Articles avec #humour tag

La citation du jour: Du courage naît la liberté de l'Action française Grand Sud-Ouest

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Voici la recette de la durabilité et de la cohérence de l'Action française Grand Sud-Ouest:

« Le secret du bonheur, c’est la liberté, et le secret de la liberté, c’est le courage. » 

(Thucydide)

Voir les commentaires

Fait de société: le problème des postiers malhonnêtes en Sud-Gironde

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

En ce Premier-Avril, on reviendra sur cette histoire extraordinaire, qui a tout d'un poisson, d'une postière malhonnête du Sud-Gironde, qui a détourné à son profit plus de 20000 courriers. Il semble malheureusement que ce ne soit pas un cas unique dans les annales de la Poste, que ce soit dans la distribution du courrier ou dans celles d'espèces au guichet. Dans son rôle de défense du petit épargnant français, souvent généreux pour les Causes de salut public, qui travaille dur et n'est pas un snob, l'Action française-Bordeaux réclame une prompte et roide justice dans ces affaires méprisables.

Ces malversations fréquemment à caractère financier, moins spectaculaires que dans le fait-divers ci-dessous, sont dues au manque de discernement de la Poste, il y a vingt-cinq/trente ans, dans le recrutement d'employés sans qualification intellectuelle, technique ni morale. Le fait que la Poste/Banque postale soit une ancienne administration facilite la passivité de ceux au détriment desquels elles ont lieu et l'impunité de leurs auteurs. Elles se déroulent principalement en zones rurales, perpétrées par des individus sans scrupules, parfois poussés par des conjoints tout aussi indélicats, qui profitent de l'arriération des populations locales (en dépit du mythe du Progrès théoriquement engendré par l'instruction publique obligatoire et la TV!).

Forte de son expérience de victime en matière de spoliation de fonds lui appartenant par des individus confondant leur compte personnel et la gestion de sommes leur ayant été confiées pour le triomphe d'idées d'intérêt général, la section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française met fermement en garde ses adhérents et sympathisants, comme le grand public, contre des postiers ou autres individus qui leur réclameraient indûment de l'argent au nom de Causes nobles. Elle les prie de les lui signaler immédiatement, afin que des mesures appropriées soient prises à la Restauration.

A.F. Bordeaux & Basse-Guyenne

Retour sur un fait-divers:

http://www.sudouest.fr/2015/01/23/cadillac-33-23-558-plis-en-souffrance-decouverts-chez-une-factrice-indelicate-1807014-2796.php

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/gironde/cadillac-la-factrice-prenait-l-argent-et-oubliait-les-lettres-639389.html

Autre scandale, presque pire que le précédent: Les trop fameux E.A.R., les "équipes d'agents remplaçants" privilégiées, syndiquées et revendicatives, dédaignées par leurs collègues, une catégorie de fonctionnaires dinosaures qui coûte cher, un dépotoir d'incapables à supprimer; la Monarchie le fera!

http://cgt-fapt-92.vosblogs.com/ear-adr-adri-les-bouche-trous-de-la-poste

http://www.cgtfapt77.fr/wp/wp-content/uploads/2014/07/Tract-EAR-R%C3%A9seau-77.pdf

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/les-facteurs-remplacants-veulent-sauver-leur-statut-19-12-2012-2418637.php

http://www.cgtnord.fr/article-apres-la-greve-des-equipes-d-agents-rempla-ant-ear-des-guichets-de-la-poste-de-nouvelles-negociat-102760884.html

Voir les commentaires

Le néo-maurrassisme actuel comme incompétence: Spécial dédicace à Diaphane, Hitleird, Nanard, Olivier, François, Marc et les autres

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Ci-dessous, un article sur le néo-maurrassisme pour les nuls: son auteur et le sujet importent peu, mais le titre en est si savoureux ("Le néo-maurrassisme actuel comme incompétence") que nous ne résistons pas, en ce Premier-Avril, à le dédier à ses légitimes destinataires: Diaphane, Hitleird, Nanard, Olivier, François, Marc... et les autres! Lol!

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.exergue.com/h/2008-10/tt/maurrassisme.html

Voir les commentaires

La citation du jour: Vérité et (Contre-)Révolution

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Ou (contre-)révolutionnaire! C'est pour ça que l'Action française-Grand Sud-Ouest est tant haïe et méprisée!

« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire. » 

« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent. » 

(George Orwell)

Voir les commentaires

L'Action française-Grand Sud-Ouest fête la Saint-Valentin!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Pensée pour amoureux d'un philosophe contre-révolutionnaire:

Qu'es-tu donc, toi qui m'aimes ? Le miroir où je me regarde ou l'abîme où je me perds ?

Gustave Thibon, L'Ignorance étoilée.

Voir les commentaires

La citation du jour: Stupidité du bourgeois catho-conservateur

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Ceci est particulièrement de la bourgeoisie catho-conservatrice et de sa pseudo-"bonne éducation"!

« Les hommes naissent ignorants mais pas stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides. » 

(Bertrand Russell)

Voir les commentaires

La citation du jour: Contre ceux qui osent juger l'Action française Grand Sud-Ouest sans avoir de cerveau ni avoir rien fait pour la Cause nationale!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Spéciale dédicace d'un vrai penseur à Jérôme Kosnard, futur attaché parlementaire:

« Réfléchir c’est difficile, c’est pourquoi la plupart des gens jugent. »

(Carl Gustav Jung)

Voir les commentaires

La citation du jour: Presse et désinformation

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Cela est (malheureusement) aussi valable de L'Action Française 2000 de "not' bon maître" Jean Viansson-Ponté!

« Si vous ne lisez pas le journal, vous êtes mal informés. Si vous lisez le journal, vous êtes mal informé. »

(Mark Twain)

Voir les commentaires

Diaphane Pâlichon dans le Bunker: le roman-photo!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

A la demande générale, nous poursuivons notre instructive série humoristico-politique sur Diaphane Pâlichon, ce grand homme, cette fois sous forme de roman-photo dans le style des hilarantes parodies de La Chute! Enjoy!

 

Voir les commentaires

Diaphane Pâlichon révélé par... Baudelaire!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Après que Julien Green nous ait donné quelques lumières sur le personnage ( http://af-aquitaine.over-blog.com/2016/08/le-fantome-diaphane-et-palichon-des-boudoirs-aristocratiques.html ), au tour de Baudelaire! On sait qu'un prof' de collège lyonnais, appelons-le Diaphane Pâlichon, obsédé par les questions de virilité au bois dormant et lecteur assidu de l'impuissant Evola, inconnu du grand public, prétend, abusivement aux yeux des hommes qui connaissent la gravité des problèmes auxquels est confronté notre Pays, et sans en avoir le prestige, ni les moyens intellectuels et la finesse politique, "diriger", depuis la mort de Pierre Pujo, l'école et le Mouvement d'Action française.

En 9 ans, on serait bien en peine de dire ce que les ambitieux dont il est la marionnette pitoyable et lui ont réussi, à part brouiller la ligne claire du nationalisme intégral définie par Pierre Pujo et se mettre à la remorque activiste, altereuropéiste et politiquement-correcte de ceux, racisto-identitaristes, dissidents de nare et de hèrenne, ou F.N. new look, en tout cas étrangers à la Cause nationale et royale, qui ont plus de tchatche qu'eux, alors que ce serait à l'A.F., forte de son nationalisme construit, de montrer la voie de la Renaissance française! On pourrait appliquer avec justice à ce clown tragi-comique ce que le grand Baudelaire, critique avisé et contre-révolutionnaire, disait de Lyon et de ses habitants:

"Ville singulière, bigote et marchande, catholique et protestante, pleine de brumes et de charbons, les idées s'y débrouillent difficilement. Tout ce qui vient de Lyon est minutieux, lentement élaboré et craintif. (...). On dirait que les cerveaux y sont enchiffrenés. (...) Dans ce cerveau, les choses ne  se mirent pas clairement, elles ne se réfléchissent qu'à travers un milieu de vapeurs."

Cela ne retrace-t-il pas à la perfection la "politique" politicienne du crafe, même avant la mort de Pujo, qui veut être tout à tous, dans l'espoir illusoire de recueillir un petit quelque chose, l'aumône d'une place d'attaché parlementaire, de directeur de la vie des quartiers d'une municipalité de Droite, de conseiller régional ou encore un maroquin de secrétaire d'Etat? Pas vrai, les sidis flingueurs Dejouy, Bel-Ker, Besnard, de Pierre de Bernis, Van De Sande, de Reviers, Bonnaves?

Voir les commentaires

Le scandale des ex-présidents et premiers ministres: la République est bonne fille... avec votre fric!!!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Un des poncifs de l'enseignement républicain, de la vie politique et des médias est que, sous la Monarchie, les maîtresses coûtaient cher au petit peuple. Au moins, sous la Démocratie, on est tous égaux. Enfin, comme disait l'autre, certains plus que d'autres! Et si on parlait de ce que coûtent les ex-présidents de la République? et ses ex-premiers ministres?

Si on se place d'un strict point de vue juridique et politique, une fois leurs fonctions terminées, ces princes du Système ne sont plus que de simples citoyens... Pourquoi, alors, si ce n'est pour se les ménager et pour les tenir, leur octroie-t-on un confortable salaire, de vastes bureaux, des collaborateurs, des voitures de fonction dernier cri avec chauffeur, des gardes du corps, du personnel de maison? Pourquoi, démocrates?

Aux Etats-Unis, qui sont en pleine campagne électorale, les anciens présidents n'ont droit à des gardes du corps, par exemple, que pendant quelques années après l'expiration de leur mandat. Et ils n'ont droit à rien d'autre. C'est aussi vrai du Royaume-Uni. C'est d'ailleurs pour ça qu'ils se font coopter dans les conseils d'administration des grandes firmes internationales ou qu'ils font du consulting (c'est-à-dire qu'ils jouent les intermédiaires de haut niveau)! Ou qu'ils écrivent leurs Mémoires, que leurs fans achèteront. Ca, c'est des démocraties! (Et Dieu sait que nous ne sommes pas démocrates!)

Chez nous, en revanche, s'ils ne se privent pas de profiter de toutes ces activités rémunérées et de quelques autres (que l'on songe aux conférences de Sarközy et au lobbying pro-chinois de Raffarin), hé bien, ils continuent de percevoir les avantages en espèces et en nature. Et ce, même en temps de crise économique! Pas un de ces nécessiteux ne ferait le geste symbolique d'y renoncer! Pourris, va!

Quel Roi passera un coup de balai sur les avantages de la classe dirigeante (députés, sénateurs, conseillers régionaux et généraux et élus en tous genre, hauts fonctionnaires, grands patrons, bourgeois, etc. etc...)? Encore un autre chantier pour un Gouvernement enfin national! Heureusement qu'en politique, tout problème a sa solution!

Bref, les maîtresses du Roi coûtaient peut-être cher, ouais, mais elles, au moins, encourageaient les arts, et elle respectaient le mobilier national mieux parait-il que les chiens de Sarkö ou la Trierweiler: on se rappelle bien que l'Elysée a été bâti pour la Pompadour, hein, Hollande?

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/02/09/25006-20160209ARTFIG00221-le-cout-des-ex-presidents-et-des-ex-premiers-ministres-revele.php

P.S. La campagne de L'Action française-Aquitaine a porté ses fruits, puisque l'Elysée est contraint de prendre des mesures (qui ne concerneront ni Giscard, ni Chirac, ni Sarközy), mais qui ont le mérite de limiter dans l'avenir certains abus que nous avons dénoncé ici:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/09/30/25006-20160930ARTFIG00110-hollande-va-reduire-les-privileges-des-futurs-ex-presidents.php

La montagne accouche d'une souris (on notera en particulier le flou qui entoure la prise en charge des frais de déplacement et de réception):

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/09/30/25006-20160930ARTFIG00110-hollande-va-reduire-les-privileges-des-futurs-ex-presidents.php

Ici, l'étude approfondie du député Dosière, spécialiste des questions d'argent public:

http://renedosiere.over-blog.com/article-tres-chers-anciens-presidents-de-la-republique-125445006.html

La suite ici:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/04/15/25001-20160415ARTFIG00173-le-cout-pour-l-etat-des-anciens-presidents-revu-a-la-hausse.php

Un exemple de scandale en 2009: la douche à 245772 euros de Sarközy; non, vous ne rêvez pas!

http://observers.france24.com/fr/20091029-douche-245772-euros-nicolas-sarkozy-polemique-grand-palais-upm-cour-des-comptes

Autre sujet de scandale: les cadeaux!

http://www.slate.fr/story/33169/cadeaux-diplomatiques-nicolas-sarkozy

http://www.slate.fr/story/33739/cadeaux-elysee-recherche

http://www.slate.fr/story/34307/cadeaux-elysee-recherche-episode-3

Toutefois, le député Dosière est plus gêné quand il s'agit des "indemnités spéciales" des parlementaires:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/04/19/25001-20160419ARTFIG00238-les-indemnites-speciales-de-80-parlementaires-font-polemique.php

Quelques-uns de leurs privilèges pittoresques et coûteux sont décrits ici:

http://immobilier.lefigaro.fr/article/cinq-chiffres-que-vous-ignorez-sur-l-assemblee-nationale_2ac25148-7b25-11e6-a30d-cb3a1bb30093/

Il n'y a pas que les présidents, les ministres et les parlementaires... les conseillers de cabinet aussi! En fait, c'est tout le Système qui est à détruire!

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/29/conseiller-ministeriel-un-drole-de-metier_4856206_823448.html

Et, sur le plan local, le régime ubuesque des indemnités des maires:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/02/17/25001-20160217ARTFIG00120-ces-maires-contraints-d-augmenter-leurs-indemnites.php

Quand un socialiste critique la gestin d'un autre socialo: les comptes fantastiques de la défunte région Poitou-Charentes:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/couacs/2016/02/22/25005-20160222ARTFIG00078-poitou-charentes-rousset-ps-pointe-la-derive-de-l-ancienne-gestion-socialiste.php

Au moins, le millionnaire rad-soc' caricatural Baylet, le plus gros millionnaire du gouvernement socialistes dont nous avons ailleurs dénoncé les goûts de luxe, ne s'est pas enrichi de l'argent public, mais de la crédulité des lecteurs de La Dépêche, de La République des Pyrénées et du Midi olympique:

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/08/02/25001-20160802ARTFIG00332-declarations-de-patrimoine-jean-michel-baylet-ministre-le-plus-riche-du-gouvernement.php

Voir les commentaires

Les vertus de l'Action française-Grand Sud-Ouest

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Dans les lectures d'été du camp Réal del Sarte organisé du 16 au 31 août 2016 dans le Sud-Ouest par la Fédération, on trouvait l'extrait suivant, sur lequel ont planché, encouragés par nos cadres habituels, une dizaine de jeunes participants des deux sexes:

Dieu donne à la franchise, à la fidélité, à la droiture un accent qui ne peut être ni contrefait, ni méconnu.” (Joseph de Maistre, Du pape.)

Et vous, que vous inspire-t-il? Le comte de Maistre, fondateur avec Bonald de la Contre-Révolution politique, énonce assurément là à l'intention des générations à venir les vertus indispensables à la Cause de la Vérité politique pour son succès. Mais il est évident à tous ceux qui font une politique contre-révolutionnaire et se voient opposer des procédés staliniens qu'il ne va pas de soi. Pourquoi?

Franchise, fidélité, droiture, voilà un beau programme pour des contre-révolutionnaires! Hélas, on ne peut dire qu'ils pratiquent souvent ces vertus... Peut-être est-ce pour cette raison qu'ils sont toujours battus?

Pour se mettre en jambe, un "grand-sudoku" d'Action française

Que l'on pratique la petite expérience amusante ci-dessous et l'on jugera de l'exactitude de la proposition. Parce que les idées, c'est bien, mais, dans les faits, elles sont toujours incarnées par des personnes. Mettons donc en rapport avec les vertus citées par Maistre des noms, pris au hasard, de personnes associés le plus souvent, - à tort ou à raison, - à l'A.F. et voyons si "ça colle"! (Attention, il y a peut-être un piège!) Le prix est un abonnement de propagande à L'Action Française 2000 (enfin, tant qu'elle s'affiche encore nationaliste intégrale!).

Si je vous dis: Franchise, vous répondez: Vincent Gaillère ou François Bel-Ker?

Si je vous dis: Fidélité - Pierre Pujo ou Hilaire Augiers de Crémiers?

Si je vous dis: Droiture - Jean Viansson-Ponté ou Stéphane Blanchonnet?

Question subsidiaire pour départager les gagnants: Citez un philosophe contre-révolutionnaire vivant pratiquant ces vertus et ayant publié autre chose que des cassettes de ses confs soporifiques ou rédigé autre chose que des tracts! Allons, il devrait y en avoir au moins un!...

Le jour où vous aurez trouvé la bonne réponse à ce grand-sudoku, vous pourrez dire que vous êtes d'A.F.!

Etre d'Action française dans le Sud-Ouest, c'est quoi?

La raison pour laquelle la fédération Grand Sud-Ouest de l’Action française et ses sections indéracinables (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées et Bayonne & pays basque) sont tellement dénigrées par des bourges se disant "cathos" et "bien comme il faut" est justement qu'elles pratiquent depuis toujours ces vertus profondément politiques et qu'elles ne les abandonneront jamais. C'est qu'elles "pensent clair et marchent droit" comme le dit La Royale!

Leur accent est celui de la Vérité politique, et c'est précisément ce que ces Tartuffe ne supportent pas. Il va de soi qu'il ne peut être ni contrefait, ni méconnu par ceux qui devraient y obéir naturellement, juste haï. La Fédération est la mauvaise conscience des nantis de la bourgeoisie et des dissidents de l'A.F.

La Vérité politique ne consiste pas à rabâcher des thèmes-de-cercles-d'étude éculés (anticommunistes, antigauchistes, antiféministes) depuis trente ans. Il faut bien se dire que le communisme a largement disparu, - que, sauf chez quelques harpies ménopausées, le féminisme est dépassé, - et que le gauchisme des jusqu'au-boutistes de Nuit-debout est aussi risible que l'irénisme des "Veilleurs"! Pourquoi alors, tel un Don Quichotte dégénéré refaisant toujours le même voyage dans le Temps, combattre, comme si nous étions encore en mai 68, des moulins à vent irréels avec des moulins à prière inefficaces et en écoutant religieusement les moulins à parole intellectualistes de la Droite conservatrice?

L'Action française ne se résume pas davantage à quelques slogans de circonstances, mal digérés, sortis de leur contexte que l'on ignore de toute façon (car les jeunes bourges sont aussi ignorants que les prolos), et dépourvus de leur signification révolutionnaire.

Notre révolution d'Action française à Bordeaux, Toulouse, Pau et Bayonne

Oui, ré-vo-lu-tion-naire! Car qu'on se le dise: Dans Contre-Révolution, il y a révolution et même Révolution nationale (et non pas "restauration rapide"!). Et que l'on ne nous oppose pas la phrase archi-anônnée de Maistre: "La-Contre-Révolution-n'est-pas-une-révolution-en-sens-contraire-mais-le-contraire-d'une-Révolution!" Car, outre qu'elle témoigne d'un tour d'esprit très XVIIIème siècle, elle ne signifie nullement que la Contre-Révolution ne soit pas une révolution salvatrice sur le plan politique. Et il n'y a pas 36 moyens de faire une révolution! Le Pouvoir ne se prend pas avec des drapeaux blancs, fussent-ils royalistes!

Ce qui nous mène au cœur du problème de l'échec éternel des bourges en politique. Le fait de répéter connement les dix mêmes citations de Maurras, Bainville et Maistre peut faire croire à un public conservateur que l'on est très intelligent mais c'est une illusion d'optique. En réalité, il n'en est rien. Au fond du verbiage de tous les dissidents, internes ou externes, de l'Action française, notamment de hèrenne (mais pas que: le crafe du vulgaire Charles-Henri d'Herpès, nouveau baron Pié, n'est pas en reste, comme en témoigne son illustre propos: "Elle suce, au moins?"), il n'y a pas de pensée, rien que des mauvais jeux de mots, parfois salaces. Les avoir lus ou écoutés une fois suffit pour vomir comprendre comment ils s'imposent au milieu de nantis atardés et que le seul "royaume" (ou dois-je dire "démocratie royale"? hein, Pacsot?) qu'ils pourraient restaurer à eux tout seuls, sans le Peuple et contre lui, c'est le royaume des Aveugles!

Si nous sommes légitimement hostiles à la Révolution, cela ne veut pas dire que nous devions nous interdire d'employer au profit de la Vérité politique certains de ses procédés efficaces (en particulier, la formation de contre-révolutionnaires professionnels, l'instauration d'une discipline de parti inflexible, un esprit sans concession pour l'Erreur, une volonté de changer radicalement la Société, etc), qu'elle a utilisé pour faire triompher une idéologie antinaturelle! On ne fait pas une politique moderne avec le personnel, les idées fausses et les méthodes aliénantes de jadis! Nous, à l'Action française-Grand Sud-Ouest, préconisons une Contre-Révolution en pilotage automatique! Car la Vérité politique n'est pas à redécouvrir ni à modifier, notre histoire et ses leçons ne sont pas à répudier, ce sont les méthodes qui sont à repenser en totalité!

Contre-Révolution? Révolution tous azimuts contre tous les privilégiés!

Par ailleurs, Contre-Révolution ne veut pas dire, d'une part, revenir à n'importe quel état de choses antérieur avec ses abus injustifiables, et de l'autre, faire de la Société un vaste rally bourge, une P.M.E. paternaliste ou un couvent tradi! Le réalisme fondateur de l'A.F. sait bien qu'elle n'est pas entièrement composée de surhommes, donc la Société que nous instaurerons, si elle favorisera les vertus, ne les imposera pas par la contrainte, mais permettra aux forces spirituelles de les suggérer par la persuasion.

Evidemment, il est plus facile de boire des bières entre potes en conspuant la modernité, comme le vieux chnoque de Droite qu'on sera à quarante ans, que de s'engager intelligemment sur le long terme (cinquante ans) au service d'une Cause, car c'est cela que l'A.F. - la vraie - exige. C'est même la condition exigée pour en être membre. Blousons Lonsdale-dorés et branleurs, passez votre chemin!

La nostalgie d'une France qui n'existe plus ou même n'a jamais existé (le culte d'un prétendu Age d'Or monarchique) est de la littérature romantique. Etre nationaliste d'Action française, c'est faire de la grandeur avec la France qui existe, pas une autre. C'est se battre pour le Peuple, pas pour les classes privilégiées et hypocrites qui profitent bien du Régime.

Le rôle de l'Action française-Grand Sud-Ouest: guider le Peuple

Il serait odieux au Peuple (et contre-productif à long terme) de rétablir dans leurs prérogatives et influence des classes pourries qui ont voulu la Révolution et ont ensuite, tout au long des XIXème et XXème siècle, profité du nouvel état de choses, tout en envoyant, pour se laver les mains du fait qu'elles ne leur ont donné aucune éducation politique, - Dieu sait qu'ils en ont besoin, - leurs fils et filles de 18 à 21 ans à l'aèfe, histoire de les dégourdir un peu (où ceux-ci vont en réalité se dévergonder et s'en mettre jusque là). Car le Peuple peut se tromper par ignorance, mais il n'a jamais trahi, lui! Tandis que les bourges à particules et à noms composés, surtout s'ils se disent de Droite dure ou d'extrême-Droite et "avoir des valeurs" (lesquelles? boursières?), leur responsabilité à eux est immense. En tant que classe sociale objectivement responsable du maintien du Régime démocratique, ils ne méritent que l'opprobre des citoyens et la vigilance du nationalisme intégral!

Concluons: Le Peuple a le droit d'être guidé et gouverné. Il a aussi le droit absolu de n'être pas trompé par les privilégiés du Savoir, du Sang, de l'Urne et de la Fortune. Les jeunes, spécialement, ont droit à la Vérité!

C'est cette position, que le comte de Maistre (qui n'était pas un vicomte ou un baron d'opérette, comme le vampire capitaliste bordelais Lynche, que des nécrophiles rétrogrades rêvassent de ressusciter), non plus qu'aucun authentique contre-révolutionnaire, n'aurait renié, que la fédération Grand Sud-Ouest, sous la direction persévérante de son Délégué régional, nommé par Pierre Pujo, maintiendra, jusqu'à la Révolution nationale, contre vents (ou pets) LMPT et marées "bleue marine".

Franchise, fidélité, droiture (avec quelques autres vertus), telle est notre devise.

A.F.-Grand Sud-Ouest

Comme Zorro, la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, fondée par Pierre Pujo, défend la veuve et l'orphelin français contre le gras bourgeois du bouchon cosmopolite, qu'il soit réactionnaire ou démocrate, mais toujours libéral. Elle peut reprendre à son compte les paroles d'Antoine Banderas à son adversaire aristo dans cette scène: "Je n'ai pas le temps de vous donner une bonne leçon!"

Voir les commentaires

Les suites du "Brexit": la France contre les intellos!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Vingt "intellos" bien en cour réclament la réforme de la construction européenne dans un sens qui n'ignore plus les peuples et leur volonté de rester eux-mêmes. Combien de fois avons-nous entendu de la part de politiciens les plus divers à Gauche et à Droite cette antienne lénifiante! Elle ne fait que perpétuer l'idée que la construction européenne serait nécessaire, profitable aux peuples et bonne en soi.

Depuis les origines, l'habileté de l'Europe des marchands a été de faire croire que les abdications de souveraineté, qu'on consentait pour son édification, étaient une garantie de la paix et de la prospérité sur le continent, alors qu'il était patent avant 1991 que c’était clairement le parapluie stratégique ouvert par la présence américaine qui les permettait; après, l'absence de menace directe rendait cet argutie caduque! On ne pouvait plus cacher les failles juridiques et sociales de ce monstre.

La menace terroriste actuelle, loin de justifier la continuation de cette erreur historique, est, bien au contraire, une conséquence de l'esprit économiste qui prévaut depuis 1945: en France comme en Allemagne, pour suffire à la reconstruction après-guerre et surtout pourvoir à la croissance dans les années 1960-70, l'appel massif à une main-d'oeuvre étrangère a créé dans nos pays un appel d'air pour l'expansion de l'Islam et ses déviations.

Solutions d'Action française au problème européen

Il serait vain de croire remédier à cette situation par "plus d’Europe". Seuls, la sortie sans délai, - au besoin au mépris des traités, - de l'Union européenne, la fermeture des frontières, la réservation du marché du travail aux seuls nationaux, l’expulsion des étrangers dangereux, l’internement des Français d'extrême-Gauche qui rêvent d'anarchie et d’extrême-Droite qui veulent la guerre civile devraient normalement suffire à régler ce problème d'ordre public. Cela suppose l'avènement d'un gouvernement national fort et indépendant.

Après le Brexit, qui confirme vingt-cinq ans de désaffection des peuples pour la technocratie de Bruxelles et de Francfort, il ne faudrait plus se tromper d'adversaire: comme nous l'avons affirmé lors du référendum ( http://af-aquitaine.over-blog.com/2016/06/referendum-anglais-comment-nous-sortirons-de-l-europe.html ). Pour l'Action française depuis Pierre Pujo, il ne s'agit pas de réformer l'Europe, mais de la détruire. Nous devons œuvrer pour recouvrer totalement notre souveraineté en matière économique et politique. Les limitations techniques de souveraineté qu'on peut accepter ne devront jamais, à l'avenir, toucher au politique.

Inutilité de l'autoritarisme

L’expérience du combat contre les projets de constitution a montré les limites du référendum: les politiciens de tous les pays savent toujours, sur les injonctions de Bruxelles, le contourner des résultats qui ne leur conviennent pas. Elle a également prouvé que la Démocratie ne garantit pas le maintien de notre liberté de Peuple: l'Europe pose implicitement la question du Régime et de sa nocivité.

Encore faut-il ne pas y apporter de mauvaises réponses, démocratiques elles aussi, plébiscitaires ou autoritaires; comme l'a montré le bonapartisme, l'autorité pour l'autorité ne suffit pas sur le long terme! Maurras aurait demandé: L'autorité de qui? Pour faire quoi? Le caporalisme d'un chef ou d'une cheftaine boy-scout ne remplace pas la vraie légitimité, celle qui se construit jour après jour par la confiance gagnée par l'honnêteté et les services rendus à une Cause, - cela vaut pour les Etats comme pour les groupuscules, hein, Bel-Ker!

Pourquoi et comment prendre le Pouvoir?

Normalement, pour modifier l'opinion publique dans le sens de l'intérêt national, l’Action française use de tous les moyens à sa disposition, même légaux, mais il faut bien reconnaître que ceux ci se font de plus ne plus rares. Il deviendra de plus en plus évident que, pour sortir de l’Europe, il faut prendre le Pouvoir et en changer la nature. Le Brexit montre que cela est extrêmement difficile avec une classe politique étroitement imbriquée, comme le veut la logique de la Démocratie électoraliste, avec les intérêts économiques mondialistes.

Avant d'agir, il faut aussi réfléchir si le Roi, qu'à l'A.F. nous appelons au secours dans le désert, en serait capable. Un Roi qui en veuille et qui en ait, certainement; toutefois, la lucidité reconnait qu'aucun prétendant présomptif ne remplit ces conditions aujourd'hui. Nous ne nous battons pas pour une monarchie bourgeoise-conservatrice, parlementaire en termes de constitution et moralisatrice en matière spirituelle, appuyée sur Auteuil-Neuilly-Passy et autres "bonnes banlieues" (une base politique "LMPT" serait pas de base du tout!)! La vieille bourgeoisie française, avec son hypocrisie foncière et son égoïsme sacré, n'est pas une classe d'avenir: le nationalisme s'adresse au Peuple tout entier. Dès lors, une solution d'attente s'impose: dans l'Interrègne, les nationalistes doivent assumer la régence du Pouvoir, selon des modalités à définir. La politique n'est pas l'idéalisme, mais le réalisme.

Souhaiter démagogiquement un énième référendum sur le sujet n'est donc qu'une voie de garage; même dans le cas d'une victoire, ce ne serait que remporter une victoire à la Pyrrhus. Rappeler Sarközy, élire Mlle Le Pen ou couronner M. Jean d'Orléans ne vaudrait rien du tout pour la France!

Les remords des clercs après leur trahison?

Comme on le verra plus bas, il est par ailleurs amusant de voir comment, et avec quelle rapidité, les commentateurs des médias officiels et officieux, dès qu'ils sont écartés des postes lucratifs, deviennent les défenseurs de la liberté d'expression, des opinions "dissidentes" et du pluralisme doctrinal, alors même qu'ils ne renient pas entièrement leurs opinions progressistes: la quadrature du cercle!

L'Action française-Grand Sud-Ouest l'a toujours dit: L'anticonformisme, la pseudo-"dissidence d'esprit" ne sont, dans la Société consumériste, qu'un créneau commercial parmi d'autres, qui ne menace en rien l’Ordre établi. Dans les années 60 et 70, la "rébellion" se situait à Gauche, le Pouvoir gaulliste et giscardien la tolérait fort bien. Aujourd'hui et depuis 2005-2007, elle s'affiche dans la Droite dure, et, depuis 2012-13, à l'extrême-Droite, et le Pouvoir ultralibéral-libertaire ne la tolère que mieux, puisqu'elle lui permet de renouer avec les fondamentaux de la IIIème République antiréactionnaire et "progressiste".

Ainsi, il n'y a pas lieu de s'en féliciter comme d'un succès, mais d'y voir une menace pour l'intégrité de nos doctrines, pour la cohésion de notre parti, pour le progrès de notre Cause. Le succès ne viendra pas du nombre, il viendra de la résolution des hommes d'Action française (les vrais) et des évènements. Il faut se répéter inlassablement que, dans un Système politico-économico-social libéral, les oppositions sont nécessaires pour faire croire au pluralisme et à la possibilité d'une alternance interne et externe, d'une "autre Europe", et, si elles sont caricaturales, pour renforcer le Pourvoir en place quelle que soit sa "couleur". Donc, ce ne sont pas tant nos idées qui sont à édulcorer ou à faire évoluer, mais leur expression: le radicalisme, l'extrémisme et l'activisme, qui sont à proscrire de la panoplie de l'Action française, ce à proportion de sa volonté de changer réellement les choses. Ce n'est pas à eux que se reconnait une volonté de fer, ni le sens de l'efficacité. Là encore, nos Maîtres l'ont toujours dit: La première réforme à opérer est intellectuelle et morale!

Quand on a, comme dans notre école, de fortes convictions, on aurait tort de céder à un facile anticonformisme de facade. Ce n'est pas sur les idées et les modes intellectuelles des autres que l'on fait de la force d’Action française, mais sur les nôtres, et à la lumière de l'empirisme organisateur! Encore faut-il les apprendre et les comprendre, et être doté d'un cerveau!

A.F.-Grand Sud-Ouest

Sources: http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/06/30/31002-20160630ARTFIG00290-brexit-vingt-intellectuels-eurocritiques-lancent-un-appel-pour-un-nouveau-traite.php

Le Brexit comme révélateur d'une demande d'Etat, même dans l'Angleterre post-thatchérienne!

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/09/31002-20160809ARTFIG00189-theresa-may-et-la-renationalisation-industrielle-la-fin-de-l-ere-thatcher.php

P.S. Vue par un journal de Centre-Gauche anglais, une conversation entre le ministre du Brexit et ses hauts fonctionnaires: désopilant!

https://www.theguardian.com/tv-and-radio/2016/aug/07/yes-minister-brexit-eu-jonathan-lynn-sir-humphrey?utm_source=esp&utm_medium=Email&utm_campaign=GU+Today+main+NEW+H+categories&utm_term=185094&subid=11792130&CMP=EMCNEWEML6619I2

Médias et pluralisme:

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/19/31002-20160819ARTFIG00333-brice-couturierle-parti-des-medias-et-l-intelligentsia-meprisent-la-realite.php

"Mes amis, avec l'Action française-Grand Sud-Ouest, il y aura toujours de l'action; la seule que vous n'aurez pas, c'est celle de la prièpe!"

Voir les commentaires

Jean-Baptiste Lynche (1749-1835), l’infâme opportuniste

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

On se plaint communément, dans la sphère publique, de l'inculture des jeunes. En cette période estivale, faisons donc un peu d'histoire de Bordeaux.

Il y a deux cents ans, le maire de Bordeaux s'appelait Lynche, Jean-Baptiste Lynche. Issu d'une famille d'origine étrangère naguère fidèle aux rois anglais détrônés, les Stuart, mais reconvertie astucieusement dans le business et la judicature, plus lucratifs, cet individu, aristo d'opérette comme beaucoup de riches Bordelais, portait avec morgue le titre de baron d'Empire (pour le jugement sévère d'un des ses contemporains les mieux informés, voyez ce qu'en écrit Hugo dans Les Misérables, première partie, livre 3, chapitre 1: http://www.livresse.com/Livres-enligne/lesmiserables/010301.shtml). La Révolution, si terrible pour les curés et les petites gens, n'avait guère affecté ce capitaliste cosmopolite qui, comme un autre à qui on demandait ce qu'il avait fait pendant cette tragédie, aurait pu répondre: "J'ai vécu".

Qui, à part de jeunes bourges des Chartrons, pourrait bien avoir l'idée saugrenue à Bordeaux, au XXIème siècle, alors que les défis posés à la France exigent une ferme politique anticapitaliste nationale, de faire revivre l'ignoble et bouffie figure de ce Jean-Baptiste Lynche qu'un Henri IV aurait sévèrement puni? Personne de sain d'esprit, naturellement!

Et pour cause: Quand on évoque la figure détestée encore aujourd'hui dans notre ville (au point qu'aucune impasse ne porte son nom) de ce maire qui servit successivement l'Ancien Régime, Napoléon, et qui ne se rallia (le beau mot!) au Roi légitime que sous la pression des armées anglaises qui envahissaient le territoire national, on songe irrésistiblement à la chanson de Dutronc, L'opportuniste!

Et quoi de plus méprisable, me direz-vous, qu'un opportuniste? A part un dissident de l'Action française, rien, bien sûr!

Dans l’histoire de notre ville, il n'a de pendant que Chaban-Delmas, qui, lui aussi arriviste, ne dût son élection qu'à la mauvaise conscience de la décadente bourgeoisie du bouchon, qui avait un peu trop trempé dans le commerce avec les Boches!

Comment un jeune plein d'un idéal sincère, animé d'un amour véritable pour son Pays et de convictions royalistes authentiques pourrait-il prendre comme modèle cet ignoble imposteur et profiteur du vrai royalisme, celui du petit peuple bordelais qui eut à souffrir de la Révolution? Il faudrait être un lycéen imberbe dans le privé ou, pire, un étudiant malingre en notariat ou en sciences po' carriériste, qui finira, comme son affairiste de papa, à quarante ans à l'U.M.P., après avoir craché dans la soupe un an ou deux pendant ses médiocres études!

A l'Action française-Grand Sud-Ouest, c'est décidément impossible! Nous privilégions le développement durable (sur un demi-siècle!) de nos sections locales (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées, Bayonne & pays basque) par notre recrutement ouvert à tous dans le pays réel, mais sélectif, et par notre formation doctrinale et pratique sérieuse et enviée! La vraie méritocratie, qui a fait la réputation de l'Action française, c'est nous seuls qui l'incarnons!

En bref, il est rassurant de vérifier le vieux proverbe: Dis-moi qui tu idolâtres, je te dirai qui tu es!

Une version en concert de L’opportuniste du célèbre Jacques Dutronc: une chanson qui va comme un gant à la bourgeoisie bordelaise affairiste, dont le héros est l'imposteur Jean-Baptiste Lynche!

Voir les commentaires

Hollande c'est la France, la France c'est Hollande!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

"La France sera toujours la France, parce que la France ne cède jamais et parce que la France, elle porte toujours des idéaux, des valeurs, des principes qui font que nous sommes reconnus partout dans le monde. Et c'est quand on s'abaisse qu'on ne se ressemble plus."

(François Hollande, président de la République française, 28 juillet 2016)

On ne peut, à l'Action française, qu'approuver la réponse digne faite par le Chef de l'Etat à un candidat à la Maison-Blanche qui dénigre notre Pays. Sans doute, la France de Hollande c'est "la France... mais la France des droits de l'Homme", comme dirait Maurras, cependant, par-delà les idéologies, la France est et restera unie dans l’adversité.

Compromis nationaliste permanent!

Unité nationale d'abord!

Autre discours digne du Président après l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray: l'Unité nationale est notre bien le plus précieux; l'Action française la défend par le compromis nationaliste permanent!

Voir les commentaires

Le fantôme diaphane et pâlichon des boudoirs aristocratiques

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

On lira ci-après un amusant petit texte littéraire du romancier catholique Julien Green, plein de fantaisie, qui met en scène un diaphane et pâlichon petit fantôme sans consistance, chiffe molle qui hante les boudoirs aristocratiques.

« Blanchonnet, c'était le mannequin dont se servait la couturière. Sans tête, ni bras, ni jambes, il offrait l'aspect d'une élégante d'autrefois après un barbare supplice » (Pléiade, vol. 3, p. 204-205).

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

A lire ici: http://www.reves.ca/songes.php?fiche=304

En bonus sans transition, pour les pseudo-royalistes romantiques et écervelés qui forment la majorité des maigres bataillons du crafe, une charmante chanson bien connue de Disney: "Un jour, mon Prince viendra!" T'as qu'à croire, royco!

Voir les commentaires

Maurras... au pays du genre!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Décidément, Maurras, ce génie universel cauchemar de l'Anti-France, a traité de tout!

Cependant, à la différence des "lumières" diaphanes qui se prétendent ses "successeurs", il n'était pas obnubilé ni paralysé par un féminisme soi-disant destructeur de virilité!

C'était un politique.

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.poetesses.fr/la-theorie-du-genre-de-charles-maurras-en-construction

Voir les commentaires

Quizz catho: Quelle sorte de catho d'A.F. êtes-vous?

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Voici, légèrement amélioré par les soins de la section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française, un quizz amusant, qui permettra à ceux de nos lecteurs les plus engagés dans leur paroisse, de savoir s'ils sont, ou non, de véritables cathos d'Action française.

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

Conservez le numéro de chacune de vos réponses et cumulez-le à celui des suivantes. Vous pourrez juger du genre de catho-tradi que vous êtes:

Pour vous, Benoît XVI, c'est ?

1. Joseph Ratzinger, un moderniste. Un pape plus tard décidera s'il a été vraiment pape ou non.

2. Le pape, mais nous devons bien reconnaître qu'il favorise des erreurs.

3. Le Saint-Père, vicaire de Jésus Christ. Nous prions pour qu'il guide au mieux la Sainte Eglise.

4. Un grand pape, restaurateur de la Tradition.

5. Un pape qui a échoué.

Des cousins vous invitent un week-end. Vous savez qu'ils ne vont pas à la même messe que vous. Que suggérez-vous ?

1. On n'a vraiment plus rien en commun. Refusons poliment et évitons désormais de frayer avec ces conciliaires.

2. Demandons-leur d'abord s'ils vont à la messe de la FSSPX.

3. Il faut regarder sur la carte si une messe de saint Pie V n'est pas célébrée quelque part. On s'éclipsera le dimanche matin.

4. On accepte. Il faut savoir ne pas se couper de la famille. Si on va à leur messe, ils viendront peut-être à la nôtre quand nous les inviterons.

5. Excellent prétexte pour faire la grasse mat' avec sa copine!

Le mariage des homosexuels, la déchristianisation des sociétés, la destruction des églises... Comment voyez-vous l'avenir ?

1. Il n'y a pas d’avenir. Les signes de la fin des temps semblent poindre.

2. On verra bien. Mais que faire à notre niveau ?

3. Il faut sauver ce qui peut l'être.

4. Il ne faut pas s'inquiéter. Tout cela est peut-être passager. Gardons l’espérance !

5. C'est clair que ce n'est pas avec le crafe qu'on pourra changer tout ça; j'adhère à la fédération Grand Sud-Ouest de Vincent Gaillère, c'est le plus sûr!

Vous êtes muté dans un pays très éloigné. La messe traditionnelle n'y est célébrée qu'à 50 km de votre logement par un prêtre diocésain qui a de lui-même décidé lors du Motu Proprio de reprendre l'ancienne messe. Que faites-vous le dimanche ?

1. Je lis ma messe dans mon missel. Pas question d'exposer mon âme chez des gens qui n'enseignent plus la foi.

2. Je vais tester une fois cette messe et je n'y retourne que si je n'y entends aucune entrave à la foi.

3. Je me rends chaque dimanche à cette messe. Si j'y entends des doctrines étonnantes, je lis les vies de saints dans mon missel.

4. Cinquante kilomètres ? Ça fait loin. Voyons si une messe d'un autre rite n'est pas célébrée plus près.

5. Excellent prétexte pour faire la grasse mat' avec sa copine!

Pour vous Mgr Fellay, c'est :

1. Un évêque qui a trahi.

2. Le supérieur général de la FSSPX.

3. Le digne successeur de Mgr Lefebvre.

4. Un évêque courageux qui, nous l'espérons, signera au plus vite avec Rome.

5. Un apprenti-jésuite.

Le prêtre célèbre sans barrette. Qu'en pensez-vous ?

1. C'est le début des compromis. Son port n'a jamais été dispensé.

2. C'est dommage. Pourquoi ne suivrait-on pas toute la tradition ?

3. Il fait comme il veut. La crise actuelle, ce n’est pas une histoire de pompons.

4. La barrette ? Franchement, ça fait ridicule.

5. On n'est plus à l'époque de Maurras, ma brav' dame!

Les sacres de 1988. Que faut-il en penser ?

1. C’est ce qui a permis que l’Église ne disparaisse pas à jamais (même si Dieu ne l’aurait pas permis).

2. C’est l’acte de survie du sacerdoce traditionnel.

3. C’est un acte grave et délicat qui se comprend.

4. C’est un acte apparemment schismatique qui nous laisse perplexe.

5. C'est la preuve que Mgr Lefebvre n'était pas infaillible.

Votre voisine à l’église porte un pantalon.

1. Vous ne lui adressez pas la parole. Ce faisant, elle favorise la théorie du gender.

2. Vous restez poli. Peut-être est-ce la première fois qu’elle met les pieds à l’église. Ensuite, elle comprendra.

3. Le pantalon est un habit pratique pour la vie quotidienne. Vous n’avez pas à juger les conditions de vie de votre voisine.

4. Elle est une voisine comme une autre. Le pantalon ou la jupe, voilà bien un détail qui m’indiffère.

5. Vous la matez et vous constatez que le slim lui va bien.

Pour vous, Mgr Williamson, c'est :

1. Un des derniers bastions de la vérité.

2. Un évêque de la FSSPX quelque peu original.

3. Quelqu'un qui dessert la cause traditionnelle et qui fait, malgré lui peut-être, le jeu de ses ennemis.

4. Un évêque excentrique. Quelle idée saugrenue a poussé Mgr Lefebvre à aller solliciter ce personnage ?

5. Une des quatre preuves que Mgr Lefebvre n'était pas infaillible.

Dimanche prochain, on vote aux présidentielles.

1. Je ne me rends pas aux urnes. Je ne cautionne pas un système politique qui bafoue le règne social de Notre Seigneur.

2. Je suis dubitatif, mais je vote pour celui dont les idées défendent au mieux l’essentiel.

3. Il faut vraiment faire ce que nous sommes en pouvoir de faire, quitte à se présenter dans un parti dont nous ne partageons pas toutes les idées.

4. Je vote à droite, quoi qu’il arrive. On barre la route à la gauche.

5. Je suis les yeux fermés les consignes officielles de vote de la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, parce que le Délégué régional sait mieux que moi, catho, faire de la politique.

Un prêtre en soutane arrive vers vous ? A quoi pensez-vous ?

1. Est-il validement ordonné ?

2. Tiens, un prêtre en soutane ? Est-il de chez nous ?

3. Ah ! Enfin, on revoit des prêtres en soutane dans la rue !

4. Je vais à sa rencontre ou non ?

5. Tiens, tiens, l'Opus Dei a ouvert une succursale dans ma ville. Je me demande s'ils ont aussi une librairie...

Un prélat d’esprit traditionnel devient cardinal. Quelle réaction avez-vous ?

1. Il reste un évêque moderniste.

2. C’est intéressant. Mais que peut-il faire au milieu d’un parterre d’esprits hostiles ?

3. Quelle belle nomination ! Petit à petit, on regagne du terrain.

4. La Tradition revient ! Pourquoi les récalcitrants ne veulent-ils pas voir clair ?

5. S'il est élu pape, reviendra-t-il sur le dogme du Ralliement de l'Eglise de France à la Démocratie?...

A la Pentecôte, dans quel sens marchez-vous ?

1. Vers Paris, c’est certain ! De l’autre côté, ils ont trahi en 1988.

2. On marche avec la FSSPX. Mais on priera bien pour nos frères.

3. Il y a des amis des deux côtés. De part et d’autre, il y a la vraie messe, la vraie foi.

4. Vers Chartres. De l’autre côté, c’est tout de même gênant.

5. Ni dans l'un, ni dans l'autre, vu qu'il n'y a aucun chapitre d'A.F. De toute façon, on n'y va que pour choper, non?

Pour vous les sédévacantistes, ce sont ?

1. Des gens qui posent des questions pertinentes. Mais difficile d’adhérer à toutes ces chapelles ennemies entre elles.

2. Leurs objections peuvent se comprendre. Mais ils vont droit dans le mur.

3. Des pauvres gens qui sont souvent dans une recherche de la marginalité.

4. La monnaie de la pièce, le résultat des excès grotesques du mouvement traditionnaliste.

5. Des auteurs de roman de religion-fiction bien divertissants.

Et les écoles ?

1. Les enfants ne peuvent aller que dans les écoles vraiment traditionalistes. Ailleurs, on risque la mort de leurs âmes.

2. Dans la mesure du possible, on met les enfants dans les écoles où un enseignement vraiment catholique est donné. Mais tous les enfants ne sont pas fait pour la pension.

3. Si la proximité d’une école le permet, il est sans doute bon de mettre les enfants dans une école traditionnelle. Mais si les prieurés dispensent des catéchismes, c’est bien qu’ils savent que tous les enfants du mouvement traditionnel ne passent pas par les écoles des prêtres traditionnels.

4. On ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Il faut savoir donner à ses enfants un certain recul pour n’être pas étouffé par ce petit milieu.

5. Tout sauf le privé hors contrat! Je ne veux pas que mes enfants finissent dans Les Infiltrés!

Résultats:

Vous avez de 15 à 24 points : Votre qualité, c’est la fermeté. Nous sommes engagés dans un combat de très longue durée et le moindre compromis est déjà un signe de démission. Pour vous, Mgr Lefebvre était un homme de poigne, qui a su réagir aux grands abus de l’Église avec vigueur. Le relâchement marque l’abandon.

De 24 à 33 points : Vous êtes attaché à la Fraternité Saint-Pie X et à son fondateur. C’est pourquoi, les abus dans l’Église vous contristent mais vous avez le souci de ne pas baisser les bras. Pour vous, l’attachement à la Tradition est un combat quotidien qui doit se faire au prix de sacrifices mais surtout pas avec animosité.

De 33 à 42 points : Le combat traditionnel est vôtre. Vous avez le souci d’être apostolique et de faire en sorte que votre position soit comprise et imitée. C’est d’ailleurs ce que vous appréciez dans la figure de Mgr Lefebvre : la sérénité et la paix. Il ne faut négliger aucun signe pour rétablir un bon ordre dans l’Église, sans pour autant sombrer dans la caricature.

De 42 à 51 points : Comme vous aimeriez que vos proches accèdent à la messe de toujours et au catéchisme traditionnel ! L’unité de ceux qui y sont attachés vous paraît importante. Les choses bougent et vous êtes heureux qu’on redécouvre l’âme de ce mouvement traditionnel.

De 51 à 60 : Le milieu traditionnel a du bon. Mais il n’a pas toutes les clefs. Il doit être aussi oxygéné par de nombreuses initiatives, bonnes et nouvelles qui se passent ailleurs dans l’Église. Il y a beaucoup de contre-exemples dans le milieu traditionnel. Il est souvent regrettable qu’il se résume à certaines attitudes trompeuses.

De 60 à 75 points: Félicitations! Vous êtes un catho de l'espèce politique. Votre foi sincère ne vous aveugle pas sur le côté humain de la Religion. Vous pouvez donc poser une demande d'adhésion à la fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française et à ses sections de proximité de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque!

Source: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=647622

Voir les commentaires

La devise de l'Action française-Grand Sud-Ouest: "Ne pas s'adapter"

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Aujourd'hui 1er avril, nous offrons à nos fidèles lecteurs, de plus en plus nombreux, la citation suivante de l'écrivain Abel Bonnard sur la personnalité, qui résume la philosophie de notre fédération Grand Sud-Ouest de l'Action française, fondée par Pierre Pujo, et de ses sections enracinées et indéracinables de Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut Languedoc, Pau & Pyrénées... et Bayonne & pays basque! En gros, c'est du lourd!

Qui nous sommes? une élite!

Oui, la Fédération et ses sections actives récusent le militantisme activiste. Nous ne perdons pas de temps à "former des militants", nous, nous formons des chefs! D'ailleurs, coller des stickers à perpète ou dépenser son argent de poche d'étudiant friqué et de futur élu U.M.P.-F.N. dans des "collectors natios" ne constituent pas une véritable formation! On en reparle dans dix (10) ans?... Non, sérieux, pas la peine!

Oui, la Fédération et ses sections élitistes-populaires refusent le culte imbécile du Nombre, que ce soit dans la Démocratie, les manifs protestataires, ou dans un parti de masse. Le culte du Nombre, même sous prétexte de "royaliser le Pays" (cette illusion!), c'est la porte ouverte à l'électoralisme, à la démagogie, à la déviation, mortels dans une école de pensée comme la nôtre! Comme le disait Maurice Pujo, "nous sommes déjà une élite": il ne tient qu'à nous qu'elle soit populaire, ajoute la Fédération!

La Fédération et la com'

Oui, la Fédération et ses sections ignorent la postmodernité 2.0, la politique virtuelle. Nous ne communiquons que lorsque nous avons quelque chose d'intéressant à dire sur la situation politique de notre Pays. Bon, c'est vrai, c'est souvent le cas (lol et relol!), nous n'y pouvons rien si nous avons pour nous la légitimité de l'Action française! Jamais un "laïke" sur "fessebouc" n'a fait un militant. Bien pire, il donne à bon marché bonne conscience aux petits-bourgeois et autres boy-scouts qui ne font jamais rien, à part la B.A. militante du 21-Janvier! Alors que nous, nous ne sommes pas là pour donner bonne conscience aux pleutres et aux traîtres. Au contraire, nous sommes leur mauvaise conscience, leur remords vivant!

La Fédération et les morts-vivants

Hé non, nous, nous ne jouons pas non plus aux plémobiles, euh... aux camelots du Roi, ils sont morts et enterrés, et avec eux, leur époque, ses gloires, ses vertus et ses valeurs! C'est que nous ne sommes pas des nécrophiles! Nous ne vampirisons aucun mort glorieux pour pouvoir nous autoproclamer "héritiers" (pourquoi pas propriétaires?) "du 6-Février"! Nous n'honorons nos morts que dans la stricte mesure du nécessaire, nous avons mieux que cela pour apprendre à penser, une méthode: l'empirisme organisateur! Donc, pour exister et nous distinguer de la tourbe des démocrates, nous n'avons pas besoin de hochets (plaques, foulards, blousons Lonsdale), d'autant plus que quel individu normal a envie de ressembler à un facho?

Oui, la Fédération et ses sections, fidèles à leur Fondateur, combattent l'Anti-France, en commençant par nos dissidents externes et simili-internes, et par les pseudo-élites à particules, titres préhistoriques et noms composés indignes de notre Peuple! Pourquoi? ben, parce qu'il faut commencer quelque part, pardi! Qu'a fait d'autre Maurras en dénonçant la Droite de son temps?

Psst... par ici les adhésions!

Bref, vous l'avez deviné: Nous sommes tout cela et bien plus encore, et nous en sommes fiers! Et, comme disait Jacques Chirac, ce grand homme, les autres, "on les emm***!" Pour découvrir nos sections actives, n'hésitez pas à prendre contact par la rubrique dédiée! Hasta la vista, companeros!

A.F.-Grand Sud-Ouest

« Les imbéciles se vantent d'être de leur temps : cela prouve qu'ils sont à lui. Il est bien vrai que nous échappons à notre époque dans la mesure où notre personne se développe. C'est ce qui rend si comiques les gens qui nous annoncent fièrement qu'ils sont de leur temps, qu'ils veulent en être ; cela signifie qu'ils se ficellent eux-mêmes dans les fils du téléphone, qu'ils s'asservissent aux machines qui devraient les servir, qu'ils vivent selon un rythme imposé. Ils se vantent de faire ce qui se fait, de courir où l'on court, d'acheter ce qui se vend, de penser ce qui se dit, de s'habiller selon la mode du temps ; on ne peut avouer avec plus de gloire qu'on n'existe pas. Ne pas s'adapter, voilà selon moi la vraie devise des âmes puissantes. Les êtres forts ne s'adaptent pas, ils s'affirment

Voir les commentaires

L'Action française pour le respect de la spécificité de Mayotte: Oui à la polygamie!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Le dernier débat entre "anciens" et "modernes" au F.N. new look concerne les conséquences du mariage pédérastique et que celui-ci pourrait ouvrir la voie à l'autorisation de la polygamie sur l'ensemble du territoire national. Ce faux débat fait en réalité partie d'une stratégie de répartition des rôles à l'intérieur de ce parti, afin de ratisser large, des "cathos" aux "pédés".

Il n'y aurait pas à le repercuter, s'il ne visait insidieusement à semer le doute sur l'indiscutable appartenance française de Mayotte pour laquelle nous, à l'Action française, luttons depuis quarante ans, à l'image de notre Maître Pierre Pujo. Il n'est d'ailleurs pas innocent que cette affirmation coincide avec un déplacement d'une des responsables de la firme Le Pen chez les séparatistes italiens de la Ligue du Nord européiste. De tels propos excluent naturellement celui qui les prononce de la Communauté nationale.

On cite à l'appui de cette thèse fallacieuse l'intervention parfaitement normale, raisonnable et logique dans le débat public des cadis (magistrats traditionnels de l'île) en faveur du rétablissement de la polygamie à Mayotte, supprimée depuis la départementalisation-uniformisation de 2011. En effet: On donne des droits supplémentaires aux riches pédérastes blancs métropolitains et on en refuse aux pauvres noirs musulmans de l'océan Indien? Où est donc l'Egalité inscrite au fronton des mairies et des palais de justice? Cette incohérence ne constitue-t-elle pas une manifestation collatérale du racisme de la République, dont la politique algérienne à l'époque de la colonisation n'a pas manqué d'exemples, comme les historiens l'ont montré?

Dans le contexte politico-juridique actuel, il semblerait en effet plus juste et progressiste que le droit civil en matière matrimoniale (nature et effets du mariage, indissolubilité et divorce, polygamie, juridictions compétentes etc...) soit différencié en fonction de l'affiliation religieuse des citoyens; seuls ceux se déclarant agnostiques ou athées se verraient appliquer le droit commun. Ce serait là une véritable application de la subsidiarité, notion de théologie catholique que l'Union européenne, à laquelle Mayotte appartient à travers la Nation, nous invite à pratiquer.

L'Action française-Grand Sud-Ouest et ses sections de Bordeaux & Basse-Guyenne, de Toulouse & Haut-Languedoc, de Pau & Pyrénées et de Bayonne & pays basque se déclarent donc entièrement favorables au respect de la spécificité coutumière de chacun des territoires d'Outre-mer, en particulier de Mayotte. On peut aisément contater que l'égalité, dans la vie, n'existe nulle part dans les chances dont on jouit pour servir la collectivité: ni dans le milieu où l'on nait, ni dans les capacités de son intelligence ou de ses forces physiques, ni dans les qualités morales, ni dans les moyens matériels ou le salaire que l'on a. Sans doute, ce n'est pas une raison pour qu'on ne tire pas le meilleur parti de celles dont on dispose, ni pour que la Loi ne garantisse pas un minimum juridique de droits et libertés théoriques aux Français, mais, en fin de compte, la volonté seule est le grand égalisateur des conditions.

S'il est unanimement reconnu par les habitants de Mayotte nécessaire, alors la Fédération et ses sections enracinées sont favorables sans réserves au rétablissement, dans le 101ème département, non seulement de la polygamie, mais aussi du droit coutumier. Il n' y a pas qu'une façon d'être Français, les Mahorais nous le rappelent heureusement! Vouloir imposer de Paris le stupide jacobinisme qui a déjà fait tant de mal à la France et est à l'origine de la disparition de toute vie intellectuelle et culturelle locale est une infâmie. Grâce au courage des Mahorais qui savent, eux, défendre avec conviction leurs libertés concrètes, peut-être les Français de métropole prendront-ils un jour prochain conscience de leur lâcheté et de leur bêtise et se mettront-ils, eux aussi, à revendiquer des droits légitimes?

En tout cas, notre Fédération, fondée par Pierre Pujo, continuera à illustrer la justesse et la préscience de notre école de pensée positive dans tous les domaines, - politique, économique, culturel et social, - et sur tous les plans, - local, régional et national!

A.F.-Grand Sud-Ouest

http://www.causeur.fr/mariage-gay-polygamie-mayotte-22535.html

Les problèmes économiques et sociaux de Mayotte montrent le désintérêt total de la République pour son 101ème département, ce qui laisse la place à toutes les violences, à toutes les outrances et à toutes les démagogies:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/13/01016-20160413ARTFIG00139-mayotte-pourquoi-l-ile-est-au-bord-de-l-insurrection.php

Une intéressante chronique sur la responsabilité des politiciens dans la départementalisation idéologique de Mayotte:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/04/14/31001-20160414ARTFIG00124-mayotte-symbole-du-mal-francais.php

Le geste humain de François Hollande pour des écoliers français de Mayotte: une cautère sur une jambe de bois, qui prouve que Mayotte n'est pas un "paradis de privilégiés"!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/04/20/01016-20160420ARTFIG00273-des-chaises-et-des-tables-a-mayotte-apres-la-demande-d-un-ecolier-a-francois-hollande.php

Voir les commentaires

L'Action française-Bordeaux met les pieds dans le plat: Tolkien et le mariage

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

En cette Saint-Valentin 2016, l'Action française-Bordeaux propose à la réflexion de ses jeunes (et moins jeunes) amis les idées du célébre romancier d'heroic-fantasy Tolkien sur le mariage. Dans la Société comme chez les catholiques, parait-il, un mariage sur trois échoue... De quoi donner à réfléchir aux candidats à cet engagement à long terme.

Comme la politique au sein de l'Action française, spécialement au sein de la section de Bordeaux & Basse-Guyenne, il demande à être mûrement réfléchi et exige, de la part du candidat qui souvent ne connait rien à la vie, sacrifice et engagement total. On est loin de cet engouement passager et romantique, parfois inspiré par des raisons vulgaires, qui, trop souvent, motive les hobbys des hommes... Aussi bien, les idées de bon sens de ce catholique anglais du siècle dernier sont-elles valables, toutes choses égales, pour tout mariage sérieux. Beaucoup de jeunes feraient bien de s'en inspirer, même dans les milieux privilégiés.

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://fr.aleteia.org/2015/08/20/tolkien-nous-revele-le-secret-dun-mariage-heureux/

Voir les commentaires

La preuve par l'image faite par l'Action française-Bordeaux: L'euro est nazi

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Le logo de la maison d'édition du parti nazi (photo D.R., pour la qualité de laquelle on nous excusera, mais la bibliothèque de l'Action française-Grand Sud-Ouest, elle, ne possède pas de livres racistes!)
Le logo de la maison d'édition du parti nazi (photo D.R., pour la qualité de laquelle on nous excusera, mais la bibliothèque de l'Action française-Grand Sud-Ouest, elle, ne possède pas de livres racistes!)

Comme le disait paraît-il Goebbels: "Une image vaut mille mots!"

En guise de cadeau de Noël à ses fidèles lecteurs, de plus en plus nombreux, L'Action Française-Aquitaine publie encore un nouveau scoop, que l'on espérait depuis le traité de Maëstricht (1992, la plupart du fan-club de Marine Le Pen, Soraël et compagnie n'était pas né!):

Voici, en exclusivité et première mondiale, la preuve, apportée par un de nos militants actifs de la section de Bordeaux & Basse-Guyenne, que l'euro, cette monnaie d'occupation, est bien totalitaire.

Son symbole a visiblement été copié sur un graphisme nazi par un technocrate appointé par la Commission de Bruxelles qui a été chercher son inspiration dans la bibliothèque de la Banque centrale européenne, et le premier livre qui lui est tombé sous la main était publié par l'éditeur de Mein Kampf! Coïncidence ou complot antinational?

N'oublions pas que les nazis, que l'A.F. de Maurras, Bainville, Pierre Pujo et Gaillère a toujours combattu, sont les inventeurs d'un certain nombre de concepts comme l'Europe-puissance (repris par les racisto-identitaristes) et l'Europe des régions (repris par les écologistes); ça donne à réfléchir... politique d'abord, France d'abord! En bref, nous laissons les patriotes français aussi libres de juger que les magistrats de Nuremberg! Qu'ils ouvrent leur portefeuille et comparent!

(Tant qu'ils y sont, ils peuvent aussi nous faire un don via la rubrique "contact" pour cette découverte, ou à la rigueur, nous remercier! Que deviendrait l'intelligence politique sans nous?)

Voir les commentaires

La réponse de l'Action française-Bordeaux aux "nouveaux réactionnaires"? Pfft! et pschitt!

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Cela fait quinze ans qu'on nous bassine avec la question des "nouveaux réactionnaires". Jeunes intellos de Droite (maintenant recyclés au C.N.I., en attendant l'U.M.P.!) et vieux de la vieille (nostalgiques de l'O.A.S. et de l'anticommunisme simpliste des années 70 reconvertis dans l'idolâtrie de Poutine) croient y voir l'alouette qui ferait... le "printemps français", un renfort bienvenu à la Vérité politique qui les dispenserait de tout effort, spécialement intellectuel et stratégique!

Quelle blague! La Vérité politique, Messieurs, prouvée une fois pour toutes qu'elle est par l'Action française, se suffit sans doute à elle-même dans le ciel des idées! Mais elle engage ceux qui y adhèrent. Elle les oblige à la cohérence, à l'intelligence et à l'innovation. On s'y convertit, elle n'est pas un divertissement pour se donner le grand frisson, pour tromper le temps qui passe! On conçoit que cela soit d'une ascèse difficile, mais personne non plus n'est forcé de venir à l'A.F., de la squatter, ou d'y revenir! En matière politique, les meilleures plaisanteries sont aussi les plus courtes!

L'interviouve qui suit montre de façon convaincante la connivence profonde de ces prétendus anticonformistes avec la "Droiche" (voir Raymond Devos: https://www.youtube.com/watch?v=h55iV-Va1f0 : "Quand on appuie à Droite, ça souffle à Gauche; quand on appuie à Gauche, ça siffle à Droite... et au milieu, c'est du vent!") idéologiquement, politiquement et socialement dominante, et donc leur incompatibilité foncière avec toute Contre-Révolution réelle.

Que de temps à autre les Français votent à Droite ou manifestent dans la rue (ou collent des affichettes), qu'est-ce que ça change à l'existence de la Démocratie et à la domination du nihilisme contemporain? C'est seulement pour quelques charlatans astucieux des parts de marchés à prendre, celles de la vieille bourgeoisie sclérosée, qui n'aime rien tant que se faire avoir!

Que disait Le Lay, P.-D.G. de T.F. 1? "Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible." (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/patrick-le-lay-president-directeur-general-de-tf1_1428488.html) Eh bien! la bourgeoisie, avec ses particules et ses noms composés, qu'elle soit versaillaise ou bordelaise, a gavé temps libre à gaspiller, sans aucun profit pour la Cause nationale et royale!

L'Action française a mieux à faire que de défendre cette classe morte et ses marottes. Politique d'abord, France d'abord!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

Source: http://www.lefigaro.fr/vox/culture/2015/10/30/31006-20151030ARTFIG00324-les-nouveaux-reactionnaires-mythe-ou-realite.php

Morceaux choisis:

"S'il est nécessaire et salubre de déconstruire le discours du libéralisme de gauche et de droite actuellement dominant, avec les effets divers qu'il exerce sur l'ensemble du champ idéologique, il n'est pas moins nécessaire d'interroger la posture qui consiste d'un côté à se présenter en porte-parole d'un peuple oublié et à sonner l'alarme au sujet de réalités masquées par la doxa, tout en se montrant, de l'autre, hostiles aux sciences sociales et aux résultats des enquêtes de terrain. Des deux côtés, si l'on peut dire, le peuple a bon dos, qu'il soit vu à travers le prisme de l'angélisme ou du racisme de classe, ou encore à travers la vitre déformante des faits divers. (...) Toute valeur morale mise à part, il y a des acquis de l'histoire, de la sociologie, de l'anthropologie sur lesquels il ne devrait pas être question de céder sous la pression de ceux qui entendent en découdre avec ce qu'ils appellent le «politiquement correct»."

Evidemment, on pense ailleurs que dans les salles de rédaction (si l'on y pense encore...) et sur les plateaux de télé! Il serait ridicule de le négliger, ce que font ces pseudo-anticonformistes bien intégrés au Système médiatique qu'ils alimentent et qui les fait vivre grassement:

"S'il y a une chose que montre la montée en puissance du discours «néo-réactionnaire», c'est bien que la culture du débat, de la joute verbale, héritée de toute une tradition littéraire et politique, reste très prégnante en France et que l'on peut même y faire carrière, en récoltant de gros succès de librairie et d'exposition sur les plateaux de télévision. La question utile serait, plutôt, de se demander à quelles conditions le débat devrait répondre pour être autre chose qu'un affrontement polémique s'alimentant à ses propres effets de surenchère."

D'ailleurs, la visibilité des pseudo-"nouveaux réactionnaires" est surtout un effet de loupe trompeur sur le vide sidéral de l'Intelligence française:

"L'absence de grandes voix à gauche - et du côté de la «gauche de gauche» - depuis la disparition d'un Bourdieu par exemple ou d'un Derrida a ouvert aussi un vide dans lequel continuent de s'engouffrer des intellectuels et des chroniqueurs de combat dont le discours et la rhétorique sont étroitement ajustés (...) au régime médiatique qui s'est établi avec le tournant néo-télévisuel de médias de masse relayés par les réseaux sociaux. Sur les plateaux des talk-shows, puis sur You Tube, rien n'est plus payant que le «clash», la provocation, la dynamique de surenchère."

C'est toute l'explication de la vogue cheap d'un Soral, qui, sans les médias, ferait pschitt.

"Sans doute faudrait-il ici faire le départ entre succès médiatique et effets sur l'opinion, et aussi se demander si l'offensive «néo-réactionnaire» contre la doxa «néo-progressiste» n'entretient pas avec celle-ci un rapport de complémentarité inattendu, par une sorte de partage du travail de domination idéologique. (...) Il est frappant en tout cas de constater que leur discours n'a pas grand chose à envier à la langue de bois qu'ils aiment à dénoncer. Rien de plus prévisible que ce discours, qui avance tout armé de clichés et qui, s'il frappe fort, frappe beaucoup à côté. Et deux choses ne sont pas moins frappantes: qu'ils sont de plus en plus nombreux, paradoxalement, à se prévaloir sur les plateaux de télévision de l'ostracisme dont ils font l'objet et que, forts de l'aura de provocation dont ils s'entourent, ils ne sont pas à l'abri des gros chiffres de vente ni des lauriers que décernent les institutions les plus étatiques de la vie littéraire, à commencer par l'Académie française."

On songe ici à la littérature de gare du retraité Villiers (Charette, Saint-Louis, Jeanne-d'Arc et les autres!), qui est à la Contre-Révolution ce que Guillaume Musso est au roman. Retournons plutôt à Maurras (et pas seulement à son Petit Manuel de l'Enquête sur la Monarchie), ou, mieux, venons-y! C'est tout le mal que l'Action française-Bordeaux souhaite aux "néo-réactionnaires" de papier!

Voir les commentaires

L'Action française emm*** la jeunesse de Droite! (lol)

Publié le par Section de Bordeaux & Basse-Guyenne de l'Action française

Certains politologues croient apercevoir une réaction conservatrice de la jeunesse française. C'est un peu le miroir aux alouettes... qui annoncerait le "printemps français"! (lol)

En réalité, depuis 1945 et 1968, la Gauche n'a nullement été détrônée dans son rôle de direction intellectuelle, politique et morale de l'esprit français. Et même si certaines positions absurdes de celle-ci (en matière d'immigration, par exemple) donnent aujourd'hui lieu à des retours de bâton dans l'opinion, cela ne signifie en rien la fin du Régime qui se fonde sur la démagogie et l'abêtissement généralisés: la Démocratie. Donc, rien n'est réglé.

Tout reste à faire en matière de Contre-Révolution et ce n'est pas quelques manifs ou des élections partielles qui tiendront lieu de réflexion approfondie sur les conditions d'une Restauration française. Or, une Contre-Révolution se pense, au moins dans ses grandes lignes, avant de s'accomplir! C'est pour cela aussi qu'une Action française rationnelle et populaire est absolument nécessaire, telle que la fédération Grand Sud-Ouest, dirigée par son Délégué régional, et ses sections de proximité (Bordeaux & Basse-Guyenne, Toulouse & Haut-Languedoc, Pau & Pyrénées et Bayonne & pays basque) l'incarnent seules dans le Midi de la France!

"Droitisation" ou pas "droitisation"?

On trouvera plus bas une analyse nuancée d'un jeune universitaire grenoblois, à laquelle l'Action française-Bordeaux souscrit dans l'ensemble. Il est parfaitement exact que "depuis l'après-guerre, la société française a évolué dans un sens favorable à la gauche, avec le déclin du catholicisme, le discrédit du nationalisme, la remise en cause de l'autorité, la disparition du monde rural au profit d'une classe moyenne urbanisée et libérale sur le plan des mœurs." Qu'est-ce que l'Action française n'a cessé de combattre d'autre depuis 70 ans? Et sans succès encore, Mesdames et Messieurs! Alors, votre prétendue "droitisation"!...

A propos de cette fameuse "droitisation" de la Société, l'auteur précise qu' "Il est effectivement devenu courant de parler d'une «droitisation» de la société, mais les évolutions semblent plus complexes. Si on prend par exemple le domaine des mœurs, notamment l'égalité hommes-femmes et l'homosexualité, il serait plus juste de parler d'une «gauchisation». En revanche, il est vrai que l'opinion s'est durcie ces dernières années sur l'immigration et la sécurité. On a même vu remonter le soutien à la peine de mort." Il est dès lors évident qu'une "droitisation" refusant la transcendance et la Réforme intellectuelle et morale, liée qu'elle est à des problèmes temporaires de sécurité, n'est pas une vague de fond mais un phénomène purement conjoncturel, qu'un bon ministre de l'intérieur de Gauche saura canaliser par un politique brutalement répressive.

Vain militantisme

L'auteur note avec raison, parmi les symptômes de la désespérance française, "d'autres formes de radicalité, par exemple le phénomène de l'expatriation, lequel a manifestement pris de l'ampleur ces dernières années. Une enquête a ainsi montré que 43% des 18-24 ans se disent prêts à partir à l'étranger, contre 21% dans l'ensemble de la population. Certes, l'expatriation correspond à une radicalité moins inquiétante que le djihad, mais tous ces phénomènes sont vraisemblablement liés ; ils expriment les différentes facettes d'une époque dont la mondialisation et la crise économique constituent la toile de fond." La perte de sa substance la plus précieuse, la jeunesse, est, en effet, pour une Nation, extrêmement grave et les partis protestataires ne disent rien là-dessus!

Sur le phénomène militant, notre jeune professeur rappelle que "les jeunes n'exercent pas de responsabilité, ce qui les rend disponibles pour les engagements risqués ou excitants, surtout lorsque la répression policière est quasiment inexistante." C'est un des écueils principaux du militantisme que le romantisme politique, auquel l'A.F. elle-même n'échappe pas: combien de jeunes gens sans envergure, pour briller en soirée à Auteuil-Neuilly-Passy, Versailles, Nantes, Bordeaux, Lyon ou Aix, viennent y traîner sans conviction leurs guêtres... avant d'aller faire carrière à l'U.M.P., à l'Université ou dans les entreprises de (beau-)papa!

Il est amusant de noter au passage que "les identités se construisent les unes par rapport aux autres". Oui, et voilà pourquoi le racisto-identitarisme est totalement artificiel!

Politique d'abord!

A.F.-Bordeaux & Basse-Guyenne

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/09/24/31001-20150924ARTFIG00331-pourquoi-les-jeunes-sont-passes-a-droite.php

P.S. Nous ajoutons une nouvelle pièce au débat, qui ne change en rien notre analyse et nos conclusions: il faut une Action française renouvelée et populaire. Voici cette autre vision, inspirée à un jeune politologue de Gauche appelé Brustier par le marxiste Gramsci, de la situation:

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/10/09/31001-20151009ARTFIG00299-gael-brustier-la-gauche-a-gagne-dans-les-urnes-la-droite-dans-les-tetes.php

Une mauvaise méthodologie

La naïveté (ou le dogmatisme) de Brustier sont assez révélateurs de l'objectivité de sa méthode: "Tous les concepts forgés, développés ou utilisés par Gramsci sont d'une réelle actualité. Que l'on parle d'hégémonie culturelle, de bloc historique, l'articulation entre consentement et coercition, la question de l'Etat intégral etc… tout cela est utile aujourd'hui." Remplacez le nom de Gramsci par celui de Maurras et les notions d'hégémonie culturelle ou d'Etat intégral par celles de "politique d'abord" et de nationalisme intégral, et vous aurez une idée du parti-pris qui lui serait reproché, s'il était d'A.F.! Notre avantage est de ne pas vouloir faire entrer la réalité dans les cadres intellectuels de 1930, mais de la prendre telle qu'elle est, et de l'analyser en fonction de l'intérêt du Pays.

On notera que, pour l'auteur, qui confirme en cela nos analyses, la Droite et l'extrême-Droite n'ont pas d'idées et qu'elles profitent surtout de la disparition de la spécificité idéologique d'une Gauche alignée sur les postulats néo-libéraux. Remarquable, aussi, sa peur panique qu'une contestation populiste des "élites" "("peuple" contre "caste")" survienne en France comme en Espagne!... L'intellectuel faisant partie de la caste dominante qu'il est se sentirait-il visé?

Des résultats faussés

Quant aux réactions éphémères de type "LMPT/ONLRJJJ", il ne s'agit que d'un remake du conservatisme sociopolitique le plus étroit, sorte de paternalisme moralisateur relooké à la "dernière mode" soixante-huitarde ("écologie humaine", "décroissance" et compagnie, toutes idées appartenant au domaine de la Gauche depuis longtemps). On ne voit pas comment, en se battant avec le vocabulaire et sur le terrain de l'adversaire, une poignée de jeunes bourgeois arrivistes et individualistes, refusant la discipline de l'A.F. (pourtant seule en mesure de leur donner une consistance et une cohérence), qui pis est retardataires et mal formés (ou pas formés du tout), pourraient l'emporter et battre à leur jeu trouble des dialecticiens révolutionnaires rompus au débat d'idées, à la domination intellectuelle et travaillant en équipe...

Le postulat de base de Brustier suivant lequel, il y a trente-quarante ans, "la Gauche gagnait dans les urnes pendant que la Droite gagnait dans les têtes" semble d'autre part assez simpliste. D'abord, il faudrait que néo-libéralisme et Droite, - si l'on admet que la volonté de régénérer la Patrie appartienne de quelque manière à cette coalition de défense d'intérêts matériels, - soient équivalents. Pour ne prendre que l'exemple de la France, qui importe seul à un patriote, le fait, premièrement, que la Droite française est principalement composée d'anciens radicaux amateurs d'ordre, avec, parfois, une coloration cléricale; deuxièmement, qu'il y ait toujours eu, depuis le gaullisme, des "majorités d'idées" pour les réformes sociétales; enfin, que les liens de la Gauche avec le monde des affaires sont connus de longue date invalident cette prétention.

En réalité, le spectacle d'ombres à quoi nous assistons, c'est une Droite qui s'adapte psychologiquement à une Société gauchisée depuis 1945 et 1968, en abdiquant en pratique sinon absolument dans son discours toute velléité de Réforme intellectuelle et morale (comme le reconnait ici un communicant, "la plupart des leaders de droite savent qu'on ne reviendra pas sur la loi Taubira": http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/01/22/31001-20160122ARTFIG00091-christian-delporte-nicolas-sarkozy-s-est-fait-violence-pour-faire-son-mea-culpa.php ), tout comme la Gauche, dans les années 1990-2000 s'est psychologiquement adaptée à l'économie libérale, en abandonnant le mythe du "grand soir" au profit de la "classe ouvrière". Tout le reste (laïcisme antimusulman, gauchisme seventies dépassé, racisto-identitarisme, paternalisme LMPT) n'est que littérature.

L'Action française-Bordeaux & Basse-Guyenne a donc raison: Tout reste à faire en matière de Contre-Révolution. Elle se tient prête, avec les autres sections enracinées de la fédération Grand Sud-Ouest, à l'entreprendre.

P.P.S.: Encore une nouvelle réflexion d'un autre universitaire qui va totalement dans le sens de l'analyse de l'Action française-Bordeaux & Basse-Guyenne: Il n'y a pas de "droitisation". Comme dit Robert De Niro dans L'Avocat du Diable: "J'adore avoir raison"... ce pourrait être un slogan de l'Action française-Grand Sud-Ouest!

"Il s'agit d'une escroquerie intellectuelle pour six raisons: elle ne correspond pas aux tendances observables dans la vie politique française, elle est inférée par des sondeurs à partir de questions biaisées, elle est certifiée sans qu'il soit jamais question de la gauchisation son contraire, elle traduit en fait l'épuisement du processus de gauchisation structurelle qui nourrit chez les élites une impression subjective de droitisation conjoncturelle, c'est une arme idéologique destinée à relancer le moteur de la gauchisation en culpabilisant l'adversaire, c'est enfin une stratégie qui déplace subrepticement les pions sur l'échiquier afin de dissimuler une droitisation circonstancielle du parti socialiste." Et pan pour la "Manif' pour tous" et ses sectateurs!

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/02/19/31001-20160219ARTFIG00427-tre-de-droite-a-t-il-encore-un-sens.php

Voir les commentaires

Le 11-Septembre a déjà eu lieu... en 1945!

Publié le par Fédération interprovinciale du Grand Sud-Ouest de l'Action française

Pour le quatorzième anniversaire de cet évènement de politique mondiale, on lira avec intérêt un article humoristique sur un précédent de moindre gravité du 11-Septembre, survenu en... 1945!

http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/28-juillet-1945-un-demi-siecle-avant-al-qaida-un-b-25-s-encastre-dans-l-empire-state-building-28-07-2012-1490361_494.php

Voir les commentaires

1 2 > >>