatrice (car nous ne sommes liés à aucune classe, à aucune confession, à aucune courtisanerie), mais en créateurs.

La Contre-Révolution, comme tout mouvement, se prouve en marchant. Elle nécessite une avant-garde, une aile marchante. Ici, à la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, dirigée depuis quinze ans par le Délégué régional Gaillère, nous avons un certain nombre de ces vrais chefs, cadres actifs, persévérants, authentiques et sûrs de la Contre-Révolution! Qui peut en dire autant, en province ou à Paris?

Tirer des leçons des échecs

Les leçons de cette débâcle supplémentaire des faux réactionnaires et vrais régimistes sont claires: L'activisme stérilise; l'extrême-Droite en France n'engendre que l'échec: y toucher, c'est périr! La formation d'une élite victorieuse ne se fait pas sans discipline de pensée.

Mais les plus conscients des nationalistes comprendront à ce nouveau signe que seule la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, fondée par Pierre Pujo et demeurée intégralement fidèle, elle, à son exemple et à ses leçons, est la seule organisation royaliste active, non seulement dans la grande région mais encore sur le plan national, à maintenir inventivement la doctrine de Maurras, Bainville et Daudet et sa méthode scientifique et rationnelle! Ne vient-elle pas, il y a quelques heures, de montrer encore une fois sa résolution, sa cohésion, son enracinement et sa force militante sur le terrain en organisant la fête nationale de Jeanne-d'Arc 2016 dans nos quatre métropoles: Bayonne, Bordeaux, Toulouse et Pau? Politique d'abord!

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.liberation.fr/france/2016/05/06/la-chute-de-la-maison-civitas_1451009

Voir les commentaires

Fiche S et "antiterrorisme": La scélérate répression républicaine dénoncée par l'Action française-Bordeaux s'accroît en France

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Comme l'Action française-Bordeaux, de même que les autres sections de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française (Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées, Bayonne & pays basque), l'a toujours dénoncé, la scélérate répression républicaine contre les militants politiques antidémocrates s'accroît en France, à la faveur des attentats terroristes que le Régime laisse commettre (évènements de janvier, d'Isère, affaire du Thalys, attentats de novembre dernier, etc...) par son étonnante passivité.

Un récent rapport très détaillé de l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture (A.C.A.T.) énumère les différents modes de la violence utilisée par la Police du Régime pour le faire survivre au quotidien. On le lira plus bas.

Cela confirme plus que jamais l'utilité d'une Monarchie, dont la raison d'être est indépendante des manœuvres de l'Anti-France. Seuls, un Roi qui en veuille et qui en ait et son gouvernement à poigne pourront mettre fin pacifiquement aux agissements abjects de la police politique et, ainsi, garantir les libertés publiques du Peuple!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

Un bon article de Sud-Ouest décrit le système de répression:

http://www.sudouest.fr/2015/04/23/qu-est-ce-qu-etre-au-fichier-s-1901336-3.php

... repris ici:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/26/01016-20150626ARTFIG00345-attentat-en-isere-qu-est-ce-qu-une-fiche-s.php

... et aggravé, sous le prétexte fallacieux de lutte antiterroriste:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/08/23/31003-20150823ARTFIG00002-fusillade-dans-le-thalys-il-faut-rendre-la-fiche-s-performante-et-utile.php

Enfin, un survol de l'antiterrorisme en France:

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/08/quels-sont-les-moyens-de-l-antiterrorisme-en-france_4551453_4355770.html

... et, de manière plus concrète, ici:

http://blog.francetvinfo.fr/police/2015/12/21/sdat-sat-dgsi-qui-que-quoi-derriere-ces-acronymes-de-lanti-terro.html

Et hop, revoilà les R.G. (ou du moins la partie émergée de l'iceberg de la police politique)!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/25/01016-20160225ARTFIG00349-le-dispositif-antiterroriste-muscle-en-province.php

Quelle surprise! Les services secrets sous Sarközy étaient aussi une police politique:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/12/01016-20160412ARTFIG00175-la-dgse-aurait-surveille-solere-rival-de-gueant-aux-legislatives-de-2012.php

Le système des indics de police:

http://moreas.blog.lemonde.fr/2016/04/28/la-justice-secrete-indic-infiltre-repenti-collaborateur/

...de la justice antiterroriste:

http://moreas.blog.lemonde.fr/2016/09/04/une-cour-de-surete-antiterroriste%E2%80%89/

...et de la justice politique:

http://moreas.blog.lemonde.fr/2015/05/10/tarnac-peut-on-parler-de-justice-politique/

Le rapport de l'A.C.A.T.:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/14/01016-20160314ARTFIG00217-violences-policieres-une-association-entend-briser-le-silence.php

...et ses suites statistiques!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/07/01016-20160407ARTFIG00252-un-outil-mis-en-place-pour-recenser-les-violences-policieres.php

La Cour des comptes se plaint du coût des écoutes judiciaires et de leur inefficacité... et celles de la police politique, camouflées sous les prétextes d'"antiterrorisme" et de "sécurité nationale"?

