L'immigration, une chance pour la France de se débarrasser de la Démocratie!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

L'Action française l'a toujours dit, à la différence des politicards, professionnels du racisme de Droite et d'extrême-Droite: Ce n'est pas la présence d'immigrés en France qui pose problème, c'est plutôt la Démocratie qui l'instrumentalise, en faisant souffler alternativement le chaud et le froid pour obtenir les voix des Français. La France, pays riche comparé à d'autres, peut parfaitement assimiler par le travail les immigrés qui sont sur son sol, pourvu que ceux-ci respectent nos lois, comme la plupart d'entre eux le font. L'exercice d'une activité professionnelle permet de se sentir partie prenante de la communauté de destin française.

D'ailleurs, n'en déplaise aux "identitaristes" de tout poil, les étrangers apportent aux Français un sens de la solidarité et de la famille et, comme on le verra plus bas, le courage physique qui leur manque parfois... De plus, les étrangers, spécialement maghrébins, n'ont pas ce fétichisme de la Démocratie qui paralyse la réaction contre-révolutionnaire qui serait nécessaire à notre Pays. On le voit, la Nation a à apprendre d'eux sur beaucoup de plans avant de pouvoir reprendre en mains son avenir. Un Roi qui en veuille et qui en ait saurait leur donner une juste place dans la Société tenant compte de leur contribution à l’édification d'une France renouvelée que l’Action française appelle de ses voeux.

On lira donc avec intérêt plus bas le compte rendu complet de l'acte héroïque du jeune Tunisien qui, à Marseille, a probablement sauvé la vie d'une jeune Française. La section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française félicite vivement ce jeune homme sympathique et courageux et souhaite qu'il soit récompensé par les pouvoirs publics.

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.laprovence.com/article/actualites/3420136/marseille-lamjed-un-heros-poignarde-qui-ne-regrette-rien.html

Voir les commentaires

La régionalisation de M. Hollande: un mécano technocratique

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

La régionalisation, impossible en Démocratie comme l'a démontré Maurras dans son débat sur La République et la décentralisation, reste à l'ordre du jour (ici, les propositions drôles de Libé: http://www.liberation.fr/politiques/2014/04/11/redecoupage-des-regions-les-cartes-de-liberation_994748; là, celles plus doctorales de L'Express: http://www.lexpress.fr/region/reforme-territoriale-le-redecoupage-ideal-des-regions-selon-l-express_1536927.html ; enfin, le projet innovant du "régionator": http://www.prisme-asso.org/regionator-la-carte-de-france-dessinee-par-les-trajets-quotidiens-olivier-razemon-8710/). Les projets de Gribouille de l'actuel président de la République, pourtant ancien élu local, ne font qu'ajouter à la confusion de la carte de France, à tel point qu'on ne peut qu'y voir une diversion politicienne, plutôt qu'un dessein à long terme.

L'histoire de la décentralisation

A ce sujet, on lira avec intérêt ci-dessous, une bonne analyse, parue il y a un an dans Libération, des projets technocratiques de régionalisation du gouvernement actuel et de l'histoire du mouvement de décentralisation faisant honnêtement sa part à ce qu'il doit à l'Action française et au maréchal Pétain:

http://libelalettredorion.blogs.liberation.fr/2014/04/11/combien-de-regions-pour-la-france-/

Le pays, quel pays?

Une décentralisation cohérente ne peut se faire par addition des régions actuelles, elles-mêmes d'origine économico-technocratiques, et datées des "Trente Glorieuses", pour obtenir des super-régions à l'échelle des länder allemands. L'Action française avec les souverainistes, a dénoncé cette manipulation de la "construction européenne" aboutissant en fait à démanteler l'Etat-Nation. Il vaut mieux, pour une démarche réaliste partir de ce qui existe, de la base, c'est-à-dire des pays. N'est-ce pas ce que préconise l'Europe avec son "principe de subsidiarité"? Malheureusement, la notion même de pays a été dévoyée par la technocratie comme on le comprend en suivant le lien ci-dessous:

http://www.outil2amenagement.certu.developpement-durable.gouv.fr/pays-a580.html

De ce mille-feuille politico-administratif, créant de nouvelles féodalités improductives, il faut nécessairement faire table rase! Mais quel critère retenir pour un nouvel équilibre français?

Un projet novateur de décentralisation

L'article qui suit évoque un des projets les plus intéressants et les plus raisonnables, celui du géographe du XIXème siècle Foncin, qui prévoyait de diviser la France en 13 ensembles régionaux. On notera qu'il part de ce qui existe, les départements, pour les regrouper logiquement, suivant les lois de la géographie. Bien qu'il ne puisse, seul, sans tenir compte des données économiques et sociales, résoudre le problème posé par le jacobinisme de la Révolution dite française, il constitue un élément de réflexion fondamental:

http://www.aquisuds.fr/7314-la-france-a-13-regions-existait-deja-en-1891-mais-ce-netaient-pas-les-memes/

Foncin proposait les découpages suivants:

- Plaines du Nord (Nord, Pas-de-Calais, Somme);

- Plaines de Paris et de la Champagne (Oise, Aisne, Marne, Haute-Marne, Aube, Yonne, Seine-et-Marne, Seine, Seine-et-Oise, Eure-et-Loir);

- Plateau Lorrain (Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Vosges);

- Plaines et Collines de Normandie (Seine-Inférieure, Eure, Calvados, Manche, Orne);

- Bretagne, Vendée et Poitou (Loire-Inférieure, Finistère, Côtes-du-Nord, Morbihan, Ille-et-Vilaine, Vendée, Vienne, Deux-Sèvres);

- Plaines de la Loire (Mayenne, Sarthe, Maine-et-Loire, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret, Cher, Indre, Nièvre);

- Le Massif Central (Allier, Creuse, Haute-Vienne, Dordogne, Lot, Tarn, Aveyron, Lozère, Haute-Loire, Loire, Puy-de-Dôme, Corrèze, Cantal);

- Plaines du Sud-Ouest (Charente-Inférieure, Charente, Gironde, Lot-et-Garonne, Gers, Landes);

- Pyrénées (Basses-Pyrénées, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Haute-Garonne, Ariège, Aude);

- Jura & Saône (Belfort, Haute-Saône, Doubs, Jura, Côte-d'Or, Saône-et-Loire, Ain);

- Alpes (Haute-Savoie, Savoie, Hautes-Alpes, Basses-Alpes, Alpes-Maritimes, Var, Corse);

- Plaine du Languedoc (Rhône, Isère, Ardèche, Drôme, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault)

... le cas de l'Alsace-Lorraine étant réservé, du fait de l'occupation boche.

L'Action française-Grand Sud-Ouest va de l'avant!

Pour sa part, l'Action française n'attend pas le char mérovingien de la Démocratie pour préfigurer le renouvellement souhaitable de notre espace national. C'est ainsi que le rayon d'action politique de notre fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest, couvrant une quinzaine de départements à partir de quatre métropoles (Bordeaux, Toulouse, Pau et Bayonne), correspond à peu près aux plaines du Sud-Ouest, aux Pyrénées et à une partie du Massif central! On le constatera en consultant la carte suivante:

http://af-aquitaine.over-blog.com/2015/01/la-carte-de-la-federation-grand-sud-ouest-de-l-action-francaise.html

Voir les commentaires

Prochain cercle de formation d'Action française le 15 mai 2015 à Bordeaux: Jeanne-d'Arc, Louis XIV, Napoléon et nous: l'Histoire selon l'A.F.

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Année politique 2014-2015

Cycle « Petit cours d’Action française »

sous la direction de

M. Vincent Gaillère

Délégué régional de l’Action française dans le Grand Sud-Ouest

Dans ce cycle de formation aux idées de l’Action française, ouvert à tous, jeunes gens réactionnaires, jeunes filles royalistes ou gens plus âgés désireux de se rendre utile à leur Pays, l’on se posera quelques questions simples sur les motivations et les buts d’un engagement militant au service de la Cause nationale et royale. Y répondre précisément, – et non par à-peu-près, – est indispensable pour éviter pièges et impasses, nombreux en temps de crise.

I. – Programme :

Vendredi 15 mai 2015. – Jeanne-d’Arc, Louis XIV, Napoléon, les lois mémorielles et nous, ou du bon usage de l’histoire de France par l’Action française

II. – Informations pratiques : Les cercles ont lieu à Bordeaux le 15 de chaque mois, ou, si ce jour est un dimanche, le samedi précédent. Pour les autres villes universitaires de la région (Toulouse, Pau, Bayonne), se renseigner par courriel auprès du secrétariat régional des cercles de formation, via la rubrique « Contact » des sites officiels de la fédération Grand Sud-Ouest de l’Action française : http://af-aquitaine.over-blog.com/ ou http://actionfrancaiseaquitaine.over-blog.com/ . Participation aux frais : 4 € ; inscription préalable obligatoire.

Voir les commentaires

La fête de Jeanne-d'Arc 2015 dans le Grand Sud-Ouest: une victoire patriotique de l'Action française!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

La fête nationale de Jeanne-d'Arc, imposée naguère au prix de 10000 jours de prison par l'Action française, et consacrée par la loi républicaine, est pour notre Mouvement politique un moment de l’année privilégié pour faire le point du patriotisme français. Si ces dernières années, celui-ci semble plutôt à la baisse, en apparence (certains imbéciles bien-pensants croyant même à un prétendu "suicide national" qui les dispense d'agir intelligemment), notre école de pensée et de militantisme, elle, montre qu'au contraire, il est tout prêt à se réveiller et à prendre le Pouvoir!

Un signe en est que, dans nos sections locales (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées, Bayonne & pays basque), à rebours du Paris germanopratin, la fidélité des amis de l'Action française reste, année après année, vilenie après trahison, exclusivement acquise à la fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest fondée par Pierre Pujo et dirigée par V. Gaillère et ses collaborateurs.

Quelle meilleure et plus émouvante preuve du patriotisme français, en effet, que, dans toute la grande région, ces dizaines d'hommes et de femmes d’Action française ou de patriotes de tous les horizons connus de longue date pour leur courage politique, qui avaient sans hésiter répondu : « Présents ! » à l’invitation généreuse de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française et de ses sections? La loyauté à la mémoire et aux leçons de nos Maîtres en politique française : Maurras, Bainville, Daudet, Maxime Réal del Sarte, Pierre Pujo, l'ouverture à tous les Français de bonne volonté et, bien sûr, le souvenir reconnaissant à Jeanne régnaient.

1/ La fête de Jeanne-d'Arc à Bordeaux...

Au matin du dimanche 10 mai 2015, en ce dixième anniversaire de la victoire souverainiste au référendum sur la constitution européenne, le Bordeaux patriote réagissait, dans un esprit de fidélité et de combat contre les méfaits nés pour notre Peuple de l'abandon, par les gouvernants, de notre souveraineté dans tous les domaines: politique, économique, culturel et social, de la perte du patriotisme, ainsi que du sens de notre histoire millénaire…

Nous, à l'Action française, avons l'honneur d'avoir été de ces patriotes de Gauche et de Droite, qui ont alors résisté et remporté une grande victoire patriotique, – alors que nos dissidents prônaient une prudente abstention. Notre résistance, aujourd'hui puissamment relayée par d’autres pays comme la Grèce ou la Grande-Bretagne, montre la nocivité de la construction européenne. L'Action française avait raison, Pierre Pujo avait raison: c'est l' "euro" qu'il faut, maintenant, détruire! Sous le signe réconciliateur de la Pucelle d’Orléans, un agréable cortège, regroupant une quinzaine de personnes, a mené dans ce but les pèlerins à la statue équestre sise devant le Jardin public.

"Nous, à l'Action française, nous cherchons ailleurs, plus haut dans l'Intelligence politique nos références"

Une belle gerbe tricolore fut déposée par une Dame royaliste, représentant la noblesse bordelaise, puis le discours politique d’usage fut prononcé par le Délégué régional de l’Action française dans le Grand Sud-Ouest, M. Vincent Gaillère.

Pendant deux heures, l’orateur, dont les raisons multiples et l’humour acéré séduisirent l’assistance, démontra fortement la nécessité, pour la survie du Pays et les droits et libertés des Français, d’une Action française forte et fidèle à elle-même, qui recueille le meilleur de l’héritage de Jeanne : foi invincible, jeunesse éternelle, insolence à l’égard du Système, mais aussi des faux prophètes et vrais gourous de la « rectitude politique », fussent-ils, comme un Zemmour, un Dieudonné ou un Soral, camouflés en "anticonformistes brevetés" par les médias… "Nous, à l'Action française, nous cherchons ailleurs, plus haut dans l'Intelligence politique nos références" a déclaré le Délégué régional, qui a conclu: "Nous sommes le Peuple français!". Ce discours vigoureux fut suivi d’une vibrante Royale et d’un vin d’honneur, très goûté des militants, qui prolongea longtemps encore l’ambiance amicale.

2/ ...et à Pau!

Le même jour, à midi, dans la ville du bon Roi Henri, notre vaillante section de Pau & Pyrénées, sous la présidence du délégué interdépartemental, honorait par un hommage remarqué la statue de Jeanne-d’Arc située devant l’église Notre-Dame. Le dépôt d'une gerbe, artistiquement composée d'iris par les Dames de la section, fut effectué par une Jeune Fille royaliste, pendant que la garde d'honneur se composait de jeunes militants royalistes des deux sexes. La relève est assurée dans la continuité!

On notait dans notre pieux hommage palois, avec le sens de la mesure propre à notre Mouvement, le profond respect du particularisme basco-béarnais et de son traditionalisme foncier, – la pleine conscience de l’accord d’un sain et légitime régionalisme avec la Monarchie à restaurer, – et un refus de la confusion entre spirituel et temporel dans l’obédience de la parole du Christ : Rendez à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César.

Des Dames royalistes et d’Action française et des Jeunes Filles royalistes basco-béarnaises s’étaient mobilisées pour agrémenter l’occasion: un émouvant poème à la gloire de Jeanne avait même été créé. Avant La Royale, notre délégué interdépartemental appela éloquemment Jeanne au chevet du Pays qui souffre! Que tous soient remerciés de leurs efforts méritoires ! Leur fidélité et leur présence sont grosses de signification pour la renaissance et l’essor de l’Action française dans le Béarn et en Gascogne ! Nul doute que, du haut des cieux, cette rafraîchissante cérémonie, dont la tradition a été rétablie en 2012 par l’Action française-Grand Sud-Ouest, plut, dans sa simplicité, à Jeanne.

3/ Toulouse aussi!

A noter aussi qu'à Toulouse, l’après-midi du même jour, un rassemblement spontané de Dames royalistes d’une grande qualité et de patriotes honora également la Sainte de la Patrie au pied de sa statue équestre. A lui seul, en dépit des traverses, il a témoigné de la persistance du sentiment royaliste des Toulousains.

Conclusion: La leçon politique de la fête nationale de Jeanne-d'Arc 2015 dans le Grand Sud-Ouest

Les participants aux différentes manifestations s’accordent généralement à reconnaître à la Fédération, à ses sections locales et à leurs responsables le dynamisme et l’allant indispensables pour animer les ardeurs combatives de notre école de pensée toujours d’actualité et la conduire au milieu des épreuves qui menacent la France (en particulier le danger n° 1 de l'intégration européenne).

Issus du terroir et du Peuple, refusant à la fois le Régime, l'extrémisme et la surenchère, nous, les militants de l'Action française-Grand Sud-Ouest, que nos amis connaissent bien depuis vingt ans et qui n'avons pas à faire nos preuves, nous restons et resterons parmi eux, dans les bons jours comme les mauvais, aussi éloignés des effets de manches usés des politicards corrompus, journalistes et "intellectuels" pseudo-"anticonformistes", que des ronds de jambe des mondains habitués des petits fours des autorités. Nous, les petits, nous les sans-grade (ou sans titres), que méprisent les jeunes bourgeois, étudiants gavés et autres vieux de la vieille, nous regardons bien en face le présent et l’avenir, car la légitimité d'A.F. nous appartient! Aussi, quand la Nation en aura besoin, nos amis nous trouveront toujours sur les chemins de l'honneur et de la fidélité!

A nous et à nous seuls revient le mérite d’organiser régulièrement, de front, conférences et cercles de formation, militantisme de terrain et commémorations patriotiques dans le quart du Midi atlantique de la France (une quinzaine de départements), – aucun autre groupement ne pouvant en dire autant. Seule, l’Action française, incarnée dans le Grand Sud-Ouest par la Fédération, son fer de lance, honore désormais la bonne Lorraine au jour de sa fête légale. Elle demeure le mouvement politique le plus cohérent d’opposition radicale au Régime démocratique, quelle que soit la couleur de celui-ci. Ce simple constat ne saurait manquer d’amener prochainement à sa propagande nationaliste et royaliste des développements décisifs…

La légitimité d'Action française nous appartient!

A la différence de tel groupuscule parisianiste, aucune concession ne sera jamais faite au sein de notre Fédération interprovinciale aux dissidences de l'Action française. La réunion de toutes les inepties politiques (royalistes de Gauche de la "nare", "boutangistes", mondains adeptes de tel ou tel "prince", "cathos" conservateurs dont le prieur dominicain de Bordeaux, Humbrecht, a récemment dénoncé l'absence d'esprit politique et la passivité moutonnière), tout ce tourbillon de poussière malodorant ne fait pas une unité, ni une force capables d'emporter l'adhésion du Peuple, ni non plus la conviction des élites françaises (qui ne sont pas la technocratie). En tout cas, ce n'est pas de l'Action française: ni Maurras, ni Pierre Pujo ne s'y reconnaîtraient.

On voit bien à l'oeuvre depuis une décennie, nous en sommes témoins, à l'intérieur de l'Action française, comme en ce moment à l'extrême-Droite, des complots contre toutes les formes, pures ou corrompues par l'électoralisme, du nationalisme français, le but étant de discréditer des alternatives possibles à la Démocratie. Nous, seuls héritiers et acteurs de l'A.F.-"canal historique", invitons donc nos compatriotes inexpérimentés en politique à s'en méfier comme de la peste, à passer leur chemin et à lire plutôt Maurras: ils y apprendront enfin comment être utiles à la France – en disciplinant leur pensée et leur zèle!

Quoi qu'il en soit de ces tribulations, qui passeront plus vite que leur ombre, rendez-vous est fixé avec confiance et résolution pour l’année prochaine où une organisation perfectionnée par la Fédération maintiendra, contre vents racistes et marées roses ou bleues, la fête de la Nation française. Avant, on se réunira cet été, pour célébrer dans la joie et la bonne humeur à Bayonne et à Toulouse une fête de Jeanne-d'Arc propre à chacune de nos sections locales du Toulousain et du pays basque!

Vive Jeanne! vive la France!

Voir les commentaires

Fête nationale de Jeanne-d'Arc 2015 le 10 mai à Bordeaux et Pau

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

ACTION FRANCAISE

Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest

fondée par Pierre Pujo (†)

Fête nationale de Jeanne-d’Arc 2015

Section de Bordeaux & Basse-Guyenne. – Dimanche 10 mai 2015, à 10 h, rond-point Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (intersection cours de Verdun et Xavier-Arnozan). Sous la présidence du Délégué régional de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.

Section de Pau & Pyrénées. – Dimanche 10 mai 2015, à 12 h 15, square Notre-Dame (devant l'église Notre-Dame, intersection boulevard Alsace-Lorraine et rue J.-J.-de-Monaix). Sous la présidence du délégué interdépartemental de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.

[Sections de Toulouse & Haut-Languedoc et de Bayonne & pays basque. – La fête traditionnelle de Jeanne-d’Arc aura lieu ultérieurement cet été sous la présidence effective du Délégué régional de l’Action française. Dépôt de gerbe, discours politique.]

Voir les commentaires