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/04/25/97001-20160425FILWWW00247-la-cour-des-comptes-denonce-le-cout-des-ecoutes-judiciaires.php

L'anonymat des flics, sous prétexte d'état d'urgence: le rêve des dictatures que même Staline n'a pas osé instaurer!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/08/13/01016-20160813ARTFIG00080-les-policiers-peuvent-rester-anonymes-sur-certains-pv-pour-renforcer-leur-securite.php

Les barbouzes à l'Université!

http://www.slate.fr/story/99739/renseignement-antiterrorisme-enseignement-superieur

Voir les commentaires

L'Action française pour le respect de la spécificité de Mayotte: Oui à la polygamie!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Le dernier débat entre "anciens" et "modernes" au F.N. new look concerne les conséquences du mariage pédérastique et que celui-ci pourrait ouvrir la voie à l'autorisation de la polygamie sur l'ensemble du territoire national. Ce faux débat fait en réalité partie d'une stratégie de répartition des rôles à l'intérieur de ce parti, afin de ratisser large, des "cathos" aux "pédés".

Il n'y aurait pas à le repercuter, s'il ne visait insidieusement à semer le doute sur l'indiscutable appartenance française de Mayotte pour laquelle nous, à l'Action française, luttons depuis quarante ans, à l'image de notre Maître Pierre Pujo. Il n'est d'ailleurs pas innocent que cette affirmation coincide avec un déplacement d'une des responsables de la firme Le Pen chez les séparatistes italiens de la Ligue du Nord européiste. De tels propos excluent naturellement celui qui les prononce de la Communauté nationale.

On cite à l'appui de cette thèse fallacieuse l'intervention parfaitement normale, raisonnable et logique dans le débat public des cadis (magistrats traditionnels de l'île) en faveur du rétablissement de la polygamie à Mayotte, supprimée depuis la départementalisation-uniformisation de 2011. En effet: On donne des droits supplémentaires aux riches pédérastes blancs métropolitains et on en refuse aux pauvres noirs musulmans de l'océan Indien? Où est donc l'Egalité inscrite au fronton des mairies et des palais de justice? Cette incohérence ne constitue-t-elle pas une manifestation collatérale du racisme de la République, dont la politique algérienne à l'époque de la colonisation n'a pas manqué d'exemples, comme les historiens l'ont montré?

Dans le contexte politico-juridique actuel, il semblerait en effet plus juste et progressiste que le droit civil en matière matrimoniale (nature et effets du mariage, indissolubilité et divorce, polygamie, juridictions compétentes etc...) soit différencié en fonction de l'affiliation religieuse des citoyens; seuls ceux se déclarant agnostiques ou athées se verraient appliquer le droit commun. Ce serait là une véritable application de la subsidiarité, notion de théologie catholique que l'Union européenne, à laquelle Mayotte appartient à travers la Nation, nous invite à pratiquer.

L'Action française-Grand Sud-Ouest et ses sections de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque se déclarent donc entièrement favorables au respect de la spécificité coutumière de chacun des territoires d'Outre-mer, en particulier de Mayotte. On peut aisément contater que l'égalité, dans la vie, n'existe nulle part dans les chances dont on jouit pour servir la collectivité: ni dans le milieu où l'on nait, ni dans les capacités de son intelligence ou de ses forces physiques, ni dans les qualités morales, ni dans les moyens matériels ou le salaire que l'on a. Sans doute, ce n'est pas une raison pour qu'on ne tire pas le meilleur parti de celles dont on dispose, ni pour que la Loi ne garantisse pas un minimum juridique de droits et libertés théoriques aux Français, mais, en fin de compte, la volonté seule est le grand égalisateur des conditions.

S'il est unanimement reconnu par les habitants de Mayotte nécessaire, alors la Fédération et ses sections enracinées sont favorables sans réserves au rétablissement, dans le 101ème département, non seulement de la polygamie, mais aussi du droit coutumier. Il n' y a pas qu'une façon d'être Français, les Mahorais nous le rappelent heureusement! Vouloir imposer de Paris le stupide jacobinisme qui a déjà fait tant de mal à la France et est à l'origine de la disparition de toute vie intellectuelle et culturelle locale est une infâmie. Grâce au courage des Mahorais qui savent, eux, défendre avec conviction leurs libertés concrètes, peut-être les Français de métropole prendront-ils un jour prochain conscience de leur lâcheté et de leur bêtise et se mettront-ils, eux aussi, à revendiquer des droits légitimes?

En tout cas, notre Fédération, fondée par Pierre Pujo, continuera à illustrer la justesse et la préscience de notre école de pensée positive dans tous les domaines, - politique, économique, culturel et social, - et sur tous les plans, - local, régional et national!

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.causeur.fr/mariage-gay-polygamie-mayotte-22535.html

Les problèmes économiques et sociaux de Mayotte montrent le désintérêt total de la République pour son 101ème département, ce qui laisse la place à toutes les violences, à toutes les outrances et à toutes les démagogies:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/13/01016-20160413ARTFIG00139-mayotte-pourquoi-l-ile-est-au-bord-de-l-insurrection.php

Une intéressante chronique sur la responsabilité des politiciens dans la départementalisation idéologique de Mayotte:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/04/14/31001-20160414ARTFIG00124-mayotte-symbole-du-mal-francais.php

Le geste humain de François Hollande pour des écoliers français de Mayotte: une cautère sur une jambe de bois, qui prouve que Mayotte n'est pas un "paradis de privilégiés"!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/20/01016-20160420ARTFIG00273-des-chaises-et-des-tables-a-mayotte-apres-la-demande-d-un-ecolier-a-francois-hollande.php

Voir les commentaires

Pour comprendre et combattre le racisme identitariste boche: Notre antiracisme d'Action française

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

La guerre civile et raciale: Voilà le sale produit que les racisto-identitaristes, les néo-cons pro-sionistes, leurs porte-voix empressés du F.N. new look, sans parler de certains inconscients pseudo-"royalistes", voudraient voir importer de Germanie en France. On lira une description fouillée de la résurgence du nazisme dans l'article plus bas. Tout ça pour acquérir le Pouvoir qu'ils sont incapables, dans leur imbécillité, de convaincre leurs concitoyens de leur confier. Même de vieilles badernes, dépourvues de toute formation politique, s'y mettent!

Il importe, comme l'Action française-Grand Sud-Ouest et ses sections enracinées de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque le font sans interruption sur le terrain depuis 15 ans, de résister à cette tentation vulgaire, sommaire et indigne de notre grand Peuple qui en a vu d'autres, du bouc-émissaire qui excuserait toutes nos fautes.

Le racisme ne fait pas partie de nos traditions nationales. Il ne fait pas partie des doctrines monarchistes de l'Action française. Il est, enfin, étranger à la Religion. Y céder, c'est s'exclure de la Nation. Voilà qui devrait dissuader des esprits sensés de s'y vautrer.

Pour les autres, une leçon de choses s'impose:

Il ne suffit pas de citer, comme un perroquet défraîchi répète un quelconque slogan mal digéré, la phrase bien connue de Bainville: "La France est un composé. C'est mieux qu'une race. C'est une nation" (dans son Histoire de France), mais il est temps de la mettre en pratique, comme le faisait pour Mayotte, symbole de la France, notre regretté Directeur Pierre Pujo, le Fondateur de notre Fédération, en convenant honnêtement que la France est une Nation pluricontinentale, pluriraciale, pluriculturelle et pluriconfessionnelle!

Rappelons quelques faits, gênants pour la fallacieuse thèse racisto-identitariste:

Pluricontinentale: L'expansion coloniale, aujourd'hui terminée, a répandu notre culture, nos lois, nos moeurs, notre façon de sentir, en un mot notre art de vivre partout. Cette projection de notre vitalité constitue un tout grandiose et cohérent qui forme la Nation telle que nous la connaissons. Nier l'apport colonial, pour les colonisateurs comme pour les colonisés, nier les liens d'affection réciproque, et parfois de métissage, serait un affreux révisionnisme historique.

Pluriraciale: De ce qui précède, résulte que, sur les cinq continents, vivent en bonne intelligence des Français de toutes couleurs. La Nation se prouve en existant: elle n'est pas une question de race!

Pluriculturelle: De même que la diversité de nos provinces métropolitaines ajoute au chatoiement de notre Civilisation et à la richesse de nos manières d'être, celle d'Outre-mer surajoute au caractère naturellement humaniste de notre Peuple. Fusion des particularismes dans le patriotisme national, la France est grande parce qu'elle est universelle!

Pluriconfessionnelle: Même si, originellement, la France a été faite par les Rois, les évêques et les moines, il y a belle lurette que nous ne sommes plus en Monarchie et que nous sommes "déchristianisés". On peut, légitimement, le regretter, ce n'en est pas moins ainsi. Pareillement, la pluralité en France des traditions religieuses et philosophiques, fait historique depuis la Réforme et la Révolution, a été reconnue utile au service du Pays, même par un nationaliste aussi intransigeant que Maurice Barrès (dans Les Diverses Familles spirituelles de la France). Refuser l'appui de ces traditions pour continuer notre histoire au présent serait suicidaire.

Nous sommes d'Action française, c'est-à-dire réalistes: nous ne nous battons pas contre des moulins à vent! Nous tirons au contraire des réalités, qu'elles nous plaisent ou non, les ferments de la France rénovée de demain! C'est cela, une politique positive!

Vive donc cette nouvelle Nation, la seule qui existe!

A.F.-Grand Sud-Ouest

Le racisme néo-nazi boche:

http://www.spiegel.de/international/europe/alternative-for-germany-shows-its-true-right-wing-colors-a-1076259.html

Le cas de la Saxe:

http://www.spiegel.de/international/germany/saxony-xenophobia-under-the-microscope-a-1079062.html

Traduction en français: http://l-arene-nue.blogspot.fr/2016/03/quest-ce-qui-cloche-en-saxe-la-question.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+LarneNue+(L'ar%C3%A8ne+nue)

Voir les commentaires

Hommage à une députée socialiste antiparlementaire et populaire

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

L'Action française-Grand Sud-Ouest s'incline sincèrement devant la mémoire de la députée socialiste de la Corrèze Sophie Dessus, décédée ce jour. Ce n'était ni une technocrate, ni une politicienne professionnelle. Issue du même petit peuple que les royalistes d'Action française, spécialement dans notre Fédération, elle avait rapidement développé, comme on le constatera dans l'article plus bas, un sens de l'observation politique de la Démocratie qui confinait à l'antiparlementarisme qui fait partie de nos doctrines. Nul doute que, si elle avait poursuivi son action politique, son dégoût du Régime démocratique se fut accru!

Son esprit social, la sincérité de ses convictions généreuses, qui ne sont pas le propre de son parti mais un trait fondamental du caractère français, son amour du Peuple et de la Nation, son assiduité dans l'exercice de ses fonctions, son humilité face à ses lacunes et son désir d'être utile à la France étaient rafraîchissants et seront regrettés par tous.

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/03/03/25001-20160303ARTFIG00351-deputee-de-correze-et-proche-de-hollande-sophie-dessus-est-decedee.php

Ici, l'hommage poignant du président de la République:

http://www.elysee.fr/videos/discours-d-hommage-a-mme-sophie-dessus/

Voir les commentaires

Débordements anticléricaux à la fête de San Pantzar à Saint-Jean-de-Luz: l'Action française-Bayonne & pays basque interpelle le préfet!

Publié le par Section de Bayonne & pays basque de l'Action française

L'Action française-Bayonne & pays basque est informée que l'effigie de l'évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, actuellement en déplacement à Rome, a été brûlée en place publique à Saint-Jean-de-Luz, lors du traditionnel carnaval de San Pantzar, devant une population basque d'abord ébahie, puis indignée et blessée dans ses sentiments religieux profonds.

Ces débordements intolérables, tacitement cautionnés par la municipalité et ouvertement par le Pouvoir socialiste, représenté par un de ses apparatchiks, n'ont pas été aussitôt réprimés par la Police, pourtant présente sur les lieux.

De tels faits sont abjects, tant en période d'état d'urgence qu'en temps normal, alors qu'il faudrait plutôt unir nos concitoyens autour du Drapeau français, qui ne demandent d'ailleurs que cela. Voilà un bien mauvais coup porté au Pays! Il rappelle les plus méprisables épisodes de la Séparation de l'Eglise et de l'Etat, il y a un siècle, qui avaient donné lieu à des incidents au pays basque: il n'y a pas lieu de s'en féliciter comme d'un progrès!

L'anticléricalisme maçonnisant, opium dispensé par les politiciens parvenus au Peuple à qui ils refusaient des lois sociales, était très à la mode sous la IIIème République; il n'est plus de saison aujourd'hui. Le premier ministre Valls, qui se veut disciple de Clemenceau, n'a pas médité la leçon que ce laïcard impénitent avait retenu de la Séparation: "On ne déclenche pas une guerre civile pour quelques chandeliers d'autel!" Quand on se choisit un aussi grand ancêtre, il vaut mieux se montrer à sa hauteur! Mais il est vrai qu'au moment où on détricote la législation du travail, il faut trouver, coûte que coûte, des épouvantails! Il est seulement un peu facile que l'on attaque systématiquement l'Eglise catholique (qui, avec nos Rois, a fait de la France ce qu'elle est), plutôt que, par exemple, la loge locale à laquelle appartiennent des gens en vue!

Indépendamment de l'opinion que chacun peut porter sur l'ecclésiastique en question, sur ses options et ses combats, qu'il n'est pas du rôle de l'Action française de juger, il y a là une atteinte grave à la paix religieuse de la France qui mérite d'être notée. Ces attaques anticléricales d'un autre âge donnent aussi à penser que les prises de position des évêques vigoureusement catholiques gênent considérablement, par leur indépendance, le Pouvoir républicain, ou alors que notre situation générale est si calamiteuse, à l'intérieur comme à l'extérieur, qu'il faille une aussi grossière diversion pour tromper les citoyens. En tout cas, la section de Bayonne & pays basque, en accord avec les autres sections de la Fédération, met en garde les pouvoirs publics contre la répétition de ces faits ici ou ailleurs dans le Grand Sud-Ouest. Elle ne les laissera pas passer.

Le rôle du Gouvernement est d'unir les citoyens, pas de les opposer entre eux pour des raisons idéologiques ou religieuses. Evidemment, il est commode de jeter en pâture à l'opinion publique un homme d'Eglise, plutôt que les princes impuissants qui nous gouvernent! Cette solution de facilité ne trompe personne sur la fragilité du Régime démocratique. Une fois de plus, la Démocratie montre son incompatibilité foncière avec la France, comme avec la Religion. Entre les deux, il faudra bien choisir un jour.

La section de Bayonne & pays basque de l'Action française, à laquelle s'associent la section de Pau & Pyrénées, celles de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc et la fédération Grand Sud-Ouest, exige du préfet des Pyrénées-Atlantiques:

1° La dissolution immédiate de l'association responsable de l'organisation de cette mascarade, pour cause de trouble à l'ordre public;

2° La dissolution immédiate du conseil municipal, pour manquement grave à ses devoirs;

3° Le remplacement immédiat du commissaire de police, pour cause d'incompétence.

Telles sont les mesures rigoureuses qu'un gouvernement normal et des fonctionnaires patriotes prendraient sans tarder, pour préserver la paix publique en période d'état d'urgence, et même en temps normal. Cela ôterait l'envie à d'autres anticléricaux de village, de bureaux ou de robe d'imiter ce déplorable exemple retardataire donné en spectacle au monde!

A.F.-Bayonne & pays basque

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/22/01016-20160222ARTFIG00124-l-effigie-de-l-eveque-de-bayonne-brulee-en-place-publique-lors-d-un-carnaval.php

http://www.sudouest.fr/2016/02/22/saint-jean-de-luz-une-caricature-de-l-eveque-de-bayonne-brulee-lors-du-carnaval-2280103-4383.php

Ici, Sud-Ouest essaie de désamorcer maladroitement la polémique qui enfle!

http://www.sudouest.fr/2016/02/23/la-fausse-polemique-du-carnaval-luzien-2281513-4099.php

Faible mobilisation de part et d'autre pour la manifestation du 8 mars:

http://www.sudouest.fr/2016/03/08/pro-et-anti-eveque-de-bayonne-face-a-face-2294772-4018.php

Voir les commentaires

Deux mois après les attentats, l'Action française-Bordeaux fait le point sur l'état de la France

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Eloignés de tout triomphalisme bourgeois - les Cassandre qui crient au loup finissent toujours par avoir raison, un jour! -, plutôt que de barber nos fidèles lecteurs avec de prétentieuses considérations pseudo-maurrassiennes et pseudo-stratégiques, comme tant d'autres ignorants le font sur le net, nous, à l'Action française-Bordeaux, préférons avoir l'humilité devant la gravité des évènements de novembre de nous effacer et de donner la parole à ceux qui pensent, même s'ils sont éloignés de nos préoccupations monarchistes. Nous proposons ainsi à la réflexion de nos amis une sélection, assortie de quelques commentaires, des meilleurs articles sur les attentats et sur leurs conséquences politiques et morales pour notre Patrie glanés ici et là dans la Presse.

En temps de crise, faire appel sans exclusive à l'intelligence et au patriotisme, où qu'ils se trouvent, à Gauche comme à Droite, sans renoncer à la solution monarchique, voilà une démarche novatrice capable de régénérer la pensée politique française! C'était celle de nos Maîtres Maurras, Daudet, Bainville et Pierre Pujo. Quel autre organisme politique d'A.F. est aujourd'hui capable de la pratiquer sans arrière-pensées politiciennes, alimentaires ou activistes? De ce test du réalisme et de la légitimité, la justesse des positions au long cours de la section de Bordeaux & Basse-Guyenne, alignées sur celles de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française dirigée sans discontinuer depuis 15 ans par le Délégué régional Gaillère, n'apparaîtra que plus prémonitoire.

Vive la France! vive l'Union nationale!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

1/ Faits et réactions

La liste des tués:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/16/01016-20151116ARTFIG00117-matthias-nicolas-elodie-ils-sont-morts-le-13-novembre.php

et ici:

http://www.metronews.fr/info/attentats-de-paris-maxime-halima-nick-la-liste-des-victimes-des-attaques-terroristes/mokt!1gwWFLvNeYZw/

Les gestes héroïques:

http://madame.lefigaro.fr/beaute/attentats-de-paris-les-heros-ordinaires-161115-109644

La revendication des attentats:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/23/31003-20151123ARTFIG00256-le-vrai-sens-du-message-adresse-par-l-etat-islamique-aux-francais-mecreants.php

Depuis 35 ans, l'Occident sous la menace:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/22/01016-20160322ARTFIG00175-depuis-1980-une-quinzaine-d-attentats-dans-les-gares-et-aeroports-europeens.php

C.Q.F.D.: les activismes s'attirent et se nourrissent: racisto-identitaristes et islamistes

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/15/01016-20151215ARTFIG00137-attentats-de-janvier-deux-proches-des-milieux-identitaires-en-garde-a-vue.php

Il n'y a rien de pire pour les libertés qu'un libéral qui a peur:

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/11/14/31003-20151114ARTFIG00157-pascal-bruckner-c-est-notre-civilisation-qu-ils-veulent-detruire.php

2/ L'état du Droit, celui des forces armées et les modifications qu'on peut y faire

Etat des lieux de la législation répressive antiterroriste:

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/26/comment-la-legislation-antiterroriste-s-est-durcie-en-trente-ans_4818000_4355770.html

Tout existe déjà:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/07/19/31001-20160719ARTFIG00236-prorogation-de-l-etat-d-urgence-les-politiques-font-payer-a-la-nation-quarante-ans-de-demission.php

Tout savoir sur la déchéance de la nationalité française, un instrument utile de prévention du terrorisme:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/05/01016-20160205ARTFIG00406-dechoir-un-djihadiste-de-sa-nationalite-c-est-deja-possible-en-15-jours.php

L'état des forces de l'ordre avant les attentats du 13 novembre:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/14/01016-20151114ARTFIG00194-les-forces-de-securite-en-alerte-maximale-apres-les-attentats.php

Une forte interviouve du général Desportes sur les carences de notre défense nationale, qui n'épargne pas les politiques, ni les poncifs démocratiques:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/01/15/31001-20160115ARTFIG00310-general-desportes-les-interets-politiciens-desorganisent-l-armee-francaise.php

L'intégration du haut commandement, sous prétexte de lutte antiterroriste: un danger pour notre souveraineté:

http://www.lefigaro.fr/international/2016/02/09/01003-20160209ARTFIG00260-un-general-britannique-va-commander-dans-l-armee-francaise.php

Quelques éclaircissements officiels sur les fichés "S": "Si on crée une fiche S, c’est qu’on a rien sur un individu"!

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/24/97001-20151124FILWWW00383-valls-20000-fiches-s.php

http://www.huffingtonpost.fr/2015/11/16/fiches-s-renseignements-qui-dedans-arretes_n_8572986.html

Regain d'intérêt des jeunes pour l'Armée:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/19/01016-20151119ARTFIG00128-l-armee-face-a-un-afflux-de-volontaires.php

Une question d'actualité: Garde nationale ou service national?

Le débat est ouvert:

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/cohesion-nationale-contre-gouffre-financier-les-jeunes-divises-sur-le-service-militaire-17865/

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/01/27/31001-20150127ARTFIG00487-plutot-qu-un-service-militaire-une-garde-nationale.php

Comment envisager la création d'une "garde nationale" selon un groupe d'officiers de Gauche:

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/tribune-il-nous-faut-une-garde-nationale-20-03-2012-1443143_53.php

Un article du Figaro sur le même sujet et sur le modèle américain:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/17/01016-20151117ARTFIG00166-la-garde-nationale-en-cinq-questions.php

http://www.lefigaro.fr/international/2014/08/18/01003-20140818ARTFIG00288-la-garde-nationale-americaine-armee-de-reserve-pour-les-etats-unis.php

Un avis sur le service civique:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/02/22/31001-20160222ARTFIG00342-suspension-du-service-militaire-vingt-ans-apres-le-kaki-revient-a-la-mode.php

La réserve "opérationnelle", un substitut insuffisant du service militaire:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/01/15/01016-20160115ARTFIG00095--quoi-servent-les-reservistes-de-l-armee.php

"Guerre" ou paix, la complexité du problème juridique:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/11/14/31002-20151114ARTFIG00137-terrorisme-il-faut-choisir-notre-guerre.php

Autre question d'actualité: Sécurité ou liberté, où commence et finit l'antiterrorisme?

http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2015/11/26/securite-ou-libertes-publiques-le-debat-piege_4818143_4809495.html

...et sur Internet?

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/12/09/32001-20151209ARTFIG00107-les-defenseurs-des-libertes-numeriques-redoutent-un-tour-de-vis-securitaire-sur-le-web.php

Comment on sort de la convention européenne des droits de l'homme:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/27/01016-20151127ARTFIG00154-la-france-prevoit-d-enfreindre-les-droits-de-l-homme-avec-l-etat-d-urgence.php

Le coût de la sécurité:

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/11/18/20002-20151118ARTFIG00003-lutter-contre-le-terrorisme-coute-27-euros-par-francais.php

Relent d'anticléricalisme ou pas, la sécurité des églises a été pour le moins floue à Noël et après, à Fontainebleau et ailleurs, en dépit d'un télégramme-fleuve du ministre de l'Intérieur...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/18/01016-20151218ARTFIG00057--l-approche-de-noel-vigilance-renforcee-dans-les-eglises.php

Ici, des données chiffrées sur le nombre d'édifices religieux à protéger:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/18/97001-20151218FILWWW00162-attentats-la-securite-dans-les-eglises-renforcee.php

Bombardements en Syrie: avons-nous assez de bombes?

http://nationalinterest.org/blog/the-buzz/does-france-have-enough-bombs-smash-isis-14370

...et assez de munitions?

http://www.lefigaro.fr/international/2015/12/21/01003-20151221ARTFIG00300-les-armees-francaises-pourraient-manquer-de-munitions.php

Comment nous préparer à des attaques chimiques?

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/19/01016-20151119ARTFIG00236-les-cinq-choses-a-savoir-sur-les-attaques-chimiques.php

La Science française lutte contre le terrorisme:

http://www.lefigaro.fr/sciences/2015/11/20/01008-20151120ARTFIG00155-la-science-peut-elle-aider-a-lutter-contre-le-terrorisme.php

3/ Psychologie de la lutte antiterroriste sur tous les fronts, sociétaux et politique

Une bonne analyse comparative de l'assimilationnisme français et du multiculturalisme anglo-saxon:

http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/nov/15/multiculturalism-assimilation-britain-france?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+NEW+H&utm_term=137505&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

L'avis d'un ancien otage des terroristes: ce qu'ils craignent, c'est notre unité, pas nos bombardements!

http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/nov/16/isis-bombs-hostage-syria-islamic-state-paris-attacks?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+NEW+H&utm_term=137767&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

L'avis d'un curé suisse: Ne pas répondre à la guerre, par la guerre, mais par la politique:

http://lesuisseromain.hautetfort.com/archive/2015/11/14/attentats-a-paris-les-terroristes-veulent-la-guerre-ne-la-le-5716300.html

Celui de réfugiés syriens en France:

http://fr.aleteia.org/2015/11/15/de-nombreux-syriens-pleurent-avec-la-france/?utm_campaign=NL_fr&utm_source=topnews_newsletter&utm_medium=mail&utm_content=NL_fr-Nov%2015,%202015%2011:13%20am

Il faut favoriser à l'intérieur l'Islam pacifique:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/24/01016-20151124ARTFIG00202-l-islam-de-france-veut-une-certification-pour-les-imams.php

...sans tomber dans un "communautarisme religieux", car la laïcité a du bon, bref, la quadrature du cercle pour la Démocratie!

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/01/11/31001-20160111ARTFIG00314-visite-de-francois-hollande-a-la-grande-mosquee-de-paris-la-course-sans-fin-aux-religions.php

...et sans s'illusionner pour autant, à l'extérieur, sur les "modérés" en Syrie!

http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/dec/16/dont-rely-syria-moderate-fighting-force-anti-isis?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+Charity+Appeal+171215&utm_term=144296&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

Selon la journaliste Lévy, qui n'en est pas à un paradoxe près, tout est bon à prendre pour défendre l'amitié française, même la défense de la Société libérale en décomposition! Après tout, le mariage gay, pourquoi pas?

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/12/05/31001-20151205ARTFIG00098-elisabeth-levy-la-passivite-de-nos-gouvernants-face-l-islam-radical-fait-progresser-le-fn.php

La vision sympathique et lucide d'un journaliste anglais: La France a un avenir!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/16/01016-20151216ARTFIG00324-ce-pays-a-peur-de-changer-quand-un-journaliste-britannique-evoque-sa-france.php

4/ Les leçons des attentats: la solidarité nationale est de retour

http://madame.lefigaro.fr/societe/lacte-heroique-161115-109639

"(...) les attentats en disent moins sur les héros que sur les nouvelles normes sociales qui définissent ce que doit être un comportement approprié à Paris en 2015. Avant les attentats du 11 septembre 2001, les normes sociales nous dictaient d'adopter une attitude de passivité face à l'urgence car quelqu'un était censé être présent pour nous défendre. Aujourd'hui, tout le monde doit agir individuellement, quitte à risquer sa vie pour sauver celle des autres."

...sur le plan financier aussi:

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/11/19/32001-20151119ARTFIG00263-attentats-la-solidarite-s-organise-sur-les-sites-de-financement-participatif.php

La preuve par gougueule:

http://www.lejdd.fr/Medias/Internet/Sur-Google-les-Francais-s-interessent-davantage-aux-victimes-qu-aux-terroristes-760595

Les Français se mettent à pavoiser:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/25/01016-20151125ARTFIG00296-les-ventes-de-drapeaux-francais-au-plus-haut.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/02/08/01016-20160208ARTFIG00128-deux-femmes-se-battent-pour-garder-le-drapeau-francais-a-leur-balcon.php

Ils veulent que la Nation soit défendue:

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/12/30/01002-20151230ARTFIG00156-sondage-85-des-francais-favorables-a-la-decheance-de-nationalite.php

Le patriotisme revient à la mode, notamment chez les jeunes:

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/apres-les-attentats-un-tiers-des-jeunes-prets-a-rejoindre-l-armee-18281/#

http://etudiant.lefigaro.fr/vie-etudiante/news/detail/article/service-civique-ou-armee-depuis-les-attentats-les-jeunes-s-engagent-18567/

Musulmans et chrétiens s'entraident:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/25/01016-20151225ARTFIG00053-lens-pour-noel-des-musulmans-protegent-symboliquement-une-eglise.php

Le racisme est globalement à la baisse:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/05/02/01016-20160502ARTFIG00039-racisme-les-francais-plus-tolerants-mais-les-actes-de-violences-atteignent-des-records.php

Il est bon de rappeler aussi que nous ne sommes pas seuls dans la lutte contre le terrorisme:

http://nationalinterest.org/feature/frances-lonely-struggle-14376

Voir les commentaires

Vers une nouvelle Nation? Les réflexions de Pierre Nora et de l'Action française-Bordeaux

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

On lira ci-après quelques extraits d'une intéressante interviouve de l'historien Pierre Nora, spécialiste de la mémoire nationale. Il interroge le basculement de notre société d'un modèle de Nation à un autre. Si cette assertion est à vérifier, certaines de ses observations, notamment sur le couple présent-mémoire, qui paralyse tant de nos contemporains, rejoint les constatations de la section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française. Comme ces changements ne sont pas arrivés tout seuls, il serait indispensable que M. Nora poursuive sa réflexion aussi sur le champ du Régime...

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/05/25/31003-20150525ARTFIG00134-pierre-nora-la-france-vit-le-passage-d-un-modele-de-nation-a-un-autre.php

Voir les commentaires

1 2 3 > >